l'autre LIVRE

Cathédrales de poche. William Morris et l’art du livre

de Florence ALIBERT

[texte de présentation du livre sur le site de l'éditeur]

 

 

 

Comment changer la société et réenchanter le livre?? William Morris, scandalisé par la laideur des livres de l’époque victorienne, entend y parvenir en créant des livres inactuels et néo-gothiques, non pas simples pastiches des siècles passés mais inspirés des manuscrits médiévaux et des premiers incunables de sa bibliothèque personnelle. Livres qui, selon lui, doivent tendre vers la perfection et incarner l’idéal voulu par John Ruskin, à l’image de l’une des plus merveilleuses réalisations du private press movement, le magistral et testamentaire Kelmscott Chaucer, décrit par le peintre préraphaélite Burne-Jones comme une «?cathédrale de poche?».

 

 

 

Florence Alibert offre ici de découvrir ou de redécouvrir au fil de la vie et des ?uvres de l'artiste, la dernière croisade du peintre, dessinateur, homme politique, poète, architecte et imprimeur William Morris, qui séduira nombre de créateurs britanniques, belges ou allemands et ne donnera lieu en France qu’à de timides et partielles expérimentations. Cathédrale et imprimé fusionnent, le livre, à la conception architecturale, devient un tout harmonieux. Et alors qu’il l’évoque parfois avec légèreté, la «?petite aventure typographique?» de Morris, devenue projet de plus grande envergure, se pose comme une enclave possible contre les conventions de la modernité : «?Je voulais imprimer quelques beaux livres. Et je voulais m’amuser. Et je peux dire que j’ai fait les deux.?»

 

 

 

Docteur en esthétique et philosophie de l’art, conservateur des bibliothèques, Florence Alibert est maître de conférences à l’Université d’Angers. Ses recherches portent sur les publications du private press movement en Europe autour de 1900 et sur la numérisation des collections patrimoniales.

 

Fiche technique

Prix éditeur : 30,00 €


Collection : Essais

Éditeur : OTRANTE

EAN : 9791097279042

ISBN : 9791097279042

Parution :

Pagination : 394 pages