l'autre LIVRE

ARTISANS VOYAGEURS

Adresse : Les Landes
49170 SAINT GERMAIN DES PRES
Téléphone :09 64 49 11 63
Fax :01 41 48 96 71
Site web :http://www.artisans-voyageurs.com
Courriel :nous contacter
Distribution :artisans voyageurs
Forme juridique :Association
Racine ISBN :9782916271
Nombre de titre au catalogue :40
Spécialités :Voyage
1901 Aventure d'un Cycliste a Madagascar

1901 Aventure d'un Cycliste a Madagascar

de louis DUQUENOIS

Les Vélocipédiques (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 10/10/2011 | 19,00 €

"[...] j'étais comme on dit, parti de France sur la foi des traités : au Journal officiel de la colonie, j'avais vu que le gouverneur général avait inauguré en automobile la route de Tananarive à Tamatave le 1er janvier précédent. Fort de cette indication, j'avais résolu de faire une grande partie de mon voyage dans l'intérieur au moyen de la bicyclette et de ne me servir des porteurs que dans les cas d'absolue nécessité. Où passe une automobile, m'étais-je dit, passera bien une bécane. Et c'est ainsi que je débarquai au port en compagnie de ma machine… avec la ferme conviction que j'allais y trouver une route convenable. [...] 
 
[...] j'ai parcouru le pays de l'Est à l'Ouest. J'ai couvert la plus grande partie de ce trajet – environ sept cents kilomètres sur mille – au moyen de la seule bicyclette et je puis dire, d'ailleurs sans fatuité et simplement pour prendre date, que je suis le premier voyageur qui ait traversé l'île, en un temps très limité, par ce moyen de locomotion. Ce volume sera donc la partie anecdotique, amusante, mouvementée et absolument authentique de ma longue course à travers la brousse et le désert. Comme le disait si aimablement un de mes amis dans une chronique récente, « tout chargé de mission qu'on soit, on ne voyage pas, en effet, pendant quelques mois dans Madagascar sans avoir des aventures, sans découvrir des traits nouveaux et particuliers des moeurs locales. Ce sont ces souvenirs et ces aventures que j'ai notées dans ce livre".
 
Introduction de Philippe Orgebin
A pied vers la forêt de Bohême et la mer Noire : Une Europe revisitée

A pied vers la forêt de Bohême et la mer Noire : Une Europe revisitée

de Xavier VANANDRUEL

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 17/01/2008 | 10,00 €

il détient une licence en mathématique et dix ans plus tard en philosophie. Mais enseigner ne lui suffit pas. Il prend donc une année sabbatique pour, partant de sa demeure de Bruxelles, rallier sac au dos la mer Noire. 
 
Il existe une fraternité des marcheurs solitaires. Non pas qu'ils appartiennent à un clan ou à une caste particulière. C'est plus subtil que cela : une sorte de goût commun pour les matins frisquets et les marches au grand soleil, une appétence pour la solitude mâtinée de fraternité, une curiosité d'autant plus vive que la marche est lente, une capacité à se passer des choses indispensables et à débusquer les fraises des bois si bien cachées qu'elles soient. Xavier Vanandruel cultive tout cela avec superbe, y ajoutant une note d'humour mélangée à une grande culture.
Préface de Bernard Ollivier 
illustration de Denis Graveleine
 
 
 

 

l'afrique au kaléidoscope

l'afrique au kaléidoscope

de Jean-François LIONNET

les géonautes (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 04/01/2016 | 13,00 €

Au fond du kaléidoscope que Jean-François Lionnet dresse vers le bleu du ciel pour regarder « son » Afrique se composent et se décomposent une vingtaine d’instantanés totalement hétérogènes. Ils ont été engrangés du Niger à l’Afrique du Sud et de la Côte d’Ivoire à la Tanzanie par un africaniste de cœur. D’abord en responsable de missions, puis en tant que chargé d’affaires dans deux pays, plus tard encore comme ambassadeur dans trois Etats du sous-continent … mais toujours en fureteur attentif et généralement bienveillant, il a sillonné cette partie du monde avec passion pendant quelque vingt-cinq ans.


Bref, des « Mémoires d’ambassadeur » qui n’osent pas dire leur nom ?
L’auteur ne l’a pas voulu : dans les chapitres qui composent ce petit livre, en dehors évidemment d’une préface et d’une postface volontairement très personnelles, pas un seul « je » n’apparaît. Ne se découvrent que des tableautins crayonnés sur le vif : Jean-François Lionnet y fait la part belle, tour à tour, au récit de voyageur, à la réflexion géopolitique, à l’anatomie d’un conflit, au portrait de personnalité, au déroulé d’un coup d’Etat, à l’explication sociologique, à l’esquisse dérangeante... 

Croquées sur un quart de siècle, entre 1980 et 2005 environ, ces vignettes ont volontairement été laissées telles qu’écrites alors, de façon que la vérité du moment serve de référence à qui s’interroge aujourd’hui sur les permanences et les mutations d’un monde dont il connait absolument tout ou, au contraire, dont il ne sait strictement rien.

Alors chuis arrivé dans une ville et puis j'ai pas trouvé le camping

Alors chuis arrivé dans une ville et puis j'ai pas trouvé le camping

de Grégoire PELLEQUER

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/01/2012 | 15,00 €

« […] une histoire pareille débute, je vous le donne en mille, par l'acquisition d'un vélo ! Tout cela a commencé il y a un peu plus de deux ans : fin juin, je suis rentré de ma vie lyonnaise et me suis enfermé chez ma grand-mère […] Devant chez cette dernière, vous savez ce qu'il y a ? Il y a une route ! Et pas n'importe quelle route, La route de Bénodet ! Vous, chers lecteurs, terriblement passionnés par mon histoire, vous ne savez pas ce qu'est La route de Bénodet ? Et bien je vais vous le dire : c'est une route très très dangereuse, où passent plein de voitures qui vont très très vite ! Du moins, c'est ce qui nous avait été seriné depuis l'enfance. Petite histoire : je suis né avec des problèmes psychomoteurs, et ma mère m'a toujours très protégé, de peur qu'il m'arrive un truc, donc, faire du vélo sur la grande route, avec toutes ces méchantes voitures, vous vous rendez compte ? 
 
J'ai été obligé d'utiliser la ruse ; je suis allé voir le voisin, célèbre artiste artisan, bijoutier, tailleur de pierre, moustachu, bonbons Haribo, cacahuètes ! On le nommait Pierre TOULHOAT – « Tonton Pierre » dans la famille –, et on le nomme encore ainsi d'ailleurs ! Alors je suis allé le voir, et je lui ai parlé de ma future acquisition d'un vélo, comme ça, dans la conversation…, il m'a emmené faire tous les magasins de vélo de la ville ; lui-même, quand il avait commencé à travailler, avait dû emprunter à vélo La route de Bénodet ! La fameuse route de Bénodet, je n'y tenais plus, il fallait que je l'essaye, c'était plus fort que moi ! »
 
Un été, enfourchant sa bicyclette, Grégoire est parti de Bretagne pour s'en aller visiter l'Espagne et le Portugal. 
 
