l'autre LIVRE

La place des femmes lors de la Première Guerre mondiale

Éditeur : l'autre LIVRE
Date : Du 12 mars 2020 à 18h00 au 12 mars 2020 à 20h00
Lieu :
Espace l’autre LIVRE 13, rue de l’École Polytechnique 75005 Paris
Détails :

 

A VOIR ET A ECOUTER

A Ensuès la semaine dernière, comme précédemment en divers lieux (Pennes-Mirabeau, Aveyron, Lozère…) et à Paris, les 12 et 13 mars à venir, Françoise Mingot-Tauran et deux comédiennes de sa compagnie Wallâda, Sylvie Renaudin et Mathilde Poirson, suite à un travail de recherche et de mise en mots, ont réhabilité la place des femmes lors de la première Guerre Mondiale. Un rôle premier !

 

Au travers de lettres reconstituées et de chansons d’époque ou d’aujourd’hui, elles nous rappellent que pendant que les hommes guerroyaient, qui cultivait les champs ? Les femmes. Qui faisait tourner l’industrie de guerre jusqu’à épuisement ? Les femmes. Qui, en 1917 avec le mouvement des midinettes, s’est organisé pour parvenir à un grand mouvement de grève et revendiquer leurs droits ? Les femmes.

Elles ont embrassé la guerre du début à la fin avec la décence de ne pas l’avoir faite. Et par la voix de ces trois lectrices, et les chants de Françoise Mingot-Tauran, éditrice, écrivaine, poétesse, elles ont porté haut le combat pour la paix.

« Les hommes sont des sauvages, qui renient le Dieu fraternité … A bas la guerre et les tyrans !... ». Ce chant, féministe déjà, va jusqu’à dire « Refuse de peupler la terre ».

Une émancipation qui touche jusqu’à la science. Le spectacle évoque Marie Curie dans son combat d’alors, pour imposer la radiographie qui permettait de visualiser les impacts d’obus et ainsi sauver des vies. Merci à elles toutes, connues et anonymes ! Un hommage à perpétuer.

 

Gérald Perilli

Journaliste et écrivain