l'autre LIVRE

ADESPOTE

« Aucun livre contre quoi que ce soit n’a jamais d’importance ; 
seuls comptent les livres «pour» quelque chose de nouveau, et qui savent le produire. »

Gilles Deleuze

Adespote signifie « animal sans maître » en grec. Les Éditions Adespote sont nées de la rencontre d’Emmanuelle Jay et de Yannick Kergoat. Cette rencontre s’est d’abord faite autour de leur travail et leur passion commune : le cinéma.

Ensuite, l’envie a grandi de partager la création d’un nouvel « outil » : une maison d‘édition. 

Très vite, un premier livre est né. Et très vite, d’autres projets ont vu le jour nourri d’amitiés anciennes et d’envie de parler au monde d’aujourd’hui. 

Adespote construit petit à petit une ligne éditoriale ouverte aux rencontres et à la variété de nos passions. Une ligne mouvante qui parcourt les mulitiples chemins qui relient création, poésie et politique.

Adresse : 6 rue de l'Ecole de Médecine
75006 Paris
Téléphone :06 64 95 38 25
Site web :http://www.adespote.com
Courriel :nous contacter
Diffusion :Aucun
Distribution :Pollen
Représentant légal :Gilbert Jay
Forme juridique :SARL
Racine ISBN :9782955
Nombre de titre au catalogue :4
Tirage moyen :1000
Spécialités :Cinéma, Poésie, BD, Graphisme.
L'or de la fougue

L'or de la fougue

de Pierre DI SCIULLO

ADESPODE (ADESPOTE) | Paru le 12/04/2018 | 22,00 €

Un livre écrit, dessiné et mis en page par Pierre di Sciullo

Avec un texte « La grotte aux milles mots » de Wajdi Mouawad

 

« Écrire, dans ma pratique, c’est à la fois tracer des signes et dire, nommer, construire. Tous mes projets habitent le langage, ma vie est un atelier d’écriture permanent. Je prends des libertés avec la syntaxe, l’orthographe et la grammaire et je propose au lecteur de s’y amuser avec moi. Car pour attraper le sens, il lui faudra de temps à autre tâtonner, reprendre, lire à voix haute un passage, jouer un personnage. Sa participation active est requise .» 

Pierre Di Sciullo.

Manif

Manif

de Mathieu COLLOGHAN

ADESPOTE | Paru le 07/11/2017 | 19,90 €

« Tous ensemble ! Tous ensemble ! Ouais ! Ouais ! » 

Une manif, c’est chaque fois différent et tellement pareil. C’est une expérience et c’est une tradition. 

On y retrouve des gens. On y fait des rencontres. On y boit des coups. On y prend des coups. On y fait de la politique. 

Au cours d’une manifestation Bastille-Nation, trois amis se racontent leurs histoires de manifs. Des petits cortèges parisiens, aux défilés du 1er mai, de Saint-Bernard aux grands rassemblements des forums altermondialistes de Porto-Allègre ou de Nairobi. 

Manif c’est toutes les manifs : la votre, la sienne, la notre. C’est l’engagement politique comme on ne vous l’a jamais raconté : à hauteur d’homme, avec l’humour des luttes désespérées et une tendre lucidité.

Accélérons ! Manifeste pour une politique accélérationniste

Accélérons ! Manifeste pour une politique accélérationniste

de Nick SRNICEK & Alex WILLIAMS

ADESPODE (ADESPOTE) | Paru le 12/09/2017 | 12,00 €

Ce que le manifeste accélérationniste nous propose, c'est d'inventer un avenir qui soit plus moderne, et d'une modernité alternative que le néolibéralisme est intrinsèquement incapable d'engendrer. Ce à quoi il nous oblige, c'est à croire à nouveau au progrès.

 

L’actualité éditoriale des essais politiques nous offre rarement des textes qui véritablement surprennent, bouleversent, interrogent.
 
Il y en a encore moins qui ne soient pas simplement l’expression de la philosophie politique d’un auteur, mais qui s’inscrivent de plain-pied dans la dimension collective des luttes et de la pensée critique d’une époque.
 
C’est la raison d'être et la force de Accélérons ! manifeste pour une politique accélérationniste de Nick Srnicek et Alex Williams.

 

« Nous aspirons tous à travailler moins. »

 

Ce que désirent Nick Srnicek et Alex Williams, c’est reprendre procession les idéaux de l’universalisme du progrès, de l’humanisme, de la raison et de l’émancipation. Ce n’est rien de moins que renouer avec le futur. 

 

« L'avenir doit être reconstruit. » 

 

Dès sa publication, ce texte de deux jeunes universitaires anglais a été très largement débattu outre-Manche et outre-Atlantique.

Il est aujourd’hui accessible en français, avec comme l’exige tout bon « manifeste » une proposition graphique originale signée par Vincent Perrottet. 

Plus long le chat dans la brume, journal d'une monteuse

Plus long le chat dans la brume, journal d'une monteuse

de Emmanuelle JAY

ADESPODE (ADESPOTE) | Paru le 29/09/2016 | 16,00 €

Un film s’écrit trois fois : au scénario, au tournage, et au montage. Cette dernière écriture est de loin la plus mal connue.

Emmanuelle Jay nous raconte comment on transforme soixante heures d’images tournées en un film d’une heure et demie. Elle nous ouvre la porte de la salle de montage où pendant 12 à 20 semaines, monteur et réalisateur, dans un face à face, sculptent le film.

Le lecteur suit, pas à pas, toutes les étapes du montage d’un film de la découverte des rushes, aux premières scènes assemblées, jusqu’aux visionnages publiques. Coupes, raccords, séquences... Analyse des procédés dont chaque choix affecte l’ensemble. Quelle sera la meilleure prise pour servir l’histoire et les personnages ? 

Elle nous raconte ses trouvailles quotidiennes ("le chouïa", "l’échafaudage", "le cimetière"), les associations secrètes qui président à la construction d’un champs contrechamps, mais aussi les doutes et les désaccords qui peuvent advenir dans cette période de création où le film se transforme chaque jour. On ne lâche pas cette monteuse entre les mains de laquelle tout repose.

Composé d’une soixantaine de récits courts, Plus long le chat dans la brume est lui-même un acte de montage. Il crée une série de raccords entre différentes matières : la voix de ses interlocuteurs (réalisateur/trice, producteur/trice, collègue monteur, etc.), des citations et réflexions de réalisateurs (Jean-Luc Godard, Robert Bresson, Quentin Tarantino, etc.) et ses haïkus (“Je suis dans le film / Je suis le film /Je suis le film”). Une vingtaine d’illustrations, aux traits fins et généreux, ouvrent un autre point de vue sur l’univers intérieur de la monteuse.

Plus long le chat dans la brume est un journal vivant, lumineux, où se raconte l’essentiel des questions à résoudre pour monter un film. Il offre également à tous une expérience de lecture inédite en découvrant de l’intérieur le processus de la création d’une oeuvre.