Traité de manière peu « orthodoxe », ce récit, plein d'humour, de spontanéité, de sensibilité, est une jolie leçon d'optimisme. 
Andalousie, dans les pas du Flamenco

Andalousie, dans les pas du Flamenco

de Bernadette CAZAL

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/06/2013 | 38,00 €

C'est en terre andalouse que le flamenco a pris racine. Son histoire, celle de la terre et du feu est intimement liée au véçu de ses premiers interprètes, les Gitans. Ce n'est pas qu'une musique, c'est une façon de voir le monde, une façon d'être. Mélange d'influences arabe et gitane, le flamenco - modelé par la joie, la misère et la souffrance Ill est riche et profond pour communier avec l'auditoire et transmettre des émotions fortes. Le Flamenco fait résonner nos tréfons de forces animales et fondamentales.
 
Dans ce carnet, Bernadette Cazal nous conduit avec des aquarelles réalisées sur le vif, à travers les paysages et les grandes cités andalouses. Elle met le lecteur dans les pas du flamenco, des pas qui rappellent ceux des toréros de son précédent ouvrage, Bravo Toro. 
l'arbre du voyageur

l'arbre du voyageur

de Marc LIBERELLE

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 01/12/2016 | 10,00 €

« Je décharge mon paquetage à quelques mètres de l’eau, sur une grande plage de sable rose, la mer est calme.
Les villageois ont formé un cercle autour de moi et observent l’opération de montage de mon kayak d’un air dubitatif. J’opte pour une démonstration avant la tombée du jour. L’embarcation est tirée sur le sable, puis mise à l’eau et je donne mes premiers coups de pagaie dans l’eau transparente du Canal de Mozambique ; le soleil se couche, la vie est belle.
La magie du kayak démontable a réussi : ce qui n’était qu’un paquetage poussiéreux déchargé du toit d’un taxi-brousse s’est transformé en embarcation qui glisse sur l’eau plate comme un miroir, devant les îles de Nosy Hara ».

Aux sources du Nil

Aux sources du Nil

de PERCEVAL

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 30/06/2014 | 85,00 €

Gamin, j'étais le capitaine d'un frêle bateau de papier naviguant sur les eaux sombres du caniveau. J'y voyais le Nil et rejouais les grands découvreurs. J'avais lu Hérodote, Stanley, Livingstone, Speke et burton, ils avaient bercé mon enfance et forgé mon imaginaire. Puis les hasards de la vie nous ont conduits, ma compagne et moi, à séjourner une dizaine d'années dans la région des grands lacs et de mettre ainsi une réalité sur mes rêves d'enfant. 

Nous sommes partis sur le terrain allant d'Ethiopie au Rwanda en passant par le Kenya et la Tanzanie, de Nil bleu en Nil blanc, de source en source. Nous allions sans doute vivre un peu des sensations qui furent celles des aventuriers de l'époque héroïque face à la faune et à la flore parfois féroces, face aussi à la mosaïque des peuples de la région, amicaux ou belliqueux ; des peuples frappés par toutes les calamités, conflits armés, sécheresses et famines récurrentes, exodes... Dès lors j 'ai brossé mes tableaux d'exploration

Bravo Toro, éloge du taureau

Bravo Toro, éloge du taureau

de Bernadette CAZAL

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/11/2011 | 30,00 €

Choisir de publier une œuvre traitant d'un sujet aussi sensible et polémique que la corrida ne nous a pas posé de problème. 
 
Le magnifique travail de Bernadette Cazal est avant tout le reflet d'une absolue maîtrise de l'aquarelle travaillée sur le vif de l'action pour rendre la puissance taurine, l'élégance des passes, la vivacité et le jeu des couleurs, les enthousiasmes des aficionados. 
 
Nul parti pris de l'auteur, à preuve, la planche sans concession montrant la fin tragique du toréador lors de cette corrida. 
 
Ce qui compte, au travers de ces instantanés c'est de découvrir comment Bernadette Cazal, avec ses couleurs et ses textes, fait l'éloge du taureau
Buen camino

Buen camino

de serge PRUNET

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 01/12/2016 | 15,00 €

Passionné de sport et de voyages, Serge Prunet a couru 11 marathons, participé au Paris Dakar à pied en 1986, plusieurs raids à VTT au Maroc, Jordanie, Egypte, Argentine, Chili (désert d’Atacama). Buen Camino est le récit tonique, souvent drôle, parfois émouvant, jamais triste du fantastique voyage de Serge, dentiste de cinquante-deux ans, parti seul à VTT sur les chemins de Compostelle pendant quarante-deux jours. Il réalise enfin son vieux rêve de jeunesse, et part sur la via podiensis pour procéder à une introspection personnelle. Des aventures improbables telles que passer une nuit avec un SDF sous un pont, être interviewé pour une télévision espagnole, dormir dans un hôtel de passe, et des rencontres extraordinaires à l’instar de Cadel, Australien et trader gay, Mihaela, Roumaine rescapée des orphelinats de Ceausescu, ou Hector, avocat chilien repenti, vont illuminer ce road-movie initiatique

La Bulgarie dans le coeur

La Bulgarie dans le coeur

de Cécile RIOU

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 31/01/2010 | 27,90 €

" Quelques mots, amoureux pour te parler, à toi, visiteur d'un beau pays, entre Orient det Occident, riche de sa nautre, riche de sa culture, de sa diversité et de ses habitants, et marqué par l'Histoire. J'ai eu l'idée d'abord d'un guide puis on me l'a deùmandé. A moins que ce ne soit l'inverse. J'ai commencé, je n'y suis pas arrivée. Sans doute aurias-pu, à force de persévérance. Cela me semblait trop théorique, trop pratique. Je voulais tout d'abord partager ce ressenti, ce coup de foudre. Ecrire ! voilà ! Je t'offre à toi, lecteur curieux, ce coup de coeur. Je ne suis pas vraiment photographe, poète ou écrivain, mais je veux partager avec toi ma Bulgarie, celle si belle où j'ai vécu quatre années entières de ma vie et où je retourne très régulièrement. Bon voyage..."

c'était Shanghaï 1926-1931

c'était Shanghaï 1926-1931

de Ilse JORDAN

les géonautes (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 07/01/2017 | 14,50 €

Présenté et traduit par Jean-Louis Spieser

En 2003, Jean-Louis Spieser dénichait quelques feuilles d’un manuscrit en langue allemande sur un marché aux puces alsacien. Après une longue enquête il découvrait qu’il s’agissait d’un récit de voyage en Asie et en Micronésie durant les années 1920. Signé Ilse Jordan, l’ouvrage fut publié en Allemagne en 1939. Dès lors, Jean-Louis Spieser s’attaquait à la traduction du texte que nous publiions en 2013 sous le titre Derrière les portes de l’Extrême Orient. À quelques jours de la présentation du livre dans l’enceinte de la médiathèque de Colmar, une dame annonçait par téléphone au traducteur que le piano d’Ilse Jordan se trouvait dans son garage depuis des décennies ! [...] Elle possédait aussi des meubles, des « papiers » ainsi qu’une robe lui ayant appartenu. Parmi ces objets miraculeusement réapparus tout près de chez Jean-Louis Spieser se trouvait le journal d’Ilse Jordan que nous publions trois ans après ces nouvelles découvertes.

Oublions maintenant la rocambolesque aventure du traducteur pour nous plonger dans ce passionnant journal rapportant avec précision le quotidien d’Ilse Jordan à Shanghaï, entre 1926 et 1931. Un quotidien fortement troublé par des évènements qui bouleverseront d’abord la géopolitique de l’Extrême-Orient, puis celle du monde.

