l'autre LIVRE

D'Istanbul en exils

de Diana CANETTI


Diana Canetti est née à Istanbul, en 1943, d'un père juif originaire d'Espagne et d'une mère grecque. Après une scolarité à Notre-Dame-de-Sion, elle part étudier à Vienne en 1974. Elle s'installe par la suite à Düsseldorf où elle sera journaliste pour la radio. Elle voyage en Afrique, en Israël, en France où elle passera quelques années avant de rentrer en Allemagne. Ella a publié en allemand, en 1972, Eine Art von Verrückheit. Tagebuch einer Jugend et, en 1974, le Cercle d'Orient aux éditions Europaverlag à Vienne.



RÉSUMÉ

Diana Canetti est née à Istanbul, d'un père juif turc et d'une mère gréco-espagnole orthodoxe. Sa vie commence sous les meilleurs auspices, malgré la Seconde Guerre mondiale: ses parents ont fait un mariage d'amour et les affaires de son père sont florissantes. Mais l'harmonie du couple se lézarde, sa mère fait du "Cercle d'Orient" et ses tables de jeux sa seconde maion où elle côtoie la société huppée et cosmopolite stambouliote. Son frère et elle sont mis en pension. Les pogroms contre les minorités non-musulmanes, la crise économiques font éclater le couple et l'ensemble de sa famille, qui se retrouve dispersée de par le monde. Restée seule, Diana Canetti n'aura de cesse de concilier sa vie de femme, sa vocation d'écrivain et de journaliste ainsi que ses origines aux racines multiples. Elle s'ouvre à la culture française et c'est en français qu'elle écrit ce témoignage d'une enfant puis d'une adulte en proie à l'éloignement et au déracinement.

Mots-clés :

Fiche technique

Prix éditeur : 18,00 €


Collection : Méandre

Éditeur : PÉTRA

EAN : 9782847430622

ISBN : 9782847430622

Parution :

Façonnage : broché

Pagination : 154 pages