l'autre LIVRE

ANACHARSIS

Salon 2018 : Retrouvez cet éditeur sur le stand A22

En hommage à la figure mythique d’Anacharsis, barbare éclairé frotté de philosophie et mis à mort par les siens parce qu’il était soupçonné de vouloir pervertir leurs mœurs ; en hommage à tous ceux qui, au fil des siècles, voulant changer d’œil pour observer leurs prochains, l’adoptèrent pour pseudonyme, les Editions Anacharsis se sont donné pour vocation de publier des ouvrages qui rendent compte des rencontres entre cultures.

Il peut s’agir de textes écrits au fil du temps – parfois injustement confinés dans des rôles de « documents » – de récits de voyages, authentiques ou étranges, de témoignages, mais aussi d’essais dont le dénominateur commun est de mettre le lecteur en présence d’un questionnement sur l’altérité.

Se réclamant volontiers de la notion d’exotisme, nos publications invitent à la découverte d’un extérieur aussi bien situé dans le temps que dans l’espace, tout en laissant sa place au plaisir pur de la lecture.

Adresse : 43, rue de Bayard
31000 Toulouse
Téléphone :05 34 40 80 27
Site web :http://www.editions-anacharsis.com
Courriel :nous contacter
Diffusion :Les Belles Lettres
Distribution :Les Belles Lettres
Représentant légal :Frantz Olivié et Charles-Henri Lavielle
Forme juridique :Coopérative
Racine ISBN :9791092011
Nombre de titre au catalogue :100
Tirage moyen :1200
Spécialités :Littérature Sciences humaines
Anthropologie de l'ordinaire

Anthropologie de l'ordinaire

de Eric CHAUVIER

griffe essais (ANACHARSIS) | Paru le 20/10/2017 | 10,00 €

Éric Chauvier se démarque radicalement des canons académiques de l'anthropologie. A l'opposé de la fabrication d'un monde-objet déconnecté des aspérités du réel, s'appuyant sur Wittgenstein et Merleau-Ponty, il recentre dans cet essai vivifiant l'ambition anthropologique autour de l'écoute et de la transmission de l'ordinaire éprouvé sur le terrain. En orientant le regard vers les ruptures de familiarité qui surgissent lors des rencontres avec des interlocuteurs débarrassés de leur masque d'" informateurs " ; en concentrant toute l'attention sur les jeux de langage à l'oeuvre dans ces moments spécifiques ; en revendiquant un " appariement des consciences " entre narrateur et lecteurs par l'écriture même de l'enquête, il pose les attendus épistémologiques et immédiatement politiques de la pratique anthropologique. Avec ce livre, conçu comme un arrière-plan théorique de toute sa démarche narrative - et, plus largement, des sciences humaines -, il établit la nécessité de resituer l'anthropologie au coeur de l'espace public.

Christs pulvérisés

Christs pulvérisés

de Luigi DI RUSCIO

Anacharsis (ANACHARSIS) | Paru le 20/10/2017 | 23,00 €

Luigi Di Ruscio tisse un roman protéiforme sur ses années de jeunesse dans l’Italie de la Seconde Guerre mondiale jusqu’aux années 1960, entre fascisme, résistance et reconstruction.

Poète autodidacte, il met en scène joies buissonnières et déboires scolaires, jeunesse vagabonde et furibonde avec son compagnon d’infortune Moscatritata, vendeur de christs en plâtre pulve?risés de faux bronze. Instituteurs et curés, éditeurs et critiques : toutes les autorités seront bafouées dans un texte qui se moque des règles, qui se joue de la langue et des mots ; le roman de formation du jeune écrivain se fait alors manifeste poétique et autobiographie littéraire.

La nuit des morts

La nuit des morts

de José Ángel MAÑAS

Anacharsis Fictions (ANACHARSIS) | Paru le 22/04/2015 | 24,00 €

Dans son palais de Babylone, Alexandre le Grand agonise. Après avoir traversé la vie tel un météore aveugle à ses propres ravages, pris de remords, il demande à son devin de convoquer les âmes de ses proches défunts. Les ombres remontent des Enfers lui exposer leurs griefs et entendre sa défense. Ils raniment alors le souvenir de leur folle équipée.

