l'autre LIVRE

Marcos MALAVIA

Aibalam, L’ange de l’Annonciation maculée (conte poétique)

Aibalam, L’ange de l’Annonciation maculée (conte poétique)

de Marcos MALAVIA

Littérature (RAISON ET PASSIONS) | Paru le | 12,00 €

Un conte poétique qui vient bouleverser un des mythes fondateurs les plus essentiels de notre civilisation. Ni ange ni démon, Aibalam n’est peut-être en réalité qu’un humain à la fois aspirant à un idéal de pureté et mu par le désir de la rencontre de l’autre, celle à laquelle il doit annoncer qu’elle est porteuse de l’avenir de l’Humanité. Et au terme de sa quête, il dit : « Ma chair d’ange se liquéfia dans la sienne… Rien au monde n’avait autant de vérité que cette union de paix accomplie ». Ainsi le Verbe s’est fait chair. Le divin s’est fait homme, à moins que ce ne soit l’humain -homme et femme conjoints qui accèdent par leur fusion à quelque chose qui est de l’ordre de la transcendance.

 

L’auteur : Marcos Malavia est un dramaturge, metteur en scène et acteur bolivien. Il est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre et d’ouvrages sur le théâtre. Il vit entre Paris, où il s’était réfugié pendant la dictature, et la Bolivie où il a créé la première Ecole nationale de théâtre. Il a publié en 2017 aux Éditions Raison et Passions un roman : Un corps en morceaux, chronique bolivienne.

 

Illustrations de Jacques Cauda

Un corps en morceaux, Chronique bolivienne

Un corps en morceaux, Chronique bolivienne

de Marcos MALAVIA

Littérature (RAISON ET PASSIONS) | Paru le | 16,00 €

Bolivie années 2000 : la dictature liée aux narco-trafiquants est finie mais la violence est toujours là.

 

Un corps en morceaux :  une chronique politico-policière qui nous plonge dans les séquelles de cette dictature.

Trafiquants de drogue, policiers corrompus, ex-membres des escadrons de la mort encadrés par le sinistre Klaus Barbie reconvertis en chefs de gang, mènent leurs louches et criminelles activités sur fond de pauvreté dans un quartier déshérité de Santa Cruz de la Sierra.

Il faudra l’obstination et le courage d’une jeune fille pour quelque peu détraquer ce système mafieux.

 

Traduit de l’espagnol de Bolivie

 

L’auteur : Marcos Malavia est un dramaturge, metteur en scène et acteur bolivien. Il est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre et d’ouvrages sur le théâtre. Il vit entre Paris, où il s’était réfugié pendant la dictature, et la Bolivie où il a créé la première Ecole nationale de théâtre.