Cambodge, je me souviens

Cambodge, je me souviens

de Méas PECH-METRAL

Récit de vie (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 29/08/2012 | 15,00 €

"Le témoignage de Méas est unique. C'est un petit morceau de la mémoired'un peuple, le journal d'une enfant que ses concitoyens ont tenté d'exterminer, qui a grandi dans des camps de travaux forcés, séparée de sa famille, manipulée par une idéologie proche de celle des nazis et qui a pu s'enfuir vers d'autres camps, ceux de la survie. 
 
Des pages qui témoignent de l'horreur d'une dictature qui n'empêchait pas les grands de ce monde de dormir, d'une grande tragédie silencieuse. "
 
Extrait de la préface de Mireille Lemaresquier 
 

 

Cambodge, mon pays, ma douleur

Cambodge, mon pays, ma douleur

de Méas PECH-METRAL

Récit de vie (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 28/11/2013 | 13,00 €

Ce livre raconte les heurs et malheurs d'une immigrée, son combat pour se faire une place dans la société française, ses déceptions au pays des Droits de l'homme, un voyage déchirant au Cambodge, ainsi que le soutien inestimable que m'apportent ma famille et mes amis et la place prépondérante que prend la littérature dans mon « intégration ».
Méas Pech-Métral
Carnet d'une route de la soie

Carnet d'une route de la soie

de paule et Arthur DAVID

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 09/03/2018 | 20,00 €

Paule et Arthur ont enfourché leurs bicyclettes pour explorer une Route de la Soie, celle qui reliait Carthage à Dunhuang. Leur folle équipée fut inspirée par la lecture d'Amin Maalouf et des historiens des religions. Le couple d'Artisans-voyageurs a remonté le temps, au travers d'une vingtaine des plus beaux sites archéologiques du monde. Tunisie, Libye, Égypte, Jordanie, Israël, Syrie, Turquie, Iran, Pakistan, Chine, Tibet et Népal, près de 20.000 km - dont 14.000 km de déserts - parcourus sur des VTT lourdement chargés ! Des étapes de 15... ou de 211 kilomètres, une descente de 330 mètres sous le niveau de la mer, des cols à 5300 mètres, 22 crevaisons et des luttes inégales contre les dieux du vent et de l'orage... Un carnet de route où humour, poésie et sensibilité, rapportent les couleurs du monde d'hier, du monde d'aujourd'hui et, peut-être, leur absence... demain

comme un vol d'hirondelle

comme un vol d'hirondelle

de Méas PECH-METRAL

Récit de vie (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 01/12/2016 | 8,00 €

Les Khmers Rouges ont pris le pouvoir en 1975 quand Méas avait neuf ans et demi. Elle fut alors déportée dans un camp de travail forcé. 
En 1979 sa maman décidait de fuir avec ses enfants vers la Thaïlande. Après une longue et dangereuse traversée de la jungle cambodgienne elles trouvaient refuge en Thaïlande. Enfin, elles furent accueillies en France. 

Depuis la petite réfugiée a écrit quatre livres et tourné un film. Dans les pages de cet ouvrage elle dit son bonheur de vivre, d’habiter la France, sa joie de toujours apprendre, son amour de la poésie, de la littérature. Elle parle avec passion des gens qu’elle aime, de ses improbables rencontres. 
En fait, Méas nous donne une joyeuse leçon de vie, et nous dit, comme le bon Omar Khayyam : « Sois heureux un instant, cet instant c’est ta vie ».

Côte d'Amour, tableaux du pays guérandais

Côte d'Amour, tableaux du pays guérandais

de Bernadette CAZAL

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le | 39,00 €

"Assise sur un rocher flamboyant je regarde l'extraordinaire spectacle du soleil à son couchant. De petits bateaux, silhouettes diffuses, rentrent au port. Je suis au terme de mon voyage en pays guérandais. J'en rêvais depuis si longtemps ! Mon esprit vagabonde, j'essaie de mettre de l'ordre dans le nuancier que la Nature m'a offert en partage. Avec Elle je suis devenue rocher, j'ai parcouru les marais salants, mon chevalet sur le dos, j'ai changé de couleur, j'ai imité les craquellements que leur surface, je me suis perdue dans les pourpres des salicornes. Ma pelette n'y a pas suffi..." 

Ce carnet d'artiste est la relation magnifiquement illustrée sur le vif et sans artifices d'un périple dans la région guérandaise.

De Chambéry au Cap de Bonne Espérance

De Chambéry au Cap de Bonne Espérance

de Yannick et Marie-Hélène BILLARD

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/11/2010 | 23,00 €

Préface Albert Jacquard
 
"Nous avons tous en tête quelques phrases magnifiques de Gandhi ou de Martin Luther King, de l'Abbé Pierre ou de Mère Teresa, nous appelant au nom de la raison, à un bouleversement de nos comportements. Ils nous rapellent que tout doit être repensé dans nos rapports avec la planète et, plus encore, dans nos rapports avec les autres humains. 
Devant ces évidences nous ne pouvons qu'acquiescer, mais comment transformer cette adhésion en actes ? Tant de liens nous attachent aux engagements quotidiens ! Ces rêves sont finalement vite abandonnés pour d'excellentes raisons.
Il se trouve poutant quelques personnes hors normes capables d'ouvrir les portes aux rêves, de remettre la raison raisonnante à sa place. Leur aventure apporte une leçon plus riche que celle de l'actualité indéfiniment ressassée. Tel est le cas de Marie-Hélène et Yannick dont j'ai lu le récit.
Elle et lui ont moins de trente ans, ils sont ingénieurs agricoles, sans fortune, et ont décidé d'aller par leurs seuls moyens, en vélo, de chez eux (Chambéry) au Cap de Bonne Espérance, à l'extrème pointe de l'afrique. Ils ont traversé sur leur bicyclette, l'Europe d'ouest en est, puis le Proche Orient, le Sahara et la région des Grands Lacs africains du Nord au sud" (...)
Albert Jacquard
De Montélimar à Constantinople en bateau et retour à bicyclette

De Montélimar à Constantinople en bateau et retour à bicyclette

de Louis-Victor GUYOT

Les Vélocipédiques (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le | 20,00 €

Je disais, au début de cette longue relation, que mon ambition était, au départ, de savoir tirer quelque profit de mon voyage. J’en ai, au moins rapporté quelques enseignements. D’abord, c’est que la connaissance des langues étrangères est d’une grande utilité dans les voyages, qu’elle évite beaucoup d’ennuis, donne bien des petites satisfactions, et peut fournir les moyens, surtout, de rendre plus de services. C’est, ensuite, que les Français ont, partout, beaucoup d’amis, et la France, quoi qu’on dise, beaucoup de sympathies. C’est enfin que, si les voyages sont toujours fort intéressants, si l’on a toujours un grand plaisir à voir des choses nouvelles et des pays nouveaux, il n’y a, tout de même, qu’un seul pays où rien ne manque et où l’on puisse vivre parfaitement heureux. Chaque homme a le sien, qu’aucun autre ne peut remplacer, pour lui. Et j’ai vu par moi-même, à l’émotion du retour, que, pour un Français, aucun pays ne peut remplacer la France.

