l'autre LIVRE

Temps réel

Soeur(s)

Soeur(s)

de Philippe AIGRAIN

Temps réel (PUBLIE.NET) | Paru le 23/09/2020 | 17,00 €

Les Présents

Les Présents

de Antonin CRENN

Temps réel (PUBLIE.NET) | Paru le 26/08/2020 | 17,00 €

Paysage augmenté

Paysage augmenté

de Mathilde ROUX & Virginie GAUTIER

Temps réel (PUBLIE.NET) | Paru le 18/09/2019 | 12,00 €

Quelque chose s’écarte,

dans le paysage,

quand nous avançons.

Dans ce roman d’anticipation poétique, Mathilde Roux réalise des collages cartographiques incrustés de mots et Virginie Gautier arpente ce territoire avec les siens. Ensemble, elles réalisent, dans la confrontation du paysage aux interprétations de la carte, un récit à la jonction des univers, des genres et des esthétiques. Au fil des apparitions ou disparitions des terres et des signes qui se (re)composent, le tout emmêlé dans la texture du plan, se noue alors un dialogue qui ne cesse de pressentir les pires tumultes des époques futures.

Le travail de Mathilde Roux et Virginie Gautier est un départ en forme d’écart. Écart (...) avec la cartographie conventionnelle. Tournant les pages de ce livre, on ne peut qu’être frappés par les échos multiples d’une littérature qui a rompu les amarres avec les rivages d’un monde trop connu, trop cartographié : René Daumal et Alain Damasio sont là à n’en pas douter, comme en embuscade. Il y a en effet dans ces lignes tracées et ces cartes façon commune avec la géographie paradoxale du Mont analogue, avec celle, antipodique cette fois, de La Horde du contrevent. Sans compter qu’un Henry David Thoreau doit sans doute arpenter des grèves voisines. — Postface d'Alexandre Chollier.

La version numérique de ce livre a été soutenue par le CNL.

Ambiance garantie

Ambiance garantie

de Xavier BRIEND

Temps réel (PUBLIE.NET) | Paru le 04/09/2019 | 17,00 €

Comment ça, votre pastis préféré ?
Mais Fred n’a pas le temps de répondre à William car arrive, William l’aperçoit dans le miroir, arrive, il se retourne vers l’entrée du bar, arrive, il voit la fameuse robe bleu clair qui dénote avec ce qu’il connaît de ses mini- jupes et de ses collants à couleurs vives, arrive, même si elle a toujours son fameux blouson trop grand pour toi, arrive, les cheveux attachés en queue de cheval (ce qui nous la change aussi), arrive, avec un de ses livres à lui sous le bras, arrive, la démarche plus assurée qu’auparavant, bref, arrive Christelle et il sourit.

Christelle ? Christelle est un peu perdue : sa mère qui ne la comprend pas, son père qui ne cesse de radoter avant de prendre la fuite, William qu’elle vient de rencontrer en plein conflit larvé avec le sien, de père, William et son entreprise mondialisée, ses rêves écolos, ses souvenirs d’adolescence et son projet de roman, William sur qui fantasme Fred, Fred le frère de Christelle, Christelle qui pense à Anthony, et Anthony à son avenir tout tracé et à ses parents...

Grâce à son humour et à un sens certain de la parodie, Xavier Briend décline les quiproquos à un rythme fou et transforme une petite ville de banlieue parisienne en théâtre de l’incommunicabilité. Prenant en permanence le lecteur à contrepied, ce premier roman est un modèle d’architecture narrative. Ambiance garantie.

L'épaisseur du trait

L'épaisseur du trait

de Antonin CRENN

Temps réel (PUBLIE.NET) | Paru le 09/01/2019 | 17,00 €

Quand votre maison n’existait que par intermittences, comment faisiez-vous des projets d’avenir ?

