l'autre LIVRE

La diagonale de l'écrivain

Joguet, Joguette

Joguet, Joguette

de Jean-Paul GAVARD-PERRET

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 02/10/2020 | 10,00 €

Cette audacieuse fiction, Joguet, Joguette, dans une collection, habilement nommée La diagonale de l’écrivain en ce qu’elle permet aux auteurs sollicités de nous ouvrir leurs coulisses et entrailles, est une pente que dévalent hardiment vers le tréfonds de leur humaine déshérence un frère et une sœur. Joguet et Joguette, sans origine ni descendance, îlot détaché du grand continent de l’inepte espèce, composent, comme au théâtre, un duo beckettien (pour la perspective d’un Cap au pire), rabelaisien (pour la plongée dans la viande du langage) et boschien (pour l’invention infernale), un couple dont la truculence tragique est davantage orchestrée par la santé d’une écriture que par le comportement des personnages – clowns à leur insu, survivants de la gigantesque farce qui force à exister, quand ne reste plus que leur propre chair à consommer, dans l’imminente famine du désir. Ils sont les pantins fragiles de la conscience crue du narrateur qui en eux s’immisce comme un voleur délicat – rare paradoxe en littérature. Diagonale, donc, où roule cette gonade du diable qui donne envie d’explorer tout l’œuvre de notre auteur.

Tristan Felix

Faut une faille

Faut une faille

de Tristan FELIX

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 02/10/2020 | 13,00 €

Se contenter de « ne ressembler à rien » mérite un long exercice de science peu exacte. À savoir de poésie. Il faut rassembler ses forces. Car l’union fait la farce et Tristan Felix le sait. Complètement à poil sous ses masques elle se fait clown mais aussi tragédienne. Elle électrise les Électre qu’elle transporte en Espagne via le Chevalier Inexistant de Calvino, ce à quoi Sancho jamais ne pensa.

Tous les textes de cet ouvrage s’appellent « Reviens ! ». Car celle qui devient notre Pessoa en multipliant jusqu’à l’anonymat les hétéros comme autant de mimes, ne cesse de nous étonner et esbaudir. Je la tiens pour la plus grande des vivants écrivains non vains, et artistes du même tabac à pipe que je pratique depuis plus de cinquante ans déjà.

Jean-Paul Gavard-Perret

AGENCEMENT DU DÉSERT

AGENCEMENT DU DÉSERT

de Carole MESROBIAN

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 28/03/2020 | 11,00 €

L’écriture de Carole Mesrobian est un voyage dans un imaginaire qui trace la ligne d’un infini sans retour, pour plonger dans les sables mouvants de la vie… là où les passants indifférents tracent leur histoire invisible… là où l’écriture donne son visage au destin qui frappe sans écouter les gémissements des mots… là où le cri d’une femme plonge dans les restes d’une écriture à refaire et à vivre en dehors du tunnel mortifère de l’altérité nommée homme… « Je suis une femme ailleurs… là où n’existent plus ni les femmes ni les hommes. »

Davide Napoli

Carole Mesrobian inscrit son parcours dans un livre haletant, mélangé comme la vie est mélange ; elle mixe avec bonheur les constats et effets de sa vie intérieure intense avec son travail universitaire. L’étude des épigraphes, véhicules de la pensée profonde des auteurs confrontés à leurs textes (notamment ceux de Stendhal), renvoie naturellement à sa démarche personnelle.

Philippe Thireau

Et le ciel deviendra pourpre

Et le ciel deviendra pourpre

de Anne MULPAS

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 12/12/2019 | 10,00 €

Je ne crois pas au hasard, je ne crois qu’aux rencontres, disait René Char. Billie Holiday, Emilie Dickinson, Malala Yussafzai sont des rencontres. Alors, réunir ces trois portraits de femmes que j’aime et respecte en un livre, c’est réaffirmer mes tentatives de ne pas/plus dissocier le désir intime du devenir artistique, inscrire mon chemin dans ce qu’il révèle de tours et détours, d’errances aussi, et le partager en une « diagonale » imprévue. Et c’est très bien.
Diagonale brute, bifurcation sensible qui m’offrent la possibilité de réunir certains de mes propres fragments, d’affirmer une identité ouverte au devenir, au mouvement – et donc à l’imprévu, à l’imaginaire.

Ozu-san

Ozu-san

de Jacques SICARD

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 03/09/2019 | 11,50 €

Pasolini, parlant de son travail de metteur en scène et de théoricien, disait qu’il faisait un Cinéma de Poésie. À sa suite, en modestie mais avec assurance, je soutiens que j’écris une Poésie de Cinéma (de – et non pas du). Ce poème pour en faire image : La poésie de cinéma est une plainte Cette plainte est absolue À savoir qu’elle n’a adresse ni fondement. La forme de la plainte est le cœur brisé La particularité de cette brisure est que le cœur la veut.

Actes d’une recherche

Actes d’une recherche

de Alain MARC

La diagonale de l'écrivain (Z4 EDITIONS) | Paru le 20/05/2019 | 14,00 €

Qui mieux qu’Alain Marc peut personnifier cette collection « La diagonale de l’écrivain » chargée de révéler la « fabrique » d’un auteur ? Plonger dans « Actes d’une recherche », carnet 1986 – 2019, c’est s’immerger dans le quotidien fantasmatique, analytique, rêveur, criminel (pour la littérature) du poète : ses notes, fragments, morceaux choisis transgressent les règles de l’écriture, élèvent les emportements intellectuels au statut d’œuvre d’Art. Que nul ne soit surpris d’un usage immodéré de virgules, parfois ; alors la respiration se fait haletante, hachée, les idées que l’on croyait établies volent joyeusement d’une ponctuation l’autre pour finir dans une… virgule justement, échappée en bas ou en haut de page, comme pour dire : « C’est là que niche la vérité, dans ce tracé apostrophe. » « Écoutez écrire » Alain Marc, ici,