l'autre LIVRE

LA TÊTE À L'ENVERS

Entre la vague et le vent

Entre la vague et le vent

de Georges SEFERIS

LA TÊTE À L'ENVERS (TÊTE À L'ENVERS (LA)) | Paru le 04/12/2017 | 21,00 €

(Texte grec non possible à transcrire ici)

Ton sang se glaçait parfois comme la lune,
dans la nuit sans fond ton sang
déployait ses ailes blanches sur
les rochers noirs l’ombre des arbres et les maisons
avec un peu de la clarté de nos années d’enfance.

Immense poète grec du XXe siècle, Prix Nobel en 1963, Georges Séféris n’a cessé de célébrer la beauté de son pays, sa lumière, sa langue.
Mais il dit aussi la douleur, le déracinement, l’errance loin de la terre natale, ce déchirement de l’exil vécu dès son enfance et plus tard, en particulier lors de la Seconde Guerre mondiale.
« Où que me porte mon voyage, la Grèce me fait mal », a-t-il écrit dans son poème  À la manière de G. S.

Ai nostri desir

Ai nostri desir

de VIEUILLE MARIE-FRANçOISE

LA TÊTE À L'ENVERS (TÊTE À L'ENVERS (LA)) | Paru le 20/02/2014 | 15,00 €

Tel un opéra,le climat de ces nouvelles est traversé par des sentiments violents, enracinés dans les échos d'un passé dont le lecteur ne connaît pas toujours les motifs.

Monte alors une inquiétude sourde, l'intuition d'un malheur imminent.

Et ce qui dormait s'éveille...

Merveilleuse douleur, oui...

Secrète et sonore, âpre et tendre, la langue est ici traitée comme un chant lyrique.

Marie-Françoise Vieuille vit dans les Landes. Elle est l'auteur de Mozart ou l'irrréductible liberté et d'un Essai sur l'art lyrique, Opéra merveilleuse douleur.

Silence on chute

Silence on chute

de Pierre SEMET

LA TÊTE À L'ENVERS (TÊTE À L'ENVERS (LA)) | Paru le 10/12/2012 | 16,00 €

A bord de son avion, Granpoisse n'en finit pas de chuter, à son plus grand énervement et pour la plus grande joie du lecteur ; car là où il choit, l'immense désert du Sahahahara, il n'y a pas que du sable et des dunes mais toute une faune bien allumée : un bibendum graisseux demande qu'on lui cuisine un mouton ; une secte entreprend de pelleter le sable avec une cuillère...à désert, deux aristocrates - l'oléoduc et le gazoduc - sont à la recherche de précieuses gouttes d'eau, sans parler de la tribu des Autruchiens qui mènent de curieuses activités souterraines. 

Le désert va s'égayer encore avec la tonitruante arrivée de Marypipeline et Franck Sinistra avec apothéose Dior et champagne. Au milieu de ce raffut, Grandpoisse aura grand peine à réparer son avion. Histoire délirante à l'imagination débridée, voilà un texte gourmand de plaisir et de gaieté et porté par une écriture rythmée, loufoque et inventive. Les illustrations de Marc SIERRA jouent elles aussi avec l'absurde et le burlesque et nous portent à rêver.