l'autre LIVRE

Géopolitique de l'alimentation

de Gilles FUMEY

et Juliette HELSON (préface)

Plus que jamais l’alimentation est enkystée dans des problématiques qui dépassent la seule production agricole destinée à nourrir les hommes. Les rapports de force qu’elle induit (c’est l’étymologie du mot géopolitique) rendent solidaires tous les humains, plus que jamais impactés par les comportements des uns et des autres d’une extrémité à l’autre du monde.

 

Cette géopolitique refuse l’idée que les seuls rapports de force économiques soient à la source des conflits qui empêchent les uns de manger à leur faim et les autres de mieux contrôler l’abondance dont ils disposent. Elle développe la thèse que les cultures alimentaires sont robustes et empêchent des firmes multinationales de gagner des marchés alimentaires aussi facilement que des marchés technologiques. Elle expose ce qu’Olivier De Schutter a défendu lors de son mandat de rapporteur spécial pour l’alimentation aux Nations unies : un droit de l’alimentation comme une des solutions les plus radicales pour que cessent les inégalités face à l’une des conditions les plus essentielles de l’humanité. Une nouvelle édition entièrement revue et augmentée qui traite des inégalités, de la mesure des conflits et des conditions de leurs résolutions

Sommaire

Préface de Juliette Helson
Présidente Slow Food France Paris Terroirs du monde

 

Introduction
Pourquoi une géopolitique de l’alimentation ?

 

– Une question d’offre et de demande ?
– Mondialisation et géographie du goût

 

Chapitre I
Se nourrir n’est pas qu’une question agricole

 

– Des scientifiques sous influence
– Pourquoi « agro » et « alimentaire » ?
– Identifier les systèmes alimentaires

 

Chapitre II
Petite géopolitique de l’alimentation par la pomme de terre

 

– Où est le trésor de la pomme de terre ?
– La géopolitique à table ou avec les doigts
– Une approche géopolitico-culturelle de l’industrie au terroir
– La pomme de terre : un instrument pour le développement de qui ?

 

Chapitre III
La guerre du goût ou la géopolitique dans l’assiette

 

– Le bon goût résiste
– L’espace qui donne du goût à ce qu’on mange
– Un goût qui devient géopolitique
– Goût contraint, goût construit

 

Chapitre IV
Les marchés sens dessus dessous

 

– Une offre insuffisante : le retour de Malthus ?
– La croissance économique
– Que faire des marches ?
– La Chine responsable
– Les marches : une conversion jusqu’à l’équitable ?

 

Chapitre V
À quoi servent les politiques agricoles ?

 

– Se protéger pour exister ? L’exemple de l’Europe du Marché commun
– L’Europe et les pays en développement
– Le libéralisme ou l’impasse des politiques actuelles
– D’autres politiques agricoles : le cas des BRICS
– Vers la souveraineté alimentaire
– Une politique agricole d’envergure mondiale
– La FAO et la faim

 

Chapitre VI
Paysans contre industriels ?

 

– L’industrie dévorante de l’agroalimentaire
– L’industrie très près des mangeurs
– L’autre culture alimentaire : celle issue du monde paysan

 

Chapitre VII
De la géopolitique au droit de l'alimentation

 

– La dénutrition et les carences en micronutriments
– Le redoutable défi du surpoids et de l’obésité
– La valeur ajoutée d’un cadre fondé sur les droits de l’homme.
– Bâtir de nouveaux systèmes agroalimentaires
– Des chaînes alimentaires mondialisées
– Comment façonner de nouveaux systèmes agroalimentaires ?

 

Conclusion
Pour l’avenir, raisonner autrement

 

– Désir de manger, désir de l’autre
– Une planète stable, mais des brassages continuels
– L’avenir s’écrit aussi avec les paysans

 

Annexes

 

Atlas politique de l’alimentation
Géopolitique de l'alimentation en chiffres

Bonus

Gilles Fumey est enseignant-chercheur en géographie de l’alimentation (Sorbonne Université et CNRS) et blogueur sur Libe.fr (Géographies en mouvement).

Fiche technique

Prix éditeur : 12,70 €


Collection : Petite Bibliothèque des Sciences Humaines

Éditeur : EDITIONS SCIENCES HUMAINES

EAN : 9782361064815

ISBN : 9782361064815

Parution :

Poids : 175g

Pagination : 168 pages