l'autre LIVRE

Jean-Marc FLAHAUT

Bad Writer

Bad Writer

de Jean-Marc FLAHAUT

Pleine Lune (LES CARNETS DU DESSERT DE LUNE) | Paru le 15/05/2017 | 12,00 €

Jean Marc Flahaut (de son véritable nom « Kevin Smith », patronyme qu’il a dû abandonner dans une mine de sel sur les conseils de Jean-Pierre Siméon) n’a pas voté « Trump » aux dernières élections américaines. Pour plusieurs raisons. Déjà, il est Ch’ti, pas redneck. Puis, il a d’autres choses à faire.

Jean Marc Flahaut collectionne les V.H.S. Les cassettes vidéo. Pas n’importe lesquelles. Il possède quelques pièces rares. Sur l’une d’elles, on voit Charles Juliet faire du surf avant de vanter une marque d’orange californienne. Sur une autre, comme filmé par un Wes Craven débutant, on reconnaît distinctement (le grand) Yves Martin en train de se branler au fond d’une salle porno des années 70. Jean Marc Flahaut dispose de quelques preuves : le faux suicide-véritable assassinat de Richard Brautigan filmé sous trente-six angles par Brian de Palma, un scopitone dans lequel Bukowski roule un patin à Patty Hearst, etc.

Pour toutes ces raisons, « Jim » Flahaut ne compte pas que des amis dans le milieu poétique. Mais son nom ne pourra pas éternellement être passé sous silence. © Frédérick Houdaer

L’auteur : Jean Marc Flahaut est né en 1973, à Boulogne-sur-Mer. Influencé par les auteurs de la contre-culture américaine des années soixante et soixante-dix, son univers se décline sous la forme de textes courts ou de micro-fictions aux croisées du roman noir et de la poésie. Il vit à Lille où il anime des ateliers d’écriture créative auprès de différents publics. Ses livres ont été publiés aux Carnets du Dessert de Lune, au Pédalo Ivre et aux États Civils.

La Patagonie

La Patagonie

de Perrine LE QUERREC

Pleine Lune (LES CARNETS DU DESSERT DE LUNE) | Paru le 24/10/2014 | 13,00 €

De livre en livre, l’auteure du Plancher (2013) n’en finit pas d’inventer sa propre langue, son propre alphabet, construit à l’écart, en bas des marges. Une bataille rangée. Menée bec et ongles. À coups de ciseaux. Des textes bruts, sans concessions, qui interrogent nos réalités subjectives et s’apparentent à ce que Patrick Chamoiseau appelait de ses vœux en invitant les auteurs de demain à laisser tomber les codes habituels pour expérimenter « des organismes narratifs infiniment complexes (…) en opérant des saisies de perceptions qui nous confrontent à l’indicible à l’incertain à l’obscur.» (Extrait de la préface, Jean-Marc Flahaut)

L’auteur :  Perrine Le Querrec est née à Paris en 1968. Ses rencontres avec de nombreux artistes et sa passion pour l’art nourrissent ses propres créations littéraires et photographiques. Elle a publié chez le même éditeur Coups de ciseaux, Bec & Ongles (adapté pour le théâtre par la Compagnie Patte Blanche) et Traverser le parc. Elle vit et travaille à Paris comme recherchiste indépendante. http://entre-sort.blogspot.be/

Shopping ! Bang Bang !

Shopping ! Bang Bang !

de Jean-Marc FLAHAUT & Daniel LEBEDAN

A CHARGE (A PLUS D'UN TITRE) | Paru le 07/04/2010 | 13,00 €

 

 

Le livre vu par l’un de ses auteurs...

Jean Marc Flahaut : Shopping ! Bang bang ! utilise de façon directe ou indirecte certains codes du langage cinématographique, c’est certain. Il est vrai qu’on y croise également quelques guest stars telles que Charles Bronson et Ben Gazzara. De plus, les points de vue et les regards s’affrontent tout du long sous les caméras de surveillance ou de télévision.

Nos personnages ne sont pas des extraterrestres, ils sont inscrits dans un espace social imaginaire au sein duquel ils se rassemblent ou se séparent. Des couples frôlent la rupture alors que d’autres roucoulent comme des tourtereaux. Certains ont envie de tuer tout ce qui bouge alors que d’autres croient fermement qu’on peut encore sauver l’humanité avec l’Amour comme pilier. Mais, ils essayent tous de changer quelque chose avec les moyens dont ils disposent. Comme aime à le rappeler un vieil ami à moi : c’est la même vache qui produit le lait et la bouse. 

Au final, je pense que le roman se situe quelque part entre une comédie romantique et une chanson de Charles Manson.

Entre nous soit dit, j’aime beaucoup le climat du cinéma américain des années 70. L’énergie qui s’en dégage à chaque plan, le travail sur l’espace et les frontières, la dimension contestataire et le propos politique à tous les étages. On sent chez les réalisateurs de cette époque, une véritable envie de faire des films en se positionnant en tant qu’auteurs. Et d’y aller franchement. (extrait de l’interview par Dj Duclock)


 

 

 

 

 

 

                                      

 

 

Spiderland

Spiderland

de Jean-Marc FLAHAUT

Sur La Lune (LES CARNETS DU DESSERT DE LUNE) | Paru le 18/07/2008 | 12,00 €

Spiderland plonge le lecteur dans une ville mystérieuse, repliée sur elle-même, dont l'activité économique est centrée sur les araignées.

Une cité vivant presque en autarcie, où le temps semble s'écouler au ralenti et les habitants vivre dans le passé.

