l'autre LIVRE

Lettres d'ici

L'Arche des ombres

L'Arche des ombres

de Max MILAN

Lettres d'ici (GINKGO) | Paru le 18/10/2019 | 15,00 €

Natacha est charmante, Natacha est imprévisible. Jacob est amoureux d’elle. Mais chaque fois qu’il est avec elle, il perd la tête.                 

A Saint-Pétersbourg, où il est venu pour la retrouver, les choses tournent mal.
Jacob ne sera-t-il jamais qu’une ombre ? l’ombre de celui qu’il aurait dû devenir ?
ou l’ombre de celui qu’on veut qu’il soit ? En Russie, en Angleterre, en Suisse, à Paris, en Abkhazie, Jacob recherche la clef de sa folie.D’un docteur à l’autre, parviendra-t-il à retrouver l’Arche des ombres ?


Dans les années 1970, l’Etat soviétique (URSS) a recouru massivement aux « hôpitaux psychiatriques » pour confiner les dissidents, les non conformistes, les gêneurs de tous ordres, pour contrôler la société et pour fabriquer « l’homme nouveau ». Une plaie qui aujourd’hui n’est pas refermée.

Le dernier voyage à Venise

Le dernier voyage à Venise

de Miguel HALER

Lettres d'ici (GINKGO) | Paru le 12/09/2019 | 15,00 €

Troubadour des temps modernes, issu de la culture des gens du voyage, Miguel Haler fait partie de la race lunaire des raconteurs d’histoire. Dans un récit bouillonnant, où le cocasse côtoie le tragique, mêlant poésie vagabonde des gitans et accents populaires du monde ouvrier, il nous emporte dans une bouleversante histoire d’amour, entre un grand-père et son petit-fils.

Sylvano , émigré gitan, guitariste amateur, soixante-treize ans, au bout de son parcours, mi-brocanteur, mi-chiffonnier, vit dans une masure au milieu d’un campement de Tziganes et d’étrangers divers , entouré d’un terrain vague... Son petit-fils, guitariste aussi, un peu paumé, ne trouvant pas sa place dans une société trop hiérarchisée et qui vient de se faire renvoyer de l’usine où il travaillait, arrive pour partager l’existence du vieil homme. S’ensuit une complicité touchante et drôle à la fois, où l’ancien transmet au jeune ses valeurs sur la vie, tandis que ce dernier l’aide dans son travail de chiftir.

Mais l’histoire des gens interlopes, qui vivent d’expédients précaires, est incertaine, voire fragile. Sylvano et la communauté de Tziganes sont chassés de leur terrain vague par la force publique pour satisfaire à un projet immobilier...

Sylvano, tel un vieux renard, a plus d’un tour dans son sac, la chance lui sourit, etil saura tirer son épingle du jeu.

Mais, comme tout être humain, il a ses faiblesses. Il va trop loin et fait un faux pas. C’est ainsi que nous retrouvons notre duo « grand-père petit-fils » sur les routes, dans un road movie cocasse entre Venise et la France, où, jouant de la guitare aux terrasses de café pour survivre, nos deux compères, devenus "hors la loi", doivent déjouer les pièges de la police qui les recherche.

Ce livre, plein de musicalité rythmée par les guitares flamencas, est beaucoup plus qu’une belle et drôle d’histoire.

Il parle avec justesse de la profondeur des sentiments, du sens de la vie et de la mort et du but final de l’existence de l’homme. ... Péripéties vagabondes d'hommes pas très ordinaires qui croient en l'homme et qui nous disent comment rencontres, amitiés et amours les ont amenés à considérer à la fois la beauté et l'éphémère de  l'existence.