Le petit monde d’Alexandre, c’est son appartement, son quartier, son lycée, ses tableaux, ses amis. Mais il vit dans un Paris qui nous échappe, un Paris en deux dimensions tel qu’on peut le représenter sur un plan. Il s’en accoutume bien, même si la vie quotidienne de part et d’autre des pliures est parfois compliquée.

Pour autant, quelque chose brûle en Alexandre. Que peut-on attendre du monde ? Comment se situer dans un environnement sans horizon ? Dans une ville en mouvement instable, il s’en remet aux espaces et aux lignes de fuite pour faire l’apprentissage de sa propre ligne de vie. Adepte des formes courtes, Antonin Crenn réalise avec L’épaisseur du trait une aventure de grande ampleur. Dans la douceur et la sensualité des gestes, des regards, des architectures, il réenchante le thème du passage à l’âge adulte sous la forme d’un conte urbain à géométrie variable.

30 ans dans une heure

30 ans dans une heure

de Sarah ROUBATO

Temps réel (PUBLIE.NET) | Paru le 05/09/2018 | 14,00 €

Partout en France et ailleurs, ils sont sur le point d’avoir trente ans. Une foule d’anonymes qui cherchent à habiter le monde ou à le fuir, à dessiner leurs rêves ou à s’en détourner. Au cœur du tumulte, ils s’interrogent, se font violence et ce sont leurs voix que l’on entend se déployer :

Chacun dribble avec son petit moi.
On a soif. Soif d’un nous.
Je me sens la taille d’une comète à qui on offre l’espace d’un bac à sable.
Un animal a envie de chialer en moi.
Il y a des jours où j’aimerais que quelque chose me maintienne quelque part. Que je puisse dire ce que je fais ici. Qu’il y ait une raison.
Je veux passer le plus de temps possible à cultiver mon champ d’étoiles.
Demain j’ai rendez-vous avec ce qu’on attend de moi.
Le rêve c’est un muscle, ça doit s’atrophier si on ne l’utilise pas.

Roman choral de l’espoir et des désillusions aux monologues finement entrelacés, 30 ans dans une heure dresse le portrait d’une jeunesse en proie aux désirs et aux renoncements.

Avec ce premier roman, l’auteur de Lettres à ma génération tisse un faisceau de récits croisés d’une grande justesse.

Cor

Cor

de Lionel-Edouard MARTIN

Temps réel (PUBLIE.NET) | Paru le 29/08/2018 | 14,00 €

Cor n’a rien fait pour.
Clarinette non plus n’est pas responsable.
Ça devait venir, c’est venu. Certains diraient que c’était écrit dans le ciel, une constellation stipulant tout ça du commencement jusqu’à la fin.

Cor est un cri d'amour. L'histoire, au plus profond de la Vienne, de Cor et de Clarinette, leur union clandestine. Elle mariée à un autre, lui vivant seul avec ses cochons. Tirant chacun leur surnom de l'Harmonie municipale, où ils tiennent leur pupitre et se retrouvent, et de ce dont ils jouent. Cor et Clarinette vivront, plusieurs années durant, ivres de musique et du souffle de l'autre.
Les pieds sur terre, le corps tout entier engagé dans le cuivre de son instrument, Cor, en quête d'une harmonie de cœur, fait l'expérience du temps qui passe et des duretés de l'existence. Ce livre est son histoire.
Avec ce court roman à la langue à la fois ample et pudique, Lionel-Édouard Martin poursuit sa singulière exploration des corps affectés, des mots meurtris et du terreau qui les porte.

Village

Village

de Joachim SÉNÉ

Temps réel (PUBLIE.NET) | Paru le 22/08/2018 | 20,00 €

Aux abords de la ville, au bout d’un périphérique, d’une voie rapide, d’une nationale, d’une départementale : le Village. C’est un lieu.

Mais le Village, c’est aussi un temps.

Un temps de l’écart, pris dans le feuilleté des constructions et des démolitions, dans les terres labourées, désertées qu’on voit depuis les lucarnes des greniers.