« Les araignées sont un prétexte », convient Jean-Marc Flahaut, même si elles évoquent des choses intéressantes comme « l'enfance, le grenier, les recoins cachés ». Ce qui intéressait avant tout ce jeune auteur, grand amateur de cimetières, est en effet de développer encore et toujours cet univers qu'il affectionne, centré sur « l'oubli, l'absence, et les regrets, les vestiges, les choses qui ne fonctionnent plus... Un truc infiniment nostalgique ». C'est pourquoi, même si l'intrigue tissée dans Spiderland est parfois aussi ténue qu'un fil de toile d'araignée, on se laisse captiver, emporter par son atmosphère surréaliste et la poésie des phrases et des situations imaginées par ce grand fan de l'américain Richard Brautigan. © La Voix du Nord

Les auteurs : Jean-Marc Flahaut est né en 1973 à Boulogne sur mer. Il publie dans des revues comme Contre-allées ou Microbe. Son univers est souvent peuplé de personnages isolés et perdus en eux-mêmes au sein d’une nature tour à tour effrayante ou merveilleuse comme en témoigne Rengaine suivi de Sept secondes avec le soleil, paru aux Carnets du Dessert de Lune en 2004 et Retour à Quick Hill Road également chez le même éditeur. Jean-Claude Flahaut est né en 1936 quelques semaines avant l’arrivée du Front Populaire au pouvoir en France. Il suit des études aux beaux arts et publie de 1959 à 1975 des dessins humoristiques dans la presse quotidienne régionale et nationale encouragé par Arsène Brivot. Touche à tout, nourri par des influences multiples allant de la bande dessinée à la sculpture en passant par l’illustration, il vit aujourd’hui à Outreau dans les environs de Boulogne sur mer où il consacre tout son temps à la peinture.

La fin du chocolat

La fin du chocolat

de Fanny CHIARELLO

Pleine Lune (LES CARNETS DU DESSERT DE LUNE) | Paru le 06/11/2005 | 10,80 €

Je lisais. Des américains, la plupart du temps. Pensant y trouver l’inspiration. J’essayais d’écrire ce roman dont j’avais parlé à tout le monde et que je n’avais toujours pas commencé. J’avais presque envie de partir. De m’en aller d’ici. Et puis un jour, les Poèmes de Fanny Chiarello sont venus habiter juste en dessous de chez moi. Les poèmes précédents avaient foutu le camp et, du même coup, l’appartement au rez-de-chaussée était redevenu libre. Au matin, les Poèmes de Fanny Chiarello partaient au travail ou bien choisissaient de rester au lit jusqu’à midi. Parfois aussi, ils passaient une bonne partie de l’après-midi à s’amuser avec les chats dans le jardin et les chats étaient très contents de trouver enfin, un peu d’herbe dans cette ville. Les Poèmes de Fanny Chiarello étaient très différents. Certains étaient allés plusieurs fois déjà à Los Angeles. D’autres, par contre, ne faisaient qu’en parler. L’un d’eux avait bien connu Timothy Leary mais c’était il y a très longtemps. Le week-end, les Poèmes de Fanny Chiarello invitaient tous les voisins de l’immeuble autour d’un barbecue géant et végétarien. Lorsque c’était l’heure de partir, ils se glissaient dans le fond de votre poche afin de vous empêcher de passer la nuit tout seul. Ils vous mettaient le réveil et fermaient les volets. Ils vous réchauffaient les pieds en attendant de trouver le sommeil. Et au bout d’un moment, vous finissiez même par oublier de déménager. © Jean-Marc Flahaut.

L’auteur : Fanny Chiarello est née en 1974 à Béthune dans le Pas-de-Calais. Plusieurs de ses romans et nouvelles ont été publiés par les Éditions Page à Page, Pocket et l’Olivier. Elle est également critique de musique pop. En 2000, son premier roman, Si encore l'amour durait, je dis pas, est sélectionné pour le Prix de Flore. Elle a publié aux Carnets du Dessert de Lune Collier de nouilles et  Je respire discrètement par le nez.

Rengaine suivi de Sept secondes avec le soleil

Rengaine suivi de Sept secondes avec le soleil

de Jean-Marc FLAHAUT

Pleine Lune (LES CARNETS DU DESSERT DE LUNE) | Paru le 06/01/2004 | 11,00 €

Ce livre, dont quelqu’un a dit qu’il devait beaucoup à Brautigan et à Carver, est bougrement fraternel. Il résonne en nous par le biais de sa dérision et parce qu'il ne s'évertue pas à trop dire. Au-delà des titres des poèmes, des vers découpés comme un chemin sinueux dans les rues des cités, la parole se partage, rend davantage proche des autres.  D’autant que le monde extérieur est présent en permanence derrière ce qui semble concerner uniquement le journalier individuel.

En quelques lignes, le lecteur passe de l'anecdote à l'émotion. Puis vient la résonance: celle qui fait que l'écho perçu en nous amène à la pensée. Comme les images, ces textes-là disent davantage que de filandreux discours surtout lorsqu’on prend la peine de les dire à haute voix, car leur oralité contient leur musique.

© Michel Voiturier

Les auteurs : Jean-Marc Flahaut est né en 1973 à Boulogne-sur-Mer. Educateur, il vit à Lille. Ses textes ont été publiés dans diverses revues, notamment Salmigondis, Contre-Allées et Microbe. Il a participé pour l'association Malab'Art à un projet collectif intitulé « La Maison » avec des photographes, des plasticiens et des musiciens. Chez le même éditeur, Retour à Quick Hill Road et SpiderlandHadda Bouzaroura est née en Algérie. Elle a grandi dans le Pas-de-Calais et vit à Roubaix dans le Nord.