l'autre LIVRE

Points et contrepoints

Toubib de cité, malade du régime : L'honneur de la désertion

Toubib de cité, malade du régime : L'honneur de la désertion

de Sylvie COGNARD ER RHAIMINI

Points et contrepoints (PETIT PAVÉ (LE)) | Paru le 05/04/2007 | 18,00 €

Notre système de santé semble bien malade ! Le soin devient une marchandise comme une autre, les soignants sont embrigadés dans l’internationale du pognon et la protection sociale doit obéir à des visées comptables. Dans ce paysage, que devient le «prendre soin » ? Que vont devenir les patients ? Le médecin généraliste est-il une «espèce» en voie de disparition ? Existe-t-il une médecine de riches et une médecine de pauvres ?

Une médecin généraliste nous propose de la suivre dans sa cité HLM de la ville d’Angers, à la découverte de son métier et des problèmes actuels de la médecine générale.
En alternant séquences autobiographiques, histoires vécues, description du métier et réflexions sur la santé, l’auteur lance un cri d’alarme sur les problèmes actuels de notre système de santé : « trou de la Sécu », réforme de l’assurance maladie, nouvelle convention, situation de la démographie médicale, enseignement de la médecine générale, développement d’une prévention agressive...
Comme d’autres collègues, fatigués et découragés, elle explique pourquoi elle déserte une profession qui n’a plus de «sens » à ses yeux. Elle délègue aux plus jeunes son rêve de voir s’asseoir à une même table les patients, les soignants et les administrateurs de la protection sociale pour repenser un système plus cohérent.

L'abécédaire amoureux du Communisme

L'abécédaire amoureux du Communisme

de Gérard STREIFF

Points et contrepoints (PETIT PAVÉ (LE)) | 12,00 €

Le Communisme est mort selon les médias. Pourtant, il existe encore des communistes. Gérard Streiff, en fait partie, il explique par cet abécédaire comment on devient communiste en 1968, et pourquoi cinquante plus tard il est toujours communiste. L’occasion pour certains de découvrir ce souvenir, pour d’autres la culture, les combats, les révoltes, la pensée de 50 ans de communisme.

Ce livre est un recueil d’images, d’anecdotes, de rencontres, de dates. Des souvenirs en vrac, avec des trous (de mémoire).  Le communisme par le petit bout de ma lorgnette.

Hors les murs, Accueil des familles de détenus

Hors les murs, Accueil des familles de détenus

de Michèle VEILLON-COLIN

Points et contrepoints (PETIT PAVÉ (LE)) | 14,00 €

Un docu fiction retraçant à travers l'histoire de deux femmes le quotidien des familles de détenus, et des accompagnants de ces familles.

« A Angers, ma ville natale, la prison portait le nom étrangement bucolique de Pré-Pigeon, nom qu’elle porte encore de nos jours, je crois... Du premier étage de la maison de mes grands-parents, on apercevait quelques fenêtres de la prison, garnies de barreaux. Je restais longtemps à la fenêtre pour tenter d’apercevoir le visage des prisonniers et leurs mains cramponnées aux barreaux. »

Vingt ou trente ans auparavant, devant les maisons d’arrêt et centres de détention, de longues files d’attente se formaient : les familles et amis attendaient l’heure de leur parloir. Au fil des années, des associations se sont créées pour acquérir un local à proximité de la prison, où des bénévoles accueillent, aident, informent les familles souvent en grande détresse après l’incarcération d’un proche.

Ce récit est le témoignage d’une de ces bénévoles, accueillant des familles de détenus. Deux femmes sont au coeur de ce « docu-fiction », Maria et Christelle sont dans ce récit des personnages de fiction qui incarnent les difficultés, les souffrances, les illusions, le courage de ces femmes du parloir très nombreuses à « l’accueil des familles ».

Mais si les deux héroïnes de ce « docu-fiction » sont imaginaires, les autres personnages et incidents évoqués sont, eux, parfaitement authentiques.