l'autre LIVRE

Le Travail sous tensions _ 2e édition

de Michel LALLEMENT

Régulièrement, le travail fait la une de l’actualité. Les prétextes ne manquent pas. Les fermetures d’entreprise, les délocalisations, les conflits sociaux, les vagues de suicides, le chômage persistant, l’organisation délétère des activités productives, les plaintes professionnelles sont autant de thèmes qui, ponctuellement, retiennent l’attention et nourrissent les débats. À n’en point douter, le travail d’aujourd’hui pose problème. Voilà un constat pour le moins paradoxal car, si l’on en croit certaines enquêtes sociologiques menées à grande échelle, la plupart des Français associent le travail à leur bonheur de vivre. Pour comprendre et dépasser cette contradiction apparente, il convient de regarder la manière dont le travail se transforme. Tel est l’objectif du présent ouvrage.

 

Présentant notamment les nouvelles formes de coopération productive qui se développent avec les plateformes numériques comme Uber et bien d’autres encore, Michel Lallement met en évidence l’existence d’une série de tensions – de nature et de portées inégales –, qui affectent notre manière de travailler.

 

Le travail n’est pas qu’un geste, c’est un bien commun.

Sommaire

Introduction. Travailler

 

Pourquoi travaillons-nous ?
Tous flexibles ? Tensions

 

Chapitre I. Travail de pauvre, travail de riche

 

Mondialisation et marchandisation du travail
Le travail dans l’économie informelle
Revenus de pauvres, revenus de riches
Les multinationales font-elles le monde ?
Révolution numérique, toile globale et travail en ligne
Travail et migrations

 

Chapitre II. Des mondes du travail

 

Les entreprises aujourd’hui : morphologie…
… et modes de gestion du travail
Secteur public : les effets de la « modernisation »
Travailler dans le tiers-secteur : le cas du monde associatif
L’invention d’un nouveau monde du travail ?

 

Chapitre III. Entre autonomie et contrainte

 

Le taylorisme, une folie si rationnelle
Crise et recomposition de l’organisation du travail
L’autonomie sous contrainte
Un cocktail pathogène ?
Travail et numérique : promesses et inquiétudes

 

Chapitre IV. La coopération dans la division

 

De la production à la coproduction
Travailler pour, avec et malgré le client
Le travail sous domination
Une conflictualité évolutive, des négociations de plus en plus décentralisées

 

Chapitre V. L’emploi contre le travail ?

 

Salariat : pas mort
Inégalités et précarité
De la segmentation à la désaffiliation
Chômeurs, chômage et automatisation
Ciblage et allégement
La tension emploi/travail

 

Chapitre VI. Catégories anciennes, réalités nouvelles

 

Au-delà de l’opposition entre industrie et service
Les nouvelles frontières du travail
Halos de l’emploi et construction de nouvelles catégories
Nouvelles normes, nouvelles figures

 

Conclusion. Refaire travail

 

Tensions, crises et recompositions
Des utopies concrètes du travail
Horizons

 

Annexes

Bonus

Michel Lallement est sociologue et professeur titulaire de la chaire d’Analyse sociologique du travail au CNAM-Paris. Il est notamment l’auteur de Le Travail. Une sociologie contemporaine (Gallimard, 2007), L’Âge du faire (Seuil, 2015) ou bien encore Sociologie des relations professionnelles (La Découverte, 2018).

Mots-clés :

Fiche technique

Prix éditeur : 12,70 €


Collection : Petite Bibliothèque des Sciences Humaines

Éditeur : EDITIONS SCIENCES HUMAINES

EAN : 9782361064976

ISBN : 9782361064976

Parution :

Façonnage : broché

Pagination : 152 pages