l'autre LIVRE

Les pouvoirs du lait. Coallaitement collectif et parenté en contexte saharien (Aït Khebbach, Sud-Est marocain)

de Marie-Luce GELARD

Au fondement de l'ancien mode de vie nomade et pastoral de la tribu saharienne des Aït Khebbach, le lait est un aliment primordial et survalorisé. Nourriture "extraordinaire", le lait avec ses dérivés est le symbole même de l'opulence et de la fertilité. Il joue aussi un rôle majeur dans un tout autre domaine, celui de la parenté où il manifeste le rôle du féminin que les lectures androcentriques ont ignoré. Ce texte invite à une relecture historique permettant de nuancer les analyses qui ne voyaient la parenté au Maghreb que sous l'angle de l'agnatisme.

Sommaire

Note sur la transcription

Introduction
Coallaitement collectif et parenté : pragmatisme contre formalisme

« Le lait est plus fort que le sang » (Agho icha ugar idamn)
Méthode et approche d’analyse
Coallaitement collectif, alliance et filiation

I – La tribu des Aït Khebbach
Confédération, tribu et fraction (ighs) : appartenance et autonomie
Subdivision tribale : la primauté de l’os
Esclaves et descendants d’esclaves dans le Sud-Est marocain
Le Tafilalt, ancien royaume berbère de Sijilmassa (757-1055)
Le commerce muet : un mythe ?
Les Aït Khebbach protecteurs du Tafilalt
La colonisation française : instigatrice du processus de sédentarisation
Le territoire et l’espace
Persistance ou permanence des références tribales ?
La prééminence de l’ighs (ou fraction) : retour sur un débat
Merzouga, village de sédentarisation

II – Récit de fondation et représentations de la parenté
Khebbach : ancêtre éponyme
Le récit
L’origine des origines : la mère de la tribu
Constitution du groupe tribal et valeurs agnatiques

III – Efficacité du pacte et parentés électives. Rituel sacrificiel et coallaitement collectif
Rituels sacrificiels : l’intégration tribale
La colactation collective : un pacte de modération tribale
L’origine des pactes de coallaitement collectif
Le rituel des sandales
Coallaitement collectif et islam
Parenté de lait : pseudo-parenté ou parenté élective ?
Parenté de lait et théorie du laban al-fahl (le lait de l’époux) : textes et contextes
Parenté de lait et procédés rituels
L’importance d’une attention à l’histoire

IV – Manifestations de la parenté : le lait principe d’union pérenne (germanité et filiation), principe de disjonction absolue (alliance)
Les propriétés du colostrum
Importance et valorisation du lait
Le lait dans la littérature orale : pouvoir et puissance
Alliance, rituel sacrificiel et prohibitions matrimoniales
Frères et sœurs de lait
Prohibitions matrimoniales dérivées des pactes de colactation

Conclusion générale
L’entrée du pragmatisme contemporain dans l’édification de nou­velles règles de parenté
Une conception historique et sociale de la parenté
Le lait, une entité autonome voilée par l’androcentrisme

Annexes
1.   Carte des axes commerciaux sahariens
2.   La « pacification » du Sud-Est marocain
3.   Le fractionnement tribal de l’ensemble Aït Atta : des versions multiples
4.   Récit de fondation des Aït Khebbach proposé par Charpentier en 1930
5.   Quelques exemples de traités d’alliances conclus par les Aït Atta (A.-G.-P. Martin, 1923)
6.   Exemples de « contrat de protection » entre les tribus berbérophones de la vallée du Dra et les Aït Atta (D. Jacques-Meunié, 1947) et à propos du Tafilalt (A. Skounti, 2005)
7.   Récits et légendes relatifs aux pouvoirs et sanctions magiques des pactes de coallaitement et de leurs transgressions
8.   Version d’une légende musulmane (île de Java). Allaitement collectif et paix

Références citées   

Fiche technique

Prix éditeur : 25,00 €


Collection : Terrains et théories anthropologiques

Éditeur : PÉTRA

EAN : 9782847431520

ISBN : 9782847431520

Parution :

Façonnage : broché

Pagination : 272 pages