l'autre LIVRE

Les Mondes magiques de Sophie Sainrapt

un livre / une exposition

Éditeur : L'OEIL DE LA FEMME À BARBE
Date : Du 19 mai 2021 à 15h00 au 20 juin 2021 à 19h00
Lieu :
Jyb'Art Gallery - 27 rue Jules Guesde, 92300 Levallois Perret
Détails :

Vernissage mercredi 19 mai de 15h à 20h30 - Signatures et rencontres les week-ends à partir de 15h.
Entrée libre du mardi au samedi de 14h à 20h, le dimanche de 14h à 19h.

Collectionneuse d’objets d’art africain et « primitif », Sophie Sainrapt ne renie pas l’influence que les Arts premiers exercent sur son travail et l’inspiration qu’elle en retire. En 2013, elle publie Éros noir une série de gravures au carborundum dans laquelle des objets usuels africains sont soudain érotisés en passant par le prisme de son regard. En 2017, elle réalise 17 dessins au pastel inspirés des photographies en noir et blanc du livre de Jacques Lombard sur l’étonnant et très érotique art funéraire sakalava de Madagascar. Plus tard la même année, elle se précipite au Musée du Quai Branly pour visiter l’exposition Picasso Primitif. Elle tombe sous le charme, son imagination s’enflamme et elle « croque » 27 masques et sculptures dans un carnet de dessins. Enfin, elle décide de réunir la série Éros noir, les masques primitifs et l’art funéraire sakalava dans un même ouvrage qui s’intitulerait Les Mondes magiques. Textes de Marie Delarue pour Eros noir, de Jacques Lombart pour l'art sakalava et de Pascal Aubier pour les contes masqués.

C'est une tradition chez L'œil de la femme à barbe d'accompagner la sortie officielle d'un livre d'une grande exposition des oeuvres concernées. Sophie Sainrapt aimant traiter ses sujets de prédilection selon différentes techniques, elle a réalisé - à partir de ses dessins originaux - des grandes peintures sur papier, des gravures et des céramiques peintes ou traitées selon la technique antique du sgraffito.
Créée par un collectionneur amateur de son travail, la toute nouvelle galerie Jyb’Art à Levallois-Perret lui confiera son inauguration. Ainsi ces Mondes magiques, important ensemble d’oeuvres réunissant l’univers
« primitif » de l’artiste, se déploieront sur deux étages, trouvant naturellement leur place dans les différents espaces.