l'autre LIVRE

INTERVALLES

Saisons en friche

Saisons en friche

de Sonia RISTIC

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 17/01/2020 | 19,90 €

 Saisons en friche est un grand roman sur l’univers des squats. À travers des personnages attachants, Sonia Ristic restitue la saveur d’une période qui fut fondatrice dans son parcours littéraire. Elle plonge surtout le lecteur dans un tohu-bohu plein de charme où l’aventure se conjugue au collectif et où l’humain est au coeur de tout. 

 Sonia Ristic a puisé dans ses souvenirs la trame de ce roman sur un collectif d’artistes tiraillé entre les mille contradictions qui ont jalonné le quotidien de la plupart des squats. Si on y croise aussi les questionnements qui nervurent aujourd’hui la société française dans son ensemble, sans naïveté ni résignation, c’est peut-être tout simplement parce que la vie y est vécue plus intensément qu’ailleurs. C’est cette énergie militante, joyeuse et d’une vigueur inouïe qui émane de ce roman tumultueux et plein de tendresse.

Italian Gentleman

Italian Gentleman

de Hugo JACOMET

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 04/10/2019 | 49,00 €

 Dans le monde de la mode masculine, l’Italie est une référence. Londres possède Savile Row, Paris ses groupes de luxe et New York Madison Avenue, mais le génie de l’Italie en matière d’élégance masculine est incontestable.

 Bien au-delà de ses marques mondialement célèbres, l’âme du style italien se niche dans les ateliers et les salons de vénérables artisans qui, depuis des générations, créent les plus beaux vêtements qui soient.

 Hugo Jacomet, le célèbre « Parisian Gentleman », est parti à la recherche de cette âme et de cette main italiennes. Trois ans de voyages en Italie, du Piémont à la Sicile, ont permis de lever le voile sur ces artisans qui, trop souvent dans l’ombre, habillent les hommes les plus élégants de la planète.

Le Biscuit national

Le Biscuit national

de Zuska KEPPLOVÁ

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 20/09/2019 | 18,00 €

 Comme dans L’Auberge espagnole, chacun des personnages du Biscuit national a quitté un chez soi pour s’essayer au rêve européen. Mais, si cette génération d’après la chute du mur peut voyager, contrairement à la précédente, partage-t-elle vraiment un même rêve européen ?

 Entre Paris, Londres, Helsinki et Budapest, cette génération développe parfois une certaine nostalgie du foyer, mais également une sorte de frustration polymorphe, dont l’écriture en clair-obscur de Zuska Kepplová restitue à merveille la tendre amertume.

 Dans une première partie, on suit les parcours de Petra et Natália à Paris, Anka en Angleterre, Mika en Finlande, Juliana à Budapest, qui tous se cherchent et questionnent les représentations de la jeunesse européenne. Dans une seconde partie, « Trianon-Delta » tente de circonscrire les contours flous d’un surprenant triangle amoureux composé d’un Hongrois, d’une Roumaine et d’une Slovaque.

Le Ballet des retardataires

Le Ballet des retardataires

de Maïa ABOUELEZE

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 11/09/2019 | 16,00 €

 Le Ballet des retardataires est le témoignage unique d’une des rares Européennes à avoir pénétré le monde ultra fermé et traditionnel du taïko au Japon, et la première à avoir séjourné dans l’école la plus secrète de Tokyo.

 Jeune Française n’ayant jamais voyagé, elle arrive pleine de naïveté dans un monde aux règles incompréhensibles, à la discipline quasi militaire et où personne ne parle anglais. Aux entraînements succèdent incompréhension chronique, fatigue extrême, typhons, tremblements de terre et fantômes. La narratrice emmène le lecteur vers cette frontière flottante où la réalité et le rêve se chevauchent.

 Roman initiatique teinté d’une étrange poésie et d’un humour truculent, Le Ballet des retardataires est une partition-hommage au tambour japonais traditionnel si méconnu en Europe. Il ne se lit pas, il se déguste comme un bonbon, succulent, coloré et piquant. 

Le Pays des pas perdus

Le Pays des pas perdus

de Gazmend KAPLLANI

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 21/08/2019 | 17,00 €

 Karl et Frederick, deux frères que tout oppose nés dans une même ville d’Albanie, se retrouvent à la mort de leur père après plus de deux décennies de séparation. Brutalement confrontés à leurs différences, le nationaliste enraciné et l’écrivain cosmopolite vont devoir faire face au passé de leur famille et de cet étrange territoire, cristallisant à travers leur confrontation l’histoire chaotique des Balkans et de l’Europe des XXe et XXIe siècles.

 Gazmend Kapllani a composé avec Le Pays des pas perdus un roman à couper le souffle qui illustre brillamment les dilemmes individuels et collectifs traversant l’Europe d’aujourd’hui.

La Caverne vide

La Caverne vide

de Dimana TRANKOVA

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 14/06/2019 | 22,90 €

Après la dislocation de l’Union Européenne, dans un pays des Balkans renommé Patrie populaire, le parti nationaliste au pouvoir a instauré un contrôle sectaire : les indésirables sont envoyés dans des camps de rééducation ou bien disparaissent sans laisser de traces, tandis qu’on dépose leurs enfants dans des « Maisons du bonheur ».