Ainsi débute cette Nuit des Morts, fresque monumentale des splendeurs du monde antique qui nous transporte d’Athènes à Persépolis, sur les rives du Nil et dans l’Olympe.
Entre le fracas des batailles et les intrigues sous les péristyles, fantômes, dieux et simples mortels, malicieusement orchestrés par José Ángel Mañas, composent un opéra tragique autour des secrets enfouis du Conquérant et le conduisent, pas à pas, vers son châtiment.

Mer noire

Mer noire

de Dov LYNCH

Anacharsis Fictions (ANACHARSIS) | Paru le 12/02/2015 | 15,00 €

Dimitris est un ancien membre de l’IRA. À la mort de son pe?re, il part à la recherche de son frère disparu quelque part dans le Caucase.

Sa trajectoire, un road movie sur les franges de l’Europe, marquée au sceau du crime, semée de rencontres fragmentées, d’histoires inabouties, de visions fugitives, le conduira d’une guerre qui n’a plus de nom à une autre qui n’en possède pas encore, jusqu’à ce que s’accomplisse son aventure.

Palmiro

Palmiro

de Luigi DI RUSCIO

Anacharsis Fictions (ANACHARSIS) | Paru le 22/01/2015 | 19,00 €

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans la petite ville de Fermo, une bande loufoque de partisans, fonctionnaires, prostituées et paysans attend fébrilement la grande fête révolutionnaire et l’avènement d’une société sans classes.

Sous la forme d’une auto­biographie picaresque, Luigi Di Ruscio orchestre dans sa ville natale une comédie humaine à l’italienne, peuplée de figures tour à tour burlesques, tragiques et tendres.

Armé d’une drôlerie féroce, d’une écriture à la cadence orale ponctuée de fulgurantes inventions langagières, il nous administre une formidable leçon de joie de vivre en dépit de ses désillusions politiques.

029-Marie

029-Marie

de Franck MANUEL

Anacharsis Fictions (ANACHARSIS) | Paru le 14/10/2014 | 18,00 €

029-Marie habite un monde hyper aseptise? où tout contact physique est prohibé par le Code du comportement. Chacun, doté de sa propre tablette nume?rique, est équipé d’un DC (Disque Cérébral) implanté à même le cerveau. Un univers hors-sol, propre et en ordre.
Mais sous les dehors conformes d’une enseignante de littérature classique, 029-Marie cache une souillure ancienne.
Et quand une chai?ne commerciale pirate lui propose d’infiltrer un groupe clandestin se livrant au tourisme sexuel extraterrestre pour une émission de téléréalité, elle y consent.

À travers les dérives de 029-Marie dans une odyssée sexuelle intergalactique, Franck Manuel bâtit un roman méditatif aux allures mythologiques sur les désirs humains, la solitude et la puissance dévastatrice du virtuel.

Jeremiah Johnson : Le mangeur de foie

Jeremiah Johnson : Le mangeur de foie

de Raymond W. THORP & Robert BUNKER

Famagouste (ANACHARSIS) | Paru le 14/05/2014 | 22,00 €

Jeremiah Johnson (ou John Garrisson, en fait peu importe) arriva dans les montagnes Rocheuses au milieu du XIXe siècle pour s’y faire trappeur.
Mais l’assassinat de son épouse indienne le conduisit à mener une sanglante vendetta contre la tribu des Crows. Méchant, il mangeait cru le foie de ses ennemis.
Ce livre rapporte sa légende.

Bourré d’outrances, horrifiant, traversé par un humour sardonique et servi par un style alerte, Jeremiah Johnson le Mangeur de Foie, petit chef-d’œuvre de la littérature folklo- rique américaine, adapté au cinéma par Sydney Pollack avec Robert Redford dans le rôle-titre, est aux antipodes du Nature Writing classique : c’est une ode à la sauvagerie brute.

Raymond W. Thorp collecta des années durant les récits sur Johnson colportés par les Montagnards ; Robert Bunker écrivit ce livre en 1958.
Frédéric Cotton a notamment déjà traduit chez Anacharsis Bianca Babb, Une enfance comanche (2013), et Franck Mayer, Tueur de bisons (2010). Xavier Daverat, professeur de droit privé, travaille également sur la littérature, la musique et le cinéma américains.

