l'autre LIVRE

Les Zaventures de CoinCoin

(Les Zaventures de CoinCoin, 2017)

de Jean-Paul VAN DER ELST

Sommaire

L’album comporte 66 planches en noir et blanc avec plusieurs dessins par page (un gag par case) avec des thématiques volontairement mélangées.

L’ensemble inclut 4 planches doubles illustrant les voyages de CoinCoin à la façon Où est Charlie ? de Martin Handford (CoinCoin aux USA, en Russie, en Afrique et en Chine). D’une exceptionnelle qualité graphique, ce travail tracé à la pointe d’un Rotring déploie un univers faussement naif, relevé de nombreux détails croustillants. Les amateurs de beaux dessins seront servis !

Bonus

Préface de Laurent Carpentier, reporter au service culture du Monde

En dépit du bon sens

J’ai rencontré Jean-Paul Van der Elst sur un terrain de foot. Il jouait comme il dessine : en dépit du bon sens, et c’est ça qui était réjouissant.

Après on a travaillé ensemble. C’était au nouvel Économiste. Il en était le directeur artistique. À Balard. Le bout du monde quand on habite à la Porte dorée. Dans le métro, pendant les réunions, à la cantine, dans la rue, il passait sa vie à remplir des carnets. C’était comme ça avant le nouvel Économiste. C’est comme ça depuis. Jean-Paul a mille idées à la minute qu’il ne sait pas comment faire sortir autrement qu’en les dessinant.

De lui-même il dit : « Je nais le 3 août 1955 à Paris d’une mère beauceronne qui regrette sa campagne et d’un père titi parisien, électricien, qui voulait être boucher. Je suis l’aîné d’une famille de cinq, mais dans ma tête je suis toujours le petit dernier. » Jean-Paul dit toujours la vérité. Mais il a fait de son immaturité une arme ; et de ses névroses, un chaudron. Un nom en dit long : Crottes. Le village de sa mère. J’y suis passé une fois. La Beauce. Crottes-en-Pithiverais. 300 habitants. L’imagination – des jeux, des dessins – pour échapper au destin.

Le voici destiné à devenir apprenti électricien. Les Arts graphiques le sauvent. Il passe trois concours avec succès et choisit l’école Estienne. Là, enfin, il est bien. Dès lors, il ne cessera plus de créer.

En marge du travail (après le nouvel Économiste, il sera débauché par L’Expansion), il explore mille univers. Matière, peinture, bouchons...

chaque chose ramassée, chaque histoire croisée, l’emmenant ailleurs. Sa chambre devenue le nid d’un univers parallèle. Il faut avoir vu en 2014 sa double exposition au théâtre Mouffetard et à la Cité internationale (dans le cadre de la Biennale des arts de la marionnette) pour en prendre la mesure : totems, robots, bateaux, tout en matériaux de récupération, structures colorées – ludiques ou effrayantes – qui rappellent par moment les constructions géniales d’un Miyazaki. C’est là, dans cet atelier, qu’est né CoinCoin, cet autre lui-même.

Un jour, Jean-Paul qui n’avait jamais rien cassé, a cassé son cœur d’artichaut. Et de ce lui-même en mille morceaux, et de ce monde en mille morceaux dans lequel il vit et nous vivons, il a commencé à reconstruire le puzzle. En dessins comme toujours.

Jean-Paul Van der Elst est devenu artiste en dépit du bon sens. Et pour vous comme pour moi, c’est ça qui est réjouissant.

Mots-clés :

Fiche technique

Prix éditeur : 15,00 €


Collection : Atelier Proscripto

Éditeur : ATELIER PROSCRIPTO

EAN : 9782956258506

ISBN : 9782956258506

Parution :

Façonnage : carré/collé

Poids : 400g

Pagination : 72 pages