Joachim Séné s’empare de ce temps, de ce lieu, pour dessiner, avec ses formes et ses couleurs, un village réel et légendaire, le Village. S’y accrochent des souvenirs, des gestes, des visages. Les siens, les nôtres, ou ceux d’un « tu » qu’on imagine proche et qui nous parle depuis un chemin de cailloux où pédale un garçon – avec ses rêves, ses inadéquations, ses frayeurs et ses attaches incompressibles.

Une queue de comète se forme, comme si la lumière s’adaptait à nos yeux : le Village, traversé de toutes ces strates temporelles, apparaît, ici et maintenant. Des barrières impossibles à franchir s’écartent. Nous entrons.

Journal de la crise : 2008

Journal de la crise : 2008

de Laurent GRISEL

Temps réel (PUBLIE.NET) | Paru le 16/05/2018 | 20,00 €

Il n’y a pas de « crise de 2008 ». C’est plutôt un changement d’époque que saisit Laurent Grisel, et dont il date le début « à la fin de l’hiver 2005-2006. »

Ce fut, de toute façon, bien plus qu’une crise économique. Nous y sommes encore, et nous en connaissons toutes les dimensions psychologiques, écologiques, géopolitiques – métaphysiques, même, puisque les catégories de pensées qui tourbillonnent dans l’air du temps pour saisir le monde sont fausses, elles font défaut, il faut les reprendre – et tout ce journal est un effort en ce sens – une bataille livrée contre les généralités et les bavardages, contre les charités aveuglées et aveuglantes, dont on ne peut sortir que par un surcroît de précision, par la recherche des relations de cause à effet, non en fantasmagories, surtout pas en lieux communs, mais matériellement, par la tenue ensemble de toutes les dimensions de l’effondrement en cours.

L’année 2008 fut celle d’un quinquennat Sarkozy commençant par des politiques d’extrême droite, de « l’affaire Kerviel ? Société Générale », des faillites de Countrywide, de Lehman Brothers, d’AIG. Dans ce troisième volume du Journal de la crise comme dans les précédents, Laurent Grisel, en écrivain qui finit d’écrire Un Hymne à la paix (16 fois), déplace le regard. « 2008 fut pour moi l’année de la faim », écrit-il : celle des émeutes de la faim dans près de 40 pays, comme un avenir qui nous est promis. Son enquête en découvre les causes, exposées au vu de tous et pourtant brouillées et niées ? et il en fait un événement qui rassemble tous les traits de l’époque, écologiques, industriels, financiers, politiques, humains ? nouant ainsi tout ce qui a été appris depuis 2006 et nous entraînant vers les deux volumes à venir, Avant et Après.

Aujourd'hui Eurydice

Aujourd'hui Eurydice

de Claire DUTRAIT

Temps réel (PUBLIE.NET) | Paru le 25/04/2018 | 14,00 €

Retranchée dans un appartement, la messagère d’Eurydice revient sur les évènements qui l’ont amenée à trahir le Groupe d’Intervention. État d’urgence, catastrophes industrielles, pollutions, montée des eaux... Au cours d’une de ses enquêtes, la messagère retrouve Orphée. Il a entrepris de redescendre aux enfers mais, hors-sol depuis longtemps, le héros n’a plus de repères... La messagère l’accompagne, le guide, lui souffle son rôle et lui montre les boucles baroques d’un monde en mouvement. Tout est lié dans ce roman aux multiples facettes qui tente de saisir les dérèglements de notre époque : réécriture du mythe, matière musicale issue de l’opéra de Monteverdi, fable écologique, poésie pétrochimique... Orphée, héros en fuite traqué par des forces contraires, et dénominateur commun de cet étonnant tumulte, cherche une main tendue. Aujourd’hui Eurydice.

Avec ce premier roman, Claire Dutrait compose une œuvre ouverte, prise entre un livre papier, un livre numérique (avec boucles rétroactives), un site « avant-scène » http://eurydice.publie.net et des performances pour donner à voir et à entendre un opéra qui n’existe pas.

1 2 3 4