Krimi

Krimi

de COLLECTIF

Anacharsis Fictions (ANACHARSIS) | Paru le 23/04/2014 | 23,00 €

Le roman policier allemand – ou Krimi – était prolifique sous le Troisième Reich. Longtemps dédaigné par les autorités, il recueillit des auteurs indociles et prit en charge la critique que la « haute » culture n’assumait plus.

Mais la censure se faisant de plus en plus pressante, et le régime cherchant à imposer le « bon roman policier allemand », les auteurs durent s’acclimater de diverses manières aux injonctions officielles.

Inédite en Allemagne même, cette anthologie se fait l’écho des disparités d’une littérature sous contrainte.

Si quelques écrivains vantent la police du Reich ou se conforment à l’idéologie nazie, d’autres trompent la censure en situant leurs intrigues hors des frontières nationales, ou en imaginant des confessions ironiques du criminel : car au fond, qu’est-ce que le crime et la justice dans une dictature ? Littérature populaire, le Krimifait ainsi entendre une autre voix de l’Allemagne. Et s’il reflète le pouvoir policier au quotidien, il esquisse aussi un portrait du petit peuple et de la pègre – réelle ou fantasmée.

Mais surtout, il se révèle en actes un champ de bataille idéologique investi par des écrivains juifs, tel Michael Zwick, ou des résistants comme Adam Kuckhoff et John Sieg, qui payèrent leur engagement de leur vie.

La neige noire d'Oslo

La neige noire d'Oslo

de Luigi DI RUSCIO

Anacharsis Fictions (ANACHARSIS) | Paru le 15/02/2014 | 18,00 €

Enfermé dans « sa tour de glace » – le petit appartement d’une banlieue ouvrière d’Oslo –, puisant dans un quotidien où personne ne parle sa langue, ni à l’usine ni en famille, Luigi Di Ruscio a écrit le monde quarante ans durant.

Entraîné par le flot des crépitements incessants de sa machine à écrire, il mêle librement le roman, l’autobiographie, la poésie : « comment se fier à des témoins oculaires qui affirment avoir vu de magnifiques couchers de soleil quand on sait pertinemment que le soleil ne se couche pas, c’est nous qui crépusculons constamment. » Perpétuellement drôle, il s’émancipe de tout avec joie, et étrille les conventions du langage dans un élan de créativité furibonde, renverse les hiérarchies, bouscule la religion, la politique, la famille, le couple et le sexe, fusionnant l’écriture et la vie.

Un Blanc

Un Blanc

de Mika BIERMANN

Anacharsis Fictions (ANACHARSIS) | Paru le 17/01/2013 | 15,00 €

L’expédition scientifique de L’Astrofant dans les contrées antarctiques était de calibre standard, avec au programme un petit supplément ludique : envoyer dans le ciel de minuit du 31 décembre 2000 une fusée de feu d’artifice depuis le pôle Sud, qui marquerait l’entrée dans le nouveau millénaire. Du gâteau.

Dire que ça a dérapé sur les pentes glissantes d’un iceberg quelconque serait trop facile – et très en-deçà de la vérité. Alors que s’est-il passé ?

Mika Biermann est parvenu à retracer la chronique de cette nef des dingues dans un récit polyphonique parfaitement givré qui inaugure de fracassante manière le roman d’aventures du XXIe siècle.
Comme si Edgard Poe, après avoir pris connaissance du surréalisme, des romans d’Échenoz et des films des Monty Python avait écrit ses Aventures d’Arthur Gordon Pym directement dans la traduction de Baudelaire. Ceci dit pour les références, s’il en fallait.
Car Mika Biermann possède un style propre, exact comme de la dentelle, doublé d’une palette multicolore qui distille par la grâce d’un même coup de pinceau l’ironie subtile et le grotesque bouffon sans jamais cesser d’être émouvant. Un Blanc fait partie de ces romans qui nous vengent et nous consolent tout à la fois de la médiocrité ordinaire. On pourrait y reconnaître du merveilleux.

Une sorte de révélation.