Grosse Patate

Grosse Patate

de Frédéric CHAGNARD

Lettres d'ici (GINKGO) | Paru le 29/08/2019 | 9,00 €

Une zone pavillonnaire au bord de l’explosion…
Dans le lotissement, un microcosme s’épie, s’envie, se délite… De la mémé mutique et son auxiliaire de vie, surnommée Grosse Patate, à la veuve, délatrice professionnelle, en passant par l’épicière, qui cogne son mari à 20 h 45… Sans oublier l’agent d’assurances, un garçon prometteur, qui aimerait bien mettre la main sur les Bons au porteur de la mémé, planqués quelque part dans la maisonnette.

Des portraits

Des portraits

de Yves LETORT

Lettres d'ici (GINKGO) | Paru le 29/08/2019 | 9,00 €

«Une latte de parquet grinça avant le retour de ses bottines sur le havre feutré d’un tapis. L’homme ne s’était pas décidé à mourir. Il demeurait à quatre mètres d’elle, à l’endroit où elle l’avait laissé, au pied de la table où s’étalait le souper interrompu. Il gisait sur le côté, ce qui avait peut-être ralenti son agonie.Ses vomissures n’avaient pas obstrué ses voies respiratoires. Elle pressentit que, malgré tout, il ne s’en sortirait pas. Le poison continuait d’œuvrer, même s’il en avait régurgité une grande partie. L’homme montrait un teint terreux, un léger râle accompagnait ses soupirs oppressés, parfois sifflants. La faute incombait sansdoute à son réflexe de forcer la dose. Elle tourna la tête vers une vilaine pendule et constata, étonnée, qu’elle avait attendu plus d’une heure derrière la porte. Ce coco-là se montrait drôlement robuste.»

Portraits plaisants et inquiétantsRecueil d’une dizaine de nouvelles, la plupart écrites en s’inspirant de vieilles photos de famille chinées sur les marchés aux puces, Des Portraitsnous fait entrer de plain-pied dans l’univers cruel et onirique d’un auteur proche par l’inspiration de Villiers de l’Isle-Adam et de Jean Lorrain : adoptez un enfant, prenez vos fonctions à l’institution ou bien au service d’étage, livrez-vous à un souper fin, nous nous occupons de tout, y compris de vous offrir un portrait-souvenir ! Et comme notre époque se montre ennuyeuse, usons de décors fanés et de clichés jaunis pour ces quelques histoires mortifères.

Ayyam

Ayyam

de Gaspard DE LA NOCHE & Pierre LAURENDEAU

Lettres d'ici (GINKGO) | Paru le 07/03/2019 | 9,00 €

Une héroïne prête à toutes les soumissions...
Sous des dehors de femme du monde (elle vit à Passy et fréquente les boutiques chics de Neuilly), Ayyam mène une double vie : épouse de Camille l’homme d’affaires le jour, elle devient le soir une sorte d’escort de luxe, star du putanat de Monsieur Max, son maître et mentor, qui l’utilise au gré de sa fantaisie et de ses combines.
Ces trois longues nouvelles nous font découvrir : les débuts d’Ayyam au Caire, alors que, simple lycéenne, elle devient l’objet de jeux pervers entre le proviseur et sa secrétaire (Gaspard de la Noche) ; une mission stanbouliote aussi sportive que perverse (Gaspard de la Noche) ; enfin, une rude expérience au coeur d’un glacier groenlandais (Pierre Charmoz).
À la fois libre et très soumise, Ayyam est une héroïne des temps modernes, née sous la plume talentueuse de Gaspard de la Noche, qui la prête volontiers à ses ami(e)s écrivains.

Place des commémorations

Place des commémorations

de Abel MEIERS

Lettres d'ici (GINKGO) | Paru le 20/02/2019 | 9,00 €

Pyongyang, centre d’une histoire policière hors norme

Abel Meiers connaît bien la Corée du Nord. Il y a séjourné plus d’un an, travaillant au contact de la population, tissant des liens rares qui lui permettent de soulever un coin du rideau, de se glisser dans le décor.

Qui n’aimerait pas savoir à quoi pense ce soldat de la garde rapprochée, son corps en rempart, dos au Leader ?

Cette petite vieille qui se tient si courbée et qui porte sur elleles stigmates et les espoirs de la Révolution ? Elle y croit encore, sans doute.