C’est dans cette société à peine futuriste que revient John, un journaliste américain, que son ex-femme a appelé à l’aide après la disparition de son frère. Mais John découvre aussi que Maya, une ancienne confrère et amante, a été punie pour ne pas avoir respecté la censure : on lui a enlevé sa fille. Maya vit, depuis, dans la soumission, avec un seul désir : récupérer sa fille en devenant une citoyenne exemplaire.

John va devoir se rapprocher de la Résistance pour tenter de retrouver la fille de Maya et son ex-beau-frère, n’hésitant pas à sympathiser dangereusement avec les déçus du régime.

La Caverne vide, comme 1984 d’Orwell, nous avertit de la facilité avec laquelle les sociétés hyper technologisées d’aujourd’hui peuvent glisser sur la pente du totalitarisme et de ses abus. C’est aussi une ode à l’espoir, à cette force intérieure qui peut demeurer, envers et contre tout, malgré le contrôle omniprésent et les système nés pour broyer ce qui leur résiste.

Avenida Vladimir Lénine

Avenida Vladimir Lénine

de Constance LATOURTE

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 17/05/2019 | 18,00 €

Clémence, une jeune cinéaste française, part au Mozambique pour réaliser son premier documentaire. Seule, sans expérience ni budget, elle veut recueillir le témoignage de Chiliens qui, exilés de la dictature de Pinochet dans les années 1970, sont allés se mettre au service de la révolution dans cette ancienne colonie portugaise et ont participé à la construction du jeune État indépendant. 

À travers le récit de cette quête parsemée d’embûches digne de Lost in La Mancha, Constance Latourte brosse un portrait haut en couleur de Maputo et du Mozambique. Elle retrace aussi l’histoire méconnue d’une génération d’idéalistes qui a fui une dictature pour traverser les rêves et les désillusions suscités par la révolution mozambicaine.

Après des recherches sociologiques réalisées au Chili en 2006, Constance Latourte séjourne à Maputo pour approfondir ses recherches sur le Mozambique postcolonial et part à la rencontre de ceux qui, malgré le retour de la démocratie au Chili, ont décidé de s’installer durablement dans leur pays d’accueil. 

Mue par le désir de faire connaître cette histoire singulière, elle réalise en 2009 « Khanimambo Mozambique », un documentaire dont le tournage inspire son premier roman Avenida Vladimir Lénine

Etres au travail

Etres au travail

de Sophie PRUNIER-POULMAIRE

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 10/05/2019 | 29,00 €

Dévoiler la beauté du travail, ses richesses et ses difficultés, montrer l’engagement tout entier de l’Être dans son activité professionnelle, tel est le dessein de cet ouvrage. Des femmes et des hommes saisis dans leur activité ordinaire avec qui nous partageons l’instant, le mouvement, l’attention soutenue et l’intention à l’oeuvre. Tout est exploit dans la réalité quotidienne du travail ici dévoilée, sublimée par la photographie. Et l’instant capté prend valeur d’Histoire à travers les textes des experts en sciences humaines et sociales qui rendent manifeste ce qui ne l’est pas, tangible ce qui est abstrait. Ils scrutent le réel, dévoilent l’invisible, font émerger du sens là où il n’est jamais donné d’emblée. En portant le Travail au regard de tous, à la réflexion de chacun, photographes et experts font de nous les spectateurs éclairés d’une véritable odyssée du Travail.

L'Écuyère

L'Écuyère

de Uršu?a KOVALYK

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 15/03/2019 | 16,00 €

Pour fuir une famille hors norme, la jeune Karolína rejoint dès qu’elle le peut un centre équestre où elle se lie d’amitié avec Romana et Matilda, deux cavalières délicieusement inadaptées. Ensemble, elles forment bientôt une équipe de voltige équestre détonante.

Nous sommes à la fin des années 1980 en Tchécoslovaquie, et tandis que l’univers de Karolína s’élargit avec la découverte de Pink Floyd, du tabac et surtout d’un talent secret de double vue, la fin du bloc de l’Est et l’irruption soudaine de l’économie de marché vont bouleverser ce fragile équilibre.

L’Écuyère est un roman poétique et caustique sur l’adolescence. C’est aussi une évocation spasmodique et rebelle de la double révolution à laquelle une jeune fille pleine de rêves et un pays tout entier sont soumis au même moment.

Deuxième mi-temps

Deuxième mi-temps

de Hugues SERRAF

INTERVALLES (INTERVALLES) | Paru le 08/02/2019 | 18,00 €

Comme le héros de Deuxième mi-temps, Hugues Serraf a quitté Paris pour Marseille et un métier normal pour la littérature. Comme lui, il aimerait bien que sa nouvelle carrière décolle avant d’avoir mangé toutes ses économies.

Est-ce la raison pour laquelle son héros écrit des thrillers quand lui préfère s’adonner à la comédie sentimentale ?

Simultanément émouvant, désopilant, déprimant voire touristique et parfois même par inadvertance pédagogique, Deuxième mi-temps est son troisième roman mais ne parle surtout pas de foot.