De saint-Louis à Ziguinchor, tableaux du Sénégal

De saint-Louis à Ziguinchor, tableaux du Sénégal

de bénédicte NEMO

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/12/2010 | 60,00 €

"De Saint-Louis à Ziguinchor a été imaginé et paginé à partir des carnets de croquis nés de mes immersions au coeur du Sénégal et de ma mémoire sans vraie chrnologie. Il recueille ma joie de vivre, mon goût pour la couleur et mon inénarrable plaisir à dessiner, un plaisir pareil à cette impossibilité de rester insensible au vent frais annonçant le changement des marées... un plaisir viscéral...
L'ouvrage raconte le quotidien des gens et les cérémonies ou traditions peu connues auxquelles j'ai eu la chance de participer.
Sénégaloise, je montre mon pays, un Sénégal intimement liée à une Nature dont il est impossible de ne pas sentir l'immense force ".
Derrière les portes de l'Extrême-Orient

Derrière les portes de l'Extrême-Orient

de Ilse JORDAN

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 09/03/2018 | 21,50 €

« Des jours et des nuits déjà que nous filons à travers la Russie. Nuits sombres pendant lesquelles vous vous réveillez dans le train et le bruit des roues qui tournent et vous répètent, encore et encore : « Vers l’est ! Vers l’est ! ». Seconde après seconde, chaque tour de roue engloutit un peu plus votre chez vous et vous ouvre les portes d’un lointain sans limites. Votre environnement familier s’estompe et vous vous enfoncez dans l’obscurité de la nuit et dans celle, plus profonde encore, de l’inconnu. Moment inoubliable que celui où éclot pour la première fois dans la bouche d’un compagnon de voyage le mot Pékin, chargé de mystère comme aucun autre. Je l’entends encore aujourd’hui ce mot, de même que je perçois toujours le frisson qui m’a parcourue à cet instant-là. Entendre dans la nuit Pékin et me dire que c’est là-bas que je vais !... Cette destination était si ahurissante que j’aurais dû défaillir, mais si ahurissante aussi que j’en étais comme anesthésiée. 
 
Cet ouvrage n’avait jamais, à ce jour, été publié en français. Nous en devons la traduction
à Jean-Louis Spieser
Drum Bun en Roumanie

Drum Bun en Roumanie

de Claude et Marie-José CARRET

recit de voyage en images (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 05/06/2007 | 26,90 €

120 photos : noir et blanc
 
Préface de Bernard Houliat - Texte de Arthur R. David
 
"Quand nous songeons à la Roumanie des images naissent instantanément dans nos esprits. Images qui nous émerveillent immédiatement : espaces sauvages couverts de forêts, montagnes et prairies inondées de fleurs et de lumière. Scènes qui nous ramènent aux peintures des artistes hollandais et flamands du XVIIe siècle. Pays de beauté et de diversité, pays de ruralité et de traditions où nous aimons nous perdre, et avoir le sentiment que le temps est suspendu !
Roumanie, terre de brassage, carrefour de cultures, pays en proie à mille situations complexes.
Pays à deux vitesses, mais Roumanie humaine, mélange de démesure et de légèreté qui la rend attachante, joyeuse, tendre et tonique. "Il s'y passe toujours quelque chose"
 
Dans les villes, surtout les campagnes, sur les routes, c'est un chapelet de petits vendeurs... La vie quotidienne est intimment marquée de christianisme orthodoxe... La société cultive un art de vivre vieux de milliers d'années, un carpe diem né dans un monde ancien désormais et à jamais obsolète pour cause d'entrée dans la "modernité" européenne. 
 
" Marie-josé et Claude CARRET, photographes talentueux, sillonnent les routes d'Europe de l'Est depuis vingt-deux ans. Ils ont séjourné vingt-quatre fois en Roumanie ! Ils se sont attachés à rapporter des images des paysages des différentes régions du pays - Maramures, Bucovine, Moldavie, de leurs habitants et de leurs traditions.
 
Les amateurs de belles prises de vue disent de leur approche photographique "qu'elle est sensible" d'autres ajoutent "qu'elle est pudique". 
En Bicyclette au Bocage Vendeen 1893

En Bicyclette au Bocage Vendeen 1893

de régis BROCHET

Les Vélocipédiques (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 30/11/2008 | 11,50 €

Ecrit en 1893, à la fois poétique et érudit, ce récit de voyage témoigne des richesses d'une région de Vendée souvent méconnue. 
Aujourd'hui, il est le guide idéal du vacancier vélomane qui voudrait, dans les roues de l'auteur, un mois d'été, explorer le bocage du XXIe siècle.
En bicyclette au bocage vendéen - août 1893

En bicyclette au bocage vendéen - août 1893

de régis BROCHET

Les Vélocipédiques (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 31/03/2014 | 14,00 €

Ecrit en 1893, à la fois poétique et érudit, ce récit de voyage témoigne des richesses d'une région de Vendée souvent méconnue. 
Aujourd'hui, il est le guide idéal du vacancier vélomane qui voudrait, dans les roues de l'auteur, un mois d'été, explorer le bocage du XXIe siècle.


nouveauté sur cette réédition :
+++ le parcours du cycliste
Jean-Yves Mounier réalisé en 2013
sur les traces de Régis Brochet

La France en bicyclette Août 1893 : De Paris à Grenoble et Marseille

La France en bicyclette Août 1893 : De Paris à Grenoble et Marseille

de Jean BERTOT

Les Vélocipédiques (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 02/08/2006 | 23,00 €

Jean Bertot traversa la France à vélo en août 1893. Un chef d'oeuvre d'autodérision et d'humour ! 
 
…" Ah ça ! mon cher, vous êtes fou ! Employer vos quelques jours de vacances à faire le voyage de Paris à Marseille en bicyclette, c'est insensé ! Savez-vous bien qu'il y a de Paris jusqu'à Marseile, quelque chose comme 860 kilomètres ? savez-vous qu'il vous faudra traverser une grande partie du Jura, vous enfoncer dans les Alpes françaises, où vous ferez vous et votre bicyclette, une triste figure ? êtes-vous entraîné, au moins ? Avez-vous reçu des leçons de quelqu'un des maîtres du sport ? 
 
- Nullement. Tout récemment initié par un ami complaisant à l'art paradoxal de se tenir en équilibre sur deux roues, j'ai fait deux ou trois fois le voyage de Paris à Versailles, voilà tout."
Les génies du fleuve Sénégal

Les génies du fleuve Sénégal

de Karim CORNALI

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/11/2011 | 20,00 €

« Tandis que mon regard se perdait parmi les oiseaux et les fées, je fus pris tout d'un coup à l'âme et au corps… Tout m'apparaissait clairement et le tramway qui se vidait peu à peu au fil des stations poursuivait sa lente glissade dans le matin calme. C'est là, parmi les feuilles jaunes et rouges des platanes qui se mêlaient aux nuages ensoleillés, qu'apparut ce désir irrépressible, inébranlable, de faire un grand voyage. [...] 
 
[...] Depuis quelques années, un cycle de malheurs s'abattait sur ma famille. Chacun a ses épreuves. On se tournait vers le passé pour se remémorer les beaux jours… Mais j'avais la vie devant moi, et je comptais bien la vivre pleinement. Moi, je serais un grand chanceux de la vie. Je ferais de nombreux voyages. Je vivrais centenaire. Non seulement ma vie continuerait d'être belle comme elle l'avait toujours été auparavant, mais mieux encore, elle verrait se réaliser des rêves que je n'avais jamais osé imaginer. 
 
