l'autre LIVRE

Michèle JULLIAN

Là où s'arrêtent les frontières

Là où s'arrêtent les frontières

de Michèle JULLIAN

Roman (EDITIONS DE LA FRÉMILLERIE (LES)) | Paru le 07/08/2012 | 22,00 €

« Imaginaires ou naturelles, les frontières, comme les obstacles, sont faites pour être franchies » affirme, avec un zeste de défi, Marie la Française, amoureuse de Somchaï le Thaïlandais.

Alors qu’il est sur la piste de trafiquants de « yaa baa » - une drogue synthétique fabriquée sur le territoire birman - Somchaï disparaît dans ces montagnes incertaines entre Myanmar et Thaïlande, tandis qu’un groupe de Karens, fuyant la cruelle « Tatmadaw », erre dans la jungle à la recherche d’un hypothétique refuge de l’autre côté de la frontière.

Récit d’aventures et d’amour ancré dans la réalité politique thaïlandaise, où s’affrontent privilégiés de Bangkok et défavorisés des rizières d’Isan, où un musicien charmeur bascule dans le terrorisme, où une jeune femme karen-thaïe allie son destin à celui d’un Karen-Birman, défiant ainsi les frontières culturelles qui séparent ces deux groupes ethniques, où Marie, enfin, s’acharnera à faire tomber les dernières résistances de l’inconscient derrière lesquelles se barricade Somchaï.

Certaines frontières sont insurmontables, d’autres sont si vulnérables qu’on les franchit malgré soi, comme Excalibur hurlant aux soldats qui tirent sur lui : « On ne sait pas vraiment qui on est jusqu’au jour où un frère vous poursuit de son arme avec la volonté de vous supprimer, de vous ôter la vie, simplement pour obéir à un ordre. J’aurais pu ne pas basculer dans ce qu’ils appellent le terrorisme, mais ils ne m’ont pas laissé le choix. »

D’autres encore sont absurdes, seule l’obstination permet de les vaincre... Alors, de l’insouciance on glisse vers une forme de sagesse et d’acceptation, décrite ainsi par Marie: « J’ai choisi l’improbable, l’hypothétique… un futur sans promesse ni contrat. C’est cela vivre : ne rien brusquer et  avancer en tâtonnant. Après tout on fait son chemin en marchant.»

Des frontières jamais définitives.

Michèle JULLIAN a vécu en Australie et en Asie. Ces dernières années, elle a enseigné le français et l’anglais à Udon Thani – le pays Isan dont est originaire sa fille adoptive – Elle a également enseigné l’anglais à des refugiés Karen à Mae Sariang à la frontière birmane. Passionnée par l’étude des langues asiatiques (indonésien, thaï, mandarin), par la photo et le voyage, elle réside actuellement à Chiang Mai en Thaïlande. 

Théâtre d'ombres

Théâtre d'ombres

de Michèle JULLIAN

Roman (EDITIONS DE LA FRÉMILLERIE (LES)) | Paru le 19/01/2010 | 22,00 €

Au lendemain du décès de son père, figure célèbre de la scène parisienne, Marie apprend qu’elle a un demi-frère en Thaïlande. Avec sa connaissance du thaï pour tout bagage, elle part à la recherche du bébé et de sa mère, une femme d’origine Karen. Quête en forme de roman d’aventures et de règlement de compte avec un père  à l’écrasante personnalité, sur fond de crises politi­ques marquées par la révolte des « chemises jaunes »et des « chemises rouges » de Bangkok.  Plongée dans le nouveau contexte Occident/Orient, engendré par la mon­dia­lisation. Itinéraire d’une vie, celui de Marie, qui – comme sa mère Florence trente ans plus tôt – sera une « femme à la croisée des cultures ».

Michèle JULLIAN a vécu en Australie et en Asie. Ces dernières années, elle a enseigné le français et l’anglais à Udon Thani – le pays Isan dont est originaire sa fille adoptive – Elle a également enseigné l’anglais à des refugiés Karen à Mae Sariang à la frontière birmane. Passionnée par l’étude des langues asiatiques (indonésien, thaï, mandarin), par la photo et le voyage, elle réside actuellement à Chiang Mai en Thaïlande.