l'autre LIVRE

Poésie des voyages

Roman de Russie

Roman de Russie

de Boris OKOFF

Poésie des voyages (XÉROGRAPHES (LES)) | Paru le 04/10/2014 | 10,00 €

Au cœur de l’hiver 2011, nous avons décidé, avec un ami photographe, d’entreprendre un voyage à bord du Transsibérien, entre Moscou et Oulan-Bator. De ce périple unique en son genre, peuplé d’imprévus et d’incertitudes, j’ai tiré un récit qui condense la galerie de personnages fascinants, tour à tour fantasques et exubérants que nous avons été amenés à rencontrer, dans des paysages dont la beauté coupe le souffle. 

Une expérience épique et inoubliable dans des conditions climatiques parfois très hostiles? 

Avec l’impression d’une certaine solitude face à ces cultures inconnues et le sentiment d’accéder à des moments d’éternité face à l’immensité de ces territoires !

Impressions de Pekin

Impressions de Pekin

de Nathalie MAN

Poésie des voyages (XÉROGRAPHES (LES)) | Paru le 15/02/2014 | 10,00 €

Il y a deux rythmes à Pekin, celui ultra-moderne et libéral, où le temps est nécessairement de l'argent, où les routes sont larges, les immeubles hauts, les écairages virulents et le bruit étouffant ; et celui d'un ancien temps, de l'artisanat, de l'épicerie, des enfants et des vieillards où le bruit n'est qu'une notion extérieure, celui des hutongs où les rues sont fines et longues, circulaires, ovales, en angles droits, les éclairages font ce qu'ils peuvent, la nuit commence tôt et la vie écoute le tempo du soleil.

Shanghai Zen

Shanghai Zen

de Flaven GENEVIèVE

Poésie des voyages (XÉROGRAPHES (LES)) | Paru le 15/02/2014 | 10,00 €

A Shanghai, le futur est impatient. Il emporte tout. Pour découvrir la ville la plus rapide du monde, une femme écrivain et un artiste ont choisi de pratiquer la lenteur. Textes suspendus et dessins immobiles constituent une forme urbaine de zen : Shanghai Zen.

Ode aux errants

Ode aux errants

de Fadéla CHAIM-ALLAMI

Poésie des voyages (XÉROGRAPHES (LES)) | 10,00 €

Née à Alger, Fadéla Chaïm-Allami s’est frottée à la difficile profession de journaliste et s’est partagée entre divers univers. Curieuse, cherchant le « secret » de la vie, elle met sur blanc ses émotions, ses colères et sa tristesse. Elle aime écrire, comme elle dit : écrire « Je », écrire « Eux », écrire « Nous » et cela donne une Ode aux errants, des Fragmentaires où elle dépèce les émotions d’un peuple à travers les siècles et son Moi tourmenté.