Et qu’en est-il de ce jeune guitariste, qui s’apprête à jouer pour la tribune officielle ?

De cet ancien professeur attiré par une jeune femme pétillante qui se dirige vers le musée des Beaux-Arts, qu’elle ouvrira bientôt pour un unique visiteur étranger.

Le guide du ministère de l’Intérieur qui l’accompagne semble porter un secret encombrant.

En quelques heures, les petites histoires de chacun tisseront la grande, dans le décor imposant de la Place des commémorations.

Re-Revoir Paris

Re-Revoir Paris

de Claire GARATE & Patrice LECONTE

Lettres d'ici (GINKGO) | Paru le 15/11/2018 | 20,00 €

Après Revoir Paris 2017
Claire Garate et Patrice Leconte récidivent..
Re-Revoir Paris - Second opus de cette promenade originale, décalée et belle.
Savoir regarder, flâner, s’émerveiller, s’attacher à des détails. Savoir vivre à Paris avec l’œil ouvert.
Claire Garate est photographe, Patrice Leconte est cinéaste :Il fallait que ces deux-là se rencontrent, qu’ils associent leurs rêveries. Re-REVOIR PARIS, parce que Paris est une ville que l’on a toujours plaisir à revoir. Et aussi parce que c’est une manière originale de voir Paris autrement.

L'Apprenti des lumières ou l'ombre de Voltaire

L'Apprenti des lumières ou l'ombre de Voltaire

de Isabelle MARSAY

Lettres d'ici (GINKGO) | Paru le 01/05/2018 | 15,00 €

L’Apprenti des Lumières ou L’ombre de Voltaire retrace la vie de
Baptiste, seul enfant que Jean-Jacques Rousseau tenta de retrouver
parmi les cinq nouveau-nés qu’il abandonna entre 1746 et 1752.
Adopté par un médecin humaniste, Baptiste accepte de remplacer le
neveu de son père adoptif, tiré au sort par la milice. La guerre de Sept
ans, premier conflit d’envergure mondiale, sévit.
Baptiste survivra-t-il à la guerre ?
En cette période pré-révolutionnaire, un conflit idéologique oppose
Rousseau, philosophe autodidacte, défenseur des pauvres et de la
démocratie à Voltaire, son aîné de dix-huit ans, ami des rois, académicien,
spéculateur de génie, en lutte contre l’intolérance religieuse et le
fanatisme.
Ce roman attachant évoque le destin d’un fils, le drame d’un père et
s’attarde sur la face cachée de deux Lumières qui se déchirent en plein
jour : joutes épistolaires, coups bas et mots qui font mouche, Rousseau
mourant sans savoir que Voltaire a révélé son douloureux secret dans
un pamphlet anonyme en imitant le style d’un pasteur. (Le sentiment
des Citoyens, décembre 1764)
Comme dans le précédent opus (Le Fils de Jean-Jacques, Ginkgo
2012) Isabelle Marsay fait revivre avec éclat le quotidien d’une époque
paradoxale : siècle des Lumières, ultimes heures de la féodalité, décor
naturel et fascinant d’une histoire touchante et presque authentique, la
vie de Baptiste appartenant à la fiction, contrairement à celle des deux
philosophes aux personnalités et aux vues si antagonistes.

Sherlock Holmes à Chamonix

Sherlock Holmes à Chamonix

de Pierre CHARMOZ & Jean-Louis LEJONC

Lettres d'ici (GINKGO) | Paru le 01/05/2018 | 9,00 €

Edward Whymper a-t-il été assassiné ?
Septembre 1911. Appelé à Chamonix par son « oncle » Whymper, Sherlock
Holmes sera confronté à plusieurs énigmes : la mort de l’alpiniste ; le mystère
de la première ascension du mont Blanc en 1786 ; une étrange rousse aux
yeux verts ; d’inquiétants agents prussiens… S’appuyant sur un jeune guide
marseillais, Gaston – qui le mènