l'autre LIVRE

Bourdieu et Laruelle : Sociologie réflexive et non-philosophie

de Éric MOLLET

Philosophie et sociologie apparaissent aujourd'hui parfois comme deux sœurs ennemies entre lesquelles le dialogue est difficile, voire impossible. Lorsque l'indifférence n'est pas de mise, chacune prétend récupérer, assujettir ou assimiler l'autre. Pourquoi le débat entre ces deux disciplines prend-il inévitablement la forme d'un dialogue de sourds dans lequel les mêmes arguments reviennent sans cesse ? À la philosophie revient le droit de discuter de la scientificité de la sociologie ; à la sociologie celui de la pertinence de la philosophie. Mais, en fait, chacune entend restreindre le domaine d'application de l'autre, en limiter les prétentions pour, en définitive, l'asservir et l'utiliser en vue de ses propres fins.
Faute d'une définition rigoureuse et d'une connaissance réelle de la philosophie, cette lutte intestine n'est pas près de prendre fin. Au contraire, l'opposition se nourrit de cette ignorance et l'alimente.
L'ambition de ce livre est double. Il est d'abord une tentative d'explicitation des problèmes et des enjeux théoriques qui alimentent le débat entre philosophie et sociologie sans pour autant prétendre y mettre un terme. Il est, ensuite, par la forme même de son exposition, une introduction aux pensées de P. Bourdieu et de F. Laruelle. Ces deux penseurs ont en commun d'avoir cherché à élaborer un savoir sur la philosophie, de penser la philosophie plutôt que de penser philosophiquement.

 

Sommaire

Introduction
Sur la possibilité d’une définition de la philosophie – Non philosophie et non-philosophie - Les limites de l’intervention – Méthode et plan.

Première partie
Science transcendantale et science sociale

I. Postures et méthodes

Posture et méthode dans la non-philosophie : La critique de l’épistémo-logie – La fermeture gréco-occidentale de la philosophie ou la Décision philosophique – Philosophie et non-philosophie.
La posture et la méthode dans la sociologie : La critique de l’épistémologie spontanée : les obstacles épistémologiques – L’opus operatum et le modus operandi – Sociologie et sociologie réflexive : objectiver l’objectivation.

II. Le statut de l’objet
Le statut de l’objet dans la non-philosophie : La dernière-instance – Le modèle de la décision philosophique : deux exemples, Descartes et Spinoza – Donné-sans-donation et donné-par-donation.
Le statut de l’objet dans la sociologie : La construction de l’objet – L’objet comme ensemble de concepts fonctionnels et relationnels – Le statut de l’objet.

III. Théorie et pratique
La théorie unifiée : La théorie unitaire – La théorie unifiée – La pratique non-philosophique.
La théorie de la pratique : Théorie du temps et temps de la théorie – La théorie de la pratique – Le point de vue non philosophique de la sociologie.

Conclusion de la première partie : Science et idéologie

Deuxième partie
La critique de l’ontologie philosophique

IV. Causalité et détermination

La non-philosophie et la cause réelle : La détermination-en-dernière-instance – La dualité unilatérale et la force (de) pensée –Le clonage.
Détermination théorique et détermination pratique : Espace social et champs sociaux – L’habitus – La critique de Marx : « les classes sociales n’existent pas ,».

V. La critique de l’Ego
La critique non-philosophique de l’Ego : La structure égo-xéno-logique de la philosophie – Le sujet philosophique – L’Étranger.
La critique de la disposition scolastique : Le champ philosophique et les limites de l’interrogation philosophique – La situation de
« skholé » et la « disposition scolastique » – La critique de l’Ego.

VI. La définition de l’universel
La définition non-philosophique de la philosophie : Définition philosophique et définition non-philosophique – L’universel et l’identité – Philosophie et démocratie.
La définition sociologique de la philosophie : La philosophie négative – L’universel philosophique – L’identité.

Conclusion de la seconde partie : Qu’est-ce que la philosophie ?

Troisième partie
Sociologie, philosophie négative et non-philosophie

VII. Philosophie - Théologie - Capitalisme

Athéisme et philosophie : La fonction de Dieu – La philosophie négative et la question de l’athéisme – Athéisme et non-philosophie.
Philosophie et capitalisme : La philosophie comme forme de la « pensée-monde » – De la science à l’hérésie – Philosophie négative, hérésie et capitalisme.

VIII. La position philosophique de P. Bourdieu
La pensée-monde comme espace des possibles philosophiques : Bourdieu et la philosophie – La philosophie : entre idéalisme et matérialisme – Une aporie philosophique – L’espace des possibles philosophiques : les deux conceptions philosophiques de l’immanence.
La conjoncture sociologique : Définition et délimitation de la conjoncture – L’oubli de l’histoire et l’oubli de l’Un – La non-philosophie et philosophie de l’histoire.

IX. La Décision philosophique de P. Bourdieu
La structure de la Décision philosophique de P. Bourdieu : La différence anthropo-logique – La méthode de la sociologie – Le primat de la pratique – L’ontologie philosophique de P. Bourdieu.
Sciences sociales et philosophie négative : Sociologie et philosophie – Sociologie et philosophie négative – La sociologie comme théorie unitaire.

Conclusion

Bibliographie

Mots-clés :

Fiche technique

Prix éditeur : 25,00 €


Collection : Transphilosophiques

Éditeur : PÉTRA

EAN : 9782847430028

ISBN : 9782847430028

Parution :

Façonnage : broché

Pagination : 355 pages