Je me souviens, je suis descendu du tramway transfiguré me disant à moi-même : « Je partirai. En ayant réussi dans la vie (comme on dit) ou pas. Pauvre ou riche. Je partirai. Que j'aie une femme ou non. Que ce soit le moment ou pas. Bien portant ou malade comme un chien. Car je n'en ai plus le choix. Je partirai. C'est une question de vie ou de mort. Je n'en peux plus de ne pas partir. Je partirai. Je partirai… » 
Groenland, Siorapaluk

Groenland, Siorapaluk

de Marie FARDET & Jocelyne OLLIVIER-HENRY

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/05/2012 | 30,00 €

Les pales ralentissent puis s'immobilisent. Le marchepied sort de la carlingue. Les passagers descendent tandis qu'installé à côté d'une chenillette antidéluvienne, tirant un traîneau, Qipisoq le responsable du comptoir s'avance. En peu de temps, courrier et marchandises sont débarqués. 
 
Puto et Tukumek m'attendent et me souhaitent la bienvenue. Niviasiak m'accompagne à la cahute que je vais habiter. Me revoilà au Groenland ! 
 
Un ouvrage magnifiquement illustré, en forme de conservatoire de la culture inuit, une culture en pleine mutation entre nouvelles technologies et réchauffement climatique...
Himalaya

Himalaya

de Raphaël FAVRAT

recit de voyage en images (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 22/12/2017 | 15,00 €

Sentir l'air vivifiant des hauteurs vous embraser le visage. Humer à l'approche d'un monastère les effluves d'encens. Discerner au fond d'une gorge encaissée le grondement sourd du torrent. Des plaines du Gange aux étendues désertiques du Ladakh, de Katmandou aux hautes vallées du Khumbu ou encore autour des Annapurnas, les textes de Raphaël Favrat nous invitent sur les chemins himalayens.

C'est en compagnie de Valérie Mathez que Raphaël a sillonné les routes de l'Inde et foulé les sentiers du Népal. Au fil des pages, nous suivons leurs pérégrinations ponctuées de réflexions et méditations.

Errance et contemplations célestes, un voyage au coeur de la demeure des neiges.

Inde du sud - Kerala et Tamil Nadu

Inde du sud - Kerala et Tamil Nadu

de Bernadette CAZAL

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le | 49,00 €

L'Inde ! le berceau de civilisations millénaires, qui étendirent leur influence jusqu'en Orient. J'en ai rêvé et une opportunité me permet de découvrir le Tamil Nadu et le Kerala à la pointe méridionale du subcontinent. Ces civilisations qui se fécondèrent les unes les autres enfantèrent l'Hindouisme profondément ancré dans la société indienne contemporaine. Elles édifièrent des temples, témoignages de leur grandeur, aujourd'hui classés au patrimoine mondial de l'Unesco. Sur mon itinéraire au Tamil Nadu, Chennaï (autrefois Madras), Kanchipuram, Mahabalipuram, Pondichéry, Gingée, Auroville, Chidambaram, Tanjore, Trichy, Madurai, puis au Kerala, le parc du Periyar (jungle, plantations de thé et d'épices) croisière sur les Backwaters, visite d'Allepey, Kumarakom et Cochin. En route !

l'intrépide centripète

l'intrépide centripète

de Gérard BASTIDE

Les Vélocipédiques (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 01/03/2016 | 10,00 €

"Trop longtemps je fus en marge. Excentré, décentré, déconcentré. En un mot, ex-cen-tri-que.
Aussi ai-je décidé de consacrer le reste de ma vie à la recherche du Centre. s'il existe."

Ainsi commencent les tribulations géopoétiques de l'Intrépide Centripète, ce cycliste lunaire façon Buster Guidon. Toujours cramponné à son guidon, il nous fait découvrir dans ses errances un bon paquet de cœurs du monde, nombrils, centres, milieux, axes, dont il remplit ses carnets de voyage sans trouver son bonheur.
Heureusement il est aidé dans sa quête initiatique par l'érudition de son dévoué secrétaire
qui l'amène à des profondes réflexions profondes sur la notion même des centres, topographiques, politiques, historiques, philosophiques, religieux...pour finalement se recentrer – forcément – sur l'Hexagone qui lui offrira une bien belle occasion de raccrocher son vélo. 
Un ton gentiment décalé, un humour rafraichissant, un récit extrêmement documenté pour une entreprise tellement nécessaire : se recentrer sur le sens à donner à sa vie. 

Itinéraire bis

Itinéraire bis

de William GEX

aventure a dimension humaine (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 30/10/2014 | 15,00 €

Vingt années de voyages et d'aventures, deux ans autour du monde, plus de cinquante pays traversés.
Écrivain, poète, musicien, performeur, photographe, enseignant, mannequin ou rabatteur pourune boite de strip-tease, cet homme à tout faire jongle avec les mots et les images. Perdu dans la jungle de Papouasie ou sur les pistes africaines, égaré aux portes des geôles thaïlandaises ou à la recherche d'un chaman mexicain...


Douze histoires dans douze pays pour vous égarer hors des sentiers battus ! Suivez les pas de cet optimiste humaniste, curieux et avide de nouvelles expériences.

Japon Portraits

Japon Portraits

de Béatrice HAUCHEMAILLE

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/12/2012 | 15,00 €

Entre tradition et modernité, le raffinement japonais, ses modes d'expression originaux parfois très excentriques, nous émerveillent. Attachés aux valeurs ancestrales, en quête de créativité, les Japonais sont aussi attirés par le modèle occidental qu'ils adaptent à leurs modes artistiques. 
 
C'est ce mélange de sobriété et d'excentricité qui a été ma muse : chignons traditionnels de geishas que l'on aperçoit à Kyoto, modernes voire extravagantes coiffures de la jeunesse tokyoïte, moines aux visages zen… 
 
Ce recueil de portraits réalisés à l'encre – pinceau et calame – est une invitation à approcher la culture nippone, culture d'un peuple courtois, respectueux, imaginatif attaché à des valeurs nobles.
Japon, l'art du raffinement

Japon, l'art du raffinement

de Béatrice HAUCHEMAILLE

Carnet d'artiste voyageur (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 31/10/2014 | 25,00 €

L’archipel du Soleil-Levant possède une histoire culturelle, esthétique et philosophique riche, une identité à nulle autre pareille que les Japonais perpétuent au quotidien. Pays fascinant où se mêlent traditions et ultramodernitéle Japon a, depuis des temps très anciens érigé en art l’esthétisme et le raffinement. Chaque saison transforme paysages et sites en ravissantes estampes. Au printemps, des nuées de pétales des fleurs de cerisiers habillent Tokyo. Le soir, prenant les teintes des néons clignotants, les gratte-ciel se dressent sur les temples sereins.

Imprimé sur Papier de création Fédrigoni Tintoretto Gesso 140 gr. Couverture sur papier de création Coton Materica 360 gr. Toucher velours et vernis sélectif. 

Ma Chine : Route de la soie, Tibet, Hongkong à vélo

Ma Chine : Route de la soie, Tibet, Hongkong à vélo

de François PICARD

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 10/03/2011 | 16,50 €

Le journaliste François Picard sillonne sur son vélo plus de 5000 kilomètres de routes chinoises. Moine tibétain cachant ses photos du dalaï-lama, paysans de la Route de la soie rêvant d'une ascension sociale, urbains en révolte contre les injustices du système ou fascinés par la croissance de l'économie, jeunesse en perte de repères, minorités oubliées… Ses rencontres nous permettent de découvrir une Chine complexe, gérant ses contradictions et en pleine mutation.
 