Voyage à Visbecq

Voyage à Visbecq

de ANONYME

Anacharsis (ANACHARSIS) | Paru le 21/02/2007 | 14,00 €

Serais-je par hasard en enfer ? Oh non ! Ceci a l'air d'un fort beau pays, et la description qu'on nous en faisait là-haut ne s'accorde guère avec ce que je vois.

Voici un roman surréaliste anonyme belge écrit vers 1794 et dont le manuscrit était à ce jour resté inédit. Autrement dit, un roman bizarre — et joyeux ! Un jeune Bruxellois, s'étant muni d'opium pour tuer le temps dans l'attente de retrouvailles au château de Visbecq, tombe en chemin dans un puits. Il opère de là une longue glissade qui le propulse au centre de la terre, un monde éclairé par un astre vert où l'horizon s'incurve vers le haut, et où l'on croise éléphants oranges, lions à crinière verte et autres arbres portant des fruits multicolores ou des têtes de lapin. Des magiciens y rivalisent d'improbables métamorphoses pour gagner le précieux coquillage d'une princesse... Habité par les incohérences apparentes du rêve, le Voyage à Visbecq, écrit d'une plume enthousiaste, baigne dans un merveilleux ébouriffé proche des aventures du baron de Münschausen, anticipe l'Alice de Lewis Carrol et participe de l'écriture automatique, sans bouder le plaisir inopiné d'un poème épique, courtois et patriotique. Ainsi ce roman mystérieux, après deux siècles de sommeil, verse dans une littérature indéterminée et s'introduit avec malice dans la foire des météores littéraires sans âge.

Eric Lysoe est directeur de l'Institut de recherche en Langues et Littératures européennes de l'université de Mulhouse et spécialiste de la littérature fantastique belge. Il a notamment publié Littératures fantastiques. Belgique, terre de l'étrange (2003-2007) chez Labor.

Naufragés

Naufragés

de COLLECTIF

Anacharsis (ANACHARSIS) | Paru le 18/05/2005 | 13,00 €

Roi

Roi

de Mika BIERMANN

Anacharsis (ANACHARSIS) | Paru le | 17,00 €

Beau comme l’antique. Turpidum, la bien nommée, est la dernière cité étrusque indépendante. Larth, son roi à peine sevré, se sent un peu perdu dans son décorum fatigué. Sous le ciel bleu indifférent, la peinture des fresques s’écaille en silence, la populace s’affaire par les ruelles au sol gras.

On prépare le sable pour les jeux dans l’arène. Rome exige l’abdication du petit roi maigrichon, amateur de fruits juteux et bien arrondis. Un énigmatique gladiateur masqué fait son apparition par intervalles. La reine mère agonise au fond de son palais, pourrissant comme une gloire inutile.

Matière et lumière, soleil et pénombre. Des couleurs par giclées, écrasées à la spatule. Du laurier, un cyprès, une olive, les mollets luisants des légionnaires. Un péplum rococo, total, révolutionné, le Satyricon de Mika Biermann.

Les infortunes d'Alonso Ramirez

Les infortunes d'Alonso Ramirez

de Fabio LOPEZ LAZARO

Anacharsis (ANACHARSIS) | Paru le | 23,00 €

En 1690, un petit livre intitulé Les Infortunes d’Alonso Ramírez était imprimé à Mexico. Il racontait comment un charpentier de Porto Rico, capturé aux Philippines par des pirates anglais, avait enduré les sévices des forbans et assisté à leurs déprédations de la mer de Chine jusqu’en Atlantique.

Relâché aux commandes d’une frégate, il avait ensuite fait naufrage sur une côte déserte du Yucatán. L’ouvrage, rapportant d’invraisemblables aventures, a longtemps été considéré comme un roman (picaresque), le premier jamais écrit en Amérique espagnole.

Dans une enquête passionnante introductive à la traduction française des Infortunes, Fabio López Lázaro démontre qu’il s’agit d’un récit véridique – quoique fort suspect. Mais surtout, traquant Ramírez au long de son tour du monde, il ouvre des perspectives nouvelles sur l’histoire de la piraterie dans ses relations ambivalentes avec les premiers empires coloniaux planétaires.