l'autre LIVRE

Poésie

Ainsi parlait Pénélope

Ainsi parlait Pénélope

de Tino VILLANUEVA

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 23/04/2019 | 14,00 €

 

Je laisse la navette reposer sur un côté, puis je me frotte les mains,

et je grandis dans l’impatience jour après jour 

Je ne suis pas née pour porter un cœur affairé.

 

Ainsi parlait Pénélopetisse l’attente, lui donnant une épaisseur, et retrace les longs jours endurés par Pénélope, entre désir et colère, rêverie et lucidité, crainte et confiance. D’une plume inspirée d’Homère, Tino Villanueva écrit un vibrant hommage à l’amour véritable, au-delà de l’épreuve.

 

Tino Villanueva a enseigné la littérature à l’Université de Boston et est l’auteur de six recueils de poèmes, traduits dans plusieurs langues. 

 

Tomas Pereira Ginet est traducteur et chercheur. Il a notamment traduit des textes de Martin Espada, Deborah Paredez, Mary Kate Azcuy, Patrick Autréaux et Martin Crimp.

Les Portulans de l'âme

Les Portulans de l'âme

de Claudine HOURIET

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 23/04/2019 | 14,00 €

De Claudine Houriet

L’homme serait-il capable de vivre sans pouvoir s’accrocher au fil étincelant du rêve ? Et disloquer ainsi le puzzle de l’existence, faire éclater sa linéarité, écouter la voix des ombres furtives qui l’interpellent ? « Penche-toi à l’oreille un peu basse du trèfle », conseillait le poète René Guy Cadou. Rappelle-toi, en écho à tes songes, ceux des plantes à ton côté. Ces plantes vivantes, proches de ta fragilité, resplendissantes, sensuelles et offertes dans un rai de soleil comme tu es embelli, transformé par l’amour. Ne sont-elles pas une métaphore de ta gloire et de ta finitude ? L’âme de l’homme, quand elle s’échappe de sa dépouille, pèse paraît-il vingt-et-un-grammes. N’est-ce pas la poésie qui la rend si légère ?

Le Jeu des mots

Le Jeu des mots

de Camilo PALLASCO & Françoise MIANDA

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/11/2018 | 0,15 €

Ce livre est comme un jeu auquel se livrent les deux poètes en maniant les mots à leur guise de manière spontanée et profonde. Tout a commencé en décembre 2014 avec la publication de deux de leurs poèmes, placés l’un en face de l’autre dans Ex Tempore du Club des écrivains des Nations Unies à Genève, comme s’ils faisaient déjà un échange sans le savoir… avant leur rencontre le 7 février 2015. Camilo Pallasco avait alors dix ans, et Françoise Mianda l’a encouragé à continuer d’écrire, et lui a proposé d’entrer dans un échange de poèmes.
Le résultat est simplement ahurissant. La candeur, la maturité, la fraîcheur et la beauté des mots qui s’expriment dans leurs poèmes sont admirables à lire et suscitent des réflexions.
Camilo Pallasco écrit depuis l’âge de huit ans. Françoise Mianda a publié un essai, Boom au Congo-Zaïre, en 2011 et écrit des poèmes depuis plusieurs années.

Les Persiennes du temps

Les Persiennes du temps

de Nicole MEROZ

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/04/2018 | 15,00 €

L'âme nue et le coeur au vent

L'âme nue et le coeur au vent

de Sébastien QUERTAIN

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/04/2018 | 14,00 €

Le poète n’est rien d’autre que quelqu’un qui aime,
car la poésie est dans l’âme, non dans les mots.

Empreintes impromptues

Empreintes impromptues

de Serge BACH

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/04/2018 | 16,00 €

De la poésie pour le plaisir de la partager avec vous…
En cheminant d’un mot à l’autre, au détour d’une virgule, tout à coup, vous êtes surpris.
Vous devenez poète, votre propre poète…
Les mots résonnent comme à l’inaccoutumé, des univers se forment, s’entrecroisent, des émotions s’étonnent…
Le bonheur de lire vous accueille…

***********

Ce petit mot pour vous dire MERCI. Merci pour la belle dédicace inspirée et, principalement, MERCI pour le magnifique livre ! C’est comme si vous écriviez avec de la Lumière…Quelle Joie et quel privilège pour vous et pour vos lecteurs !

S.S. – Rédactrice littéraire Genève

Quel bonheur, le facteur m’a apporté ton nouveau livre de poésie ! Je suis heureuse que tu continues à travailler dans ce sens.

Je trouve que ton langage s’est encore enrichi et que les symboles gagnent encore en profondeur… un grand bravo !

M.F. – Compositeur

Sur l'estampe des nues

Sur l'estampe des nues

de Claudine HOURIET

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/10/2017 | 14,00 €

Le poète est semblable au chasseur de papillons. Il court, arme? de son filet, pour capturer des ailes fre?missantes pare?es de couleurs sublimes.  Mais son intentino n'est pas d'épingler la beauté pour en faire une collection de choses mortes. il tente de saisir l'instant volatil dans sa fraîcheur vivante. De mettre en mots les fantasmes, les émotions et les rêves de l'homme sans cesse traversé dans son quotidien d'appels obscurs et troublants. Attentif à sa musique intérieure, le poète doit être capable, avec les mots comme seuls outils, de déchiffrer la partition qui chante ou se lamente en lui.

Pastorel

Pastorel

de Serge BACH

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/04/2015 | 16,00 €

De la poésie pour le plaisir de la partager avec vous.

Cultiver le chant de l’âme, se promener au gré d’une mémoire vagabonde,
Recueillir la fleur de l’aube, ouvrir sa fenêtre à l’oiseau-livre,
Aimer l’aventure d’une chanson à écrire…

Une parole habitée de silence, de respiration,
Quelques mots, l’horizon de l’imagination s’ouvre…
Une phrase reste suspendue sur la toile du temps qui passe…
Que la journée vous soit belle au gré de votre lecture !à la fois compositeur et poète, exprime l’émotion à travers les mots et les sons…

Serge Bach, à la fois compositeur et poète, exprime l’émotion à travers les mots et les sons…

J’ai commencé à lire votre livre « Pastorel ».
Cela me permet de prendre du temps pour moi, de me poser, de me ressourcer.
Votre écriture est vraiment débordante de créativité, elle est apaisante et bienveillante.
Elle permet de de se reconnecter avec soi-même, avec les choses simples de la vie, avec la nature… et de réfléchir…
CB

 

L'Obsidienne de la nuit

L'Obsidienne de la nuit

de Claudine HOURIET

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/12/2014 | 12,00 €

Comment appeler l’émotion du poète sentant monter en lui les mots qu’il va tenter de faire chanter ? Un état de grâce ? L’’attente du paradis perdu ? Une fulgurance qui le transportera ? L’’instant enfui miraculeusement rendu ? Ce trouble intense impossible à définir ouvre un accès fugace à notre soif d’absolu.

Claudine Houriet nous offre ici quelques fragments de l’existence humaine, oscillant entre l’ombre et la lumière.

De bonne heure le chemin

De bonne heure le chemin

de Serge BACH

Poésie (LA MAISON ROSE) | Paru le 01/04/2012 | 14,00 €

De bonne heure, le chemin, un recueil de poèmes où chaque mot, chaque silence, chaque respiration vous emportent. Serge Bach aime à écrire de la poésie pour le plaisir de la partager avec vous. Une sensibilité à fleur de plume, la griffe du poète.