" Existe-t-il un espoir de tisser des amitiés avec des êtres qui se servent de baguettes pour attraper les nouilles, symbolisent les concepts les plus difficiles au moyen d'un petit idéogramme tortillé, hurlent quand ils veulent parler, crachent par terre comme on respire, distordent la réalité pour ne pas perdre la face et se lèvent à cinq heures du matin pour faire de la gymnastique dans la rue à la musique des hauts parleurs ? […] Au bout du chemin de Picard, la Chine se révèle proche. Son mystère s'est dissipé, dissout dans l'expérience de la route. Malgré quelques heurts qui sont les fruits de tout voyage, elle n'est pas un adversaire et n'est même plus un rébus. Il fallait la parcourir à petite vitesse. Planter la béquille de la bicyclette dans son sol. Frapper à la porte des maisons pour demander le gîte. La lenteur est un bain révélateur. L'impression partagée par les Occidentaux que " l'Empire du milieu est un autre monde " est en réalité une confortable vision qui permet de ne pas chercher à percer les subtilités de ce pays-continent. Un hommage que la paresse intellectuelle rend à la prétendue imperméabilité des cultures. Picard écrit dans une belle langue - châtiée, drôle, tenue - et la chose est si rare dans le paysage des récits d'aventure que le sien vaut le voyage ! "
Préface de Sylvain Tesson
illustration de Denis Graveleine

 

Madras et moi

Madras et moi

de nina NARRE

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 10/03/2017 | 9,90 €

Partir seule au bout du monde, c’était son rêve d’ado. À 32 ans, Nina s’envole pour l’Inde du Sud.

 

De ravissements en galères, de bus en scooter, du chant carnatique à la quête d’une contrebasse, du doux parfum de l’encens au cagnard poussiéreux des rues de madras, nous partageons ses doutes et découvertes entre autodérision, tendresse, enthousiasme et exaspération, mais toujours avec humour.

 

Mafi Mushkila, mission au coeur du Soudan

Mafi Mushkila, mission au coeur du Soudan

de Marie-Eve RAGUENAUD

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 20/11/2013 | 17,00 €

« [...] Médecin sans attache, je n’avais pas trouvé mieux que de contacter Médecins Sans Frontières pour offrir mes services. Mais après un entretien prometteur, leur confirmation tardait. Je devais une énième fois rappeler le siège. Des autorisations de travail et des derniers réglages auxquels je ne
comprenais rien freinaient le feu vert. On me proposait de travailler dans un hôpital au Soudan, un pays en guerre, le dénominateur commun, semblait-il, des zones d’intervention pour les premiers départs. Je n’en savais pas plus mais peu importait, j’avais déjà accepté. Toutes ces inconnues m’excitaient et je savais que je m’engageais surtout pour partir à l’aventure. » [...]
Malaga - chorégraphie portuaire

Malaga - chorégraphie portuaire

de Luis Ruiz PADRON

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 01/12/2016 | 35,00 €

Plongé dans l’intense circulation des personnes et des véhicules du centre-ville, le voyageur sera subitement attiré par la vision inattendue au fond de rues étroites, d’un paysage étonnant fait de mâts, de cheminées et de grues. Le nouvel arrivant n’avait pas perçu jusqu’alors la proximité des quais, mais le son rauque et grave de la sirène d’un bateau qui arrive au port s’élevant bien au-delà des autres sons de la ville rend bien réelle cette scène. Dès lors le passant va découvrir une série d’indices subtils qui lui parleront du passé maritime de Malaga.

Mon Inde à moi

Mon Inde à moi

de Xavier VALLAIS

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 22/12/2017 | 9,00 €

Après avoir emmené ses lecteurs sur les chemins de Saint-Jacques dans son premier livre Compostelle 2.0, Xavier les entraîne cette fois dans un étourdissant périple en Inde du Sud.

Un road-trip de Bombay à Mysore en passant par Pondichéry, Madurai et Cochin. Une plongée au cœur de l’Inde du XXIe siècle où traditions et modernité se heurtent à chaque coin de rue. Un voyage père et fils plein de surprises.

Mongolie, Pays des Montagnes Couleur de Ciel

Mongolie, Pays des Montagnes Couleur de Ciel

de Gilles STRECKER

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/11/2011 | 10,00 €

Flâneur émerveillé,Gilles Strecker, conduit le lecteur dans un désert mythique, à la lenteur, belle et balancée, du chameau. Surtout, au fil de son récit, subtilement, il l'invite à s'interroger sur la nature et la profondeur des relations qui s'établissent - qu'importe la latitude - entre les voyageurs et leurs hôtes d'un instant ou d'une nuit.
À lire avant de partir ! 
 
" Le puits ! Je comprends que nous sommes arrivés au puits où nous avons prévu de nous arrêter pour la nuit. Le puits ! J'imaginais un muret de pierre circulaire, ou un trou dans le sol recouvert de quelques planches, ou un palan, une poulie, une potence. Au lieu de cela, dans le paysage aride se dresse, spectrale, une pompe de métal, avec son bras que l'on actionne à la main, et son bec en plastique qui déverse l'eau dans un abreuvoir de mauvais béton à moitié en ruine. Voilà, c'est là que nous nous arrêtons pour nous reposer, perdus au milieu de nulle part, dans un paysage d'une austérité oppressante, près d'une pompe en fer et d'un bloc de ciment. [...] Le paysage est unique ! À droite, le cordon de dunes blanches s'étire vers le Sud-Est. À ses pieds, le vert sombre des pâturages qui s'étendent le long des sources. En s'évaporant sous l'implacable soleil, l'eau a laissé des plaques blanchâtres rappelant que le désert est impitoyable et que la survie des oasis reste précaire. Face à moi, l'étendue infinie du Gobi, toute de terre et de pierre. Le gris horizon est irisé de reflets verts pâles, ici timides et hésitants, là plus présents à la faveur d'une ondulation d'un plateau sauvage. On le croit uniforme, en fait, il change à chaque endroit..." 
illustrations de Denis Graveleine d'après les photos de l'auteur
Odyssées Africaines

Odyssées Africaines

de Arthur R. DAVID

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 29/09/2003 | 23,00 €

Dans Odyssées africaines, Arthur et Paule nous entraînent dans leur voyage vélocipédique vers "le berceau de l'humanité". Voyageurs passionnés, ils font un récit sans concession du monde tel qu'il est. Ils n'enjolivent pas pour faire beau ou exotique. Ils racontent tout simplement leur voyage à force d'homme. Et ils en ont...

"Le printemps n'avait que quelques jours. Le ciel bleu, paré d'un croissant de lune safran, n'était pas pleinement encreux, la nuit était proche. Grisés et éreintés par l'effort de l'ascension du port de Larrau, nous avions planté la tente au col même. Pour décor de notre chambre à coucher nous avions la chaîne des Pyrénées, sommets enneigés et roses. Là, depuis peu, estivaient moutons, chevaux et vaches. Ils suivaient les taches de soleil qui, maigrement, chauffaient encore quelques arpents d'herbage. Assis sur l'herbe, silencieux, l'esprit à la dérive, nous savourions notre liberté retrouvée : nous étions redevenus nomades. Cependant, après quelques semaines de pédalées et malgré le soin apporté à la préparation de cette nouvelle expédition, une certaine confusion - entre inquiétude et bonheur - nous titillait encore. A quoi tenait-elle ? A notre nouvelle destination, l'Afrique ? Ou bien à une certaine mollesse générée par trois années de sédentarité ?"

Passage des Indes

Passage des Indes

de Saïd MOHAMED

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 01/12/2016 | 14,00 €

Quand à l’occasion d’une mutation professionnelle, Saïd Mohamed pose ses valises du côté de Pondichéry, c’est sûr, son regard verra et sa plume dira des choses différentes de ce que l’on peut trouver dans bien des guides ou des récits pour touristes goguenards. 
Avec ce voyageur-narrateur on croise des familles d’intouchables, on côtoie mendiants et lépreux, on passe un moment dans une salle de cinéma, film Bollywood garanti : romantisme dégoulinant et sensualité bien trop suggestive à l’écran pour une jeunesse à la libido bridée. On se retrouve au cœur d’un mariage où le Blanc fait figure de porte-bonheur. Au marché aux poissons, les femmes vendent leur camelote à même le sol. L’orphelinat de sœur Dolorès ne manque ni de surprises ni d’enseignements. Ajoutez un petit tour aux urgences ou dans un commissariat… Tout cela ne manque pas de surprendre ou d’étonner comme ces scènes rapportées dans les gares, les trains ou les bus, qui « non contents de rouler à tombeaux grands ouverts sur des chaussées défoncées, se tirent la bourre ».
Monsieur Mohamed, citoyen français, découvre l’exil, « ressentant ce que peut ressentir un étranger dont la civilisation d’origine est à l’opposé de celle dans laquelle il se trouve parachuté. [...] Plus rien n’a de sens ». 
« Tout le vernis s’effrite, tombe. Rien ne résiste à ce maelström ».
« La raison, le cartésianisme, il est urgent d’en faire un paquet juste bon pour la déchetterie. Ça, c’était l’autre civilisation, cela n’a plus cours en ces lieux. »

père Lachaise : un voyage

père Lachaise : un voyage

de Charlotte MOREAU

Carnet d'artiste voyageur (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 01/12/2016 | 29,00 €

Un jour j’ai franchi le portail du cimetière du Père Lachaise. D'abord j’ai déambulé avec les hordes de touristes ; puis, petit à petit, j'ai pris le temps de flâner, m'aventurant hors des allées dans un labyrinthe de stèles, gisants, épitaphes émouvants ou drolatiques. Dans cet extraordinaire promenoir j’ai croisé inconnus, officiers d’empire, célébrités des sciences, des arts et du spectacle. J’y retournais souvent, entamant une sorte de voyage. 

Un matin, sur un banc de la petite place Casimir Perrier, devant un alignement de caveaux, deux dames s’étaient installées avec leur valise comme elles l’auraient fait dans une salle d’attente de gare. Un corbillard est passé. Elles, elles étaient en instance de départ vers ailleurs, le défunt, lui, retournait à l’infini néant. Je livre ici mon carnet de route et mes coups de cœur de flâneuse curieuse, nostalgique et amusée.

Pérégrinations africaines

Pérégrinations africaines

de Michel et Michelle GRUAND

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 09/03/2018 | 20,00 €

 
Et voilà qu'à soixante ans, nous décidons de visiter l'Afrique à vélo ! À la réflexion, nous avons sûrement été vaccinés avec un rayon de bicyclette, mais bon sang, que ce vaccin a été long à agir !> 
Pondichéry

Pondichéry

de BUONO VALéRIE

Carnet d'artiste voyageur (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 31/10/2004 | 34,00 €

« Je concrétise un rêve qui a insidieusement grandi en moi jour après jour. Mes deux premiers séjours en Inde du Sud m’ont sans aucun doute poussée inconsciemment vers Pondichéry. Pondichéry, j’aime ce nom, le prononcer c’est déjà voyager… Mais Pondichéry
se mérite. Plus de 8000 kilomètres la séparent de Paris. Le chemin est long. Les transports s’enchaînent.
La fatigue s’accumule. Tout un périple !

Les Pyrénées et l'Auvergne en bicyclette : Août 1894

Les Pyrénées et l'Auvergne en bicyclette : Août 1894

de BRIAULT

Les Vélocipédiques (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 30/10/2005 | 13,50 €

L'auteur, professeur au Lycée de Chartres, mène le lecteur à la découverte de la France du la fin du XIXe siècle. Avec le savoir de son époque il se livre, non sans humour, à un exercice d'histoire et de géographie. Exercice très sportivement accompli à bicyclette…" 
 
Le tourisme à bicyclette peut se pratiquer de deux manières : 
 
1) le touriste qui voyage seul, sans bruit, évitant les grandes villes, le touriste sauvage, si je puis m'exprimer ainsi, qui ne désire qu'une chose voir et contempler la belle nature, en suivant l'itinéraire qu'il s'est proposé ;
 
2) le touriste un peu moins sévère, quelque peu gentleman, sans prétention, que ses relations obligent à s'arrêter quelquefois, qui a du temps devant lui, à qui il est indifférent par conséquent, de subir un retard de un et même plusieurs jours, et qui sera heureux de profiter de son voyage pour voir des parents, des amis quittés depuis longtemps…
 
il est difficile de donner des conseils sur ce que l'on doit emporter… Toutefois, il en est un que je recommande particulièrement : le revolver chargé à poudre ou à petits plombs. Mais, on doit se servir de cette arme avec une extrême réserve et bien se pénétrer de ceci : qu'entre des mains inhabiles, le revolver peut causer de sérieux désagréments, de porter préjudice au tourisme en général. "
La Russie en Tandem

La Russie en Tandem

de vladimir BASALAEV

aventure a dimension humaine (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le | 16,00 €

Drôle d'idée que de fêter son trentième anniversaire de mariage en décidant de rallier Penza à Vladivostok, des environs de Moscou au Pacifique en ne quittant pas la Russie. Soit 8642 kilomètres ! C'est pourtant ainsi que Vladimir et Lioudmila ont marqué l'événement en décidant de parcourir la distance en cent jours en autonomie totale.

L'itinéraire était incertain, les cartes disponibles n'indiquent aucune route de l'immense pays. Mieux, faute de trouver le matériel adéquat, ils ont fabriqué tout l'équipement nécessaire et, surtout, le tandem. Pour cela ils ont soudé deux randonneuses ensemble et ingénieusement bricolé les systèmes de transmission et de freinage.

Ce récit de voyage vaut par la spontanéité des protagonistes et par la découverte d'un pays très mal connu malgré que ce soit un géant.
Suivre Vladimir et Lioudmilla dans leur course c'est pénétrer l'âme russe. C'est aussi constater que bien des années après l'effondrement de l'empire soviétique, il reste beaucoup à construire dans les régions les plus reculées de la Fédération de Russie dirigée par Medvedev et Poutine. 

Routes empierrées, pistes défoncées et inondées, chemins improbables, moustiques hargneux, tiques porteuses des pires maladies, mouches dangereuses, chiens cyclophages, orages torrentiels, sécheresse et manque d'eau, rien ne peut entamer l'optimisme de nos deux cyclocampeurs. En effet, sur la route il y a le pendant des désagréments, l'hospitalité, l'amitié des plus humbles qui n'hésitent pas à offrir qui du miel, qui un pneu, qui une soudure sur la fourche endommagée, qui un sourire… 

C'est la belle leçon rapportée par Vladimir et Lioudmila : le monde pourrait être beau si les hommes allaient à la rencontre les uns des autres. Quant à l'exploit, même nos deux héros n'y attachent plus d'importance qu'anecdotique une fois leur but atteint. Chapeau bas ! 

La sentinelle des mondes perdus, tableaux d'Ethiopie

La sentinelle des mondes perdus, tableaux d'Ethiopie

de PERCEVAL

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/12/2009 | 60,00 €

En cent quarante planches pleine page sur papier Rives Tradition 170 gr., l'auteur de cette œuvre ordonne l'Éthiopie, où il a vécu six années, pour nous la donner à visiter et aimer. 
 
Dans son carnet éthiopien, entre un graphisme minimal et la luxuriance des acryliques, Jean-Pierre Fontaine recompose en traits et coups de pinceaux hyperréalistes, sensibles et sensuels un monde dans lequel les temporalités se mêlent. Il raconte la Nature et ses cycles, ses splendeurs et ses catastrophes ; il montre les hommes et les femmes d'Éthiopie, leurs chants de joie et leurs pleurs ; il approche les animaux, leur violence ou leur délicatesse extrême. 
Thierry au pays de l'Or Noir : Chronique d'une passion

Thierry au pays de l'Or Noir : Chronique d'une passion

de thierry MAUGER

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 24/06/2004 | 23,00 €

Désireux de rompre avec le quotidien de la vie occidentale, Thierry Mauger renonce à ses activités de Computer field engineer pour rejoindre, dès 1979, l'Arabie saoudite, en tant qu'expert en système d'arme. Par ses explorations qui s'échelonnent sur dix ans, il constate, qu'au-delà des clichés, on ne sait rien ou presque du royaume wahhâbite : peu d'écrits, pas d'images, pas de films, seulement des mirages auxquels il tente de tordre le cou. 
 
Cet ouvrage retrace une exceptionnelle aventure vécue. Au travers d'une charpente dure entourée d'anecdotes, l'auteur nous montre un pays où rien n'est autorisé, mais où tout est possible et nous fait découvrir un peuple fascinant au travers d'une succession d'obstacles dont sa pugnacité aura finalement raison. C'est ainsi qu'on comprend mieux pourquoi ses livres ont suscité, tantôt la foudre des censeurs, tantôt la nostalgie d'anciens Bédouins urbanisés. Et de nous dévoiler en filigrane les coulisses de ses recherches en anthropologie.
Tour du vieux monde

Tour du vieux monde

de Gassy MARIN

les géonautes (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 15/03/2017 | 21,00 €

Le Belge Gassy Marin fut, au début du XXe siècle, un pionnier du mouvement des communautés anarchistes. Ardent partisan et propagateur de l'espéranto, il mena aussi à bien, de 1928 à 1938, un voyage qui le mena jusqu'en Chine et au Japon, dont ce livre reproduit le journal.


Vivant de peu, à l'imitation des habitants des pays traversés, il manifeste envers ceux-ci un extraordinaire esprit d'ouverture et de sympathie. Témoin aux premières loges  de l'histoire de son époque, des protestations de Gandhi jusqu'aux tensions déjà fortes en Palestine, il porte aussi une attention soutenue aux manières locales de cultiver, de bâtir, de mener une vie simple mais riche en humanité.


Par son exemple frugal et fraternel, celui qui écrivait : « le monde entier est devenu mon pays » peut bien représenter une icône pour aujourd'hui.

Ultimo Paraguay : Expéditions et aventures du Muséum d'histoire naturelle de Genève

Ultimo Paraguay : Expéditions et aventures du Muséum d'histoire naturelle de Genève

de carlo DLOUHY

Récit de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 23/09/2009 | 20,00 €

Le Paraguay, pays peu connu situé au cœur de l'Amérique du Sud, abrite un biotope exceptionnel. 
 
Les équipes de chercheurs du Muséum d'histoire naturel de Genève ont entamé, il y a vingt ans, le recensement de la faune et de la flore, découvrant des espèces dont certaines étaient jusqu'alors inconnues. 
 
Guide des expéditions du Muséum, Carlo Dlouhy, raconte avec humour et parfois gravité, les difficultés rencontrées dans un milieu souvent hostile. Il fait un bilan alarmant sur les menaces pesant sur les restes d'un bio-système mis à mal – avant de les faire définitivement disparaître ? – par les hommes et les multinationales… 
Un été en Chine, tableaux du Yunnan

Un été en Chine, tableaux du Yunnan

de Agnès OUVAROFF

carnet de voyage (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 01/12/2012 | 70,00 €

Ce carnet d'artiste est la relation magnifiquement illustrée d'un périple en Chine, dans la très belle province du Yunnan.
 
Du Tibet au Xishuangbanna, le lecteur découvre des paysages montagneux, des villages à l'habitat traditionnel, des peuples autochtones, leurs histoires et coutumes. L'ouvrage chemine dans les anciens temples bouddhistes, dans les cérémonies animistes et les rituels funéraires, sur les marchés ethniques, sur les traces de la Révolution Culturelle... Enfin, il évoque les dangers que fait peser le nouveau tourisme de masse chinois sur la préservation des particularismes des peuples des minorités.
Voyage fantastique en bicyclette de Paris à Lannemezan en 1891

Voyage fantastique en bicyclette de Paris à Lannemezan en 1891

de Alcide BOUZIGUE

Les Vélocipédiques (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 01/01/2009 | 14,00 €

 
Alcide Bouzigues, né en 1853 à Lannemezan, était pharmacien à Paris. Il revenait régulièrement sur ses terres natales, en train. En 1891, il décide de s'y rendre à bicyclette. Patriote, il se plaint de l'invasion des cycles anglais qui ont déferlé sur la France après la guerre de 1870. C'est pourquoi il avait choisi une bicyclette français de marque Clément. Il n'avait pas jugé nécessaire de porter une tenue spécifiquement cycliste, étant habillé et chaussé "comme tout le monde", avec des pinces au bas des pantalons. Voyageant sans assistance, il transportait huit kilos de bagages et des provisions de vin et de... cognac. Trompe, revolver et cartes-lettres complétaient son équipement...
 
Préface de Henri Bosc
voyager à vélo 2018

voyager à vélo 2018

de Arthur R. DAVID

Guides (ARTISANS VOYAGEURS) | Paru le 17/01/2018 | 18,00 €

Qu'il s'agisse d'un périple de quelques jours, de quelques semaines pour les vacances, ou s'étalant sur une année sabbatique voire sur plusieurs années ; que l'on aille les routes et les chemins de France ou sur les routes et les pistes du monde chacun trouvera dans ce guide l'ensemble des informations indispensables à la préparation de son projet puisque ce qui est utile pour un voyage au long cours convient à des vacances à vélo.

Les auteurs ont des partis pris : utiliser un matériel peu encombrant et d'une extrême simplicité ayant fait ses preuves sur des itinéraires aussi longs et accidentés que possible, être solidaire et discret et, enfin, voyager lentement sur une bicyclette qui n'est qu'un mode de locomotion, peu importe le kilométrage journalier ! 

Paule et Arthur ont voulu que ce guide soit accessible à tous, que son contenu ne soit pas trop technique, ce qui pourrait effrayer les candidats au départ. Pour l'agrémenter ils l'ont émaillé d'anecdotes fleurant bon l'aventure à dimension humaine. « Vélomanes », dans ces pages ils ont écrit des leçons de vrai bonheur… 

Voilà donc un guide qui se lit comme un récit de voyage et une initiation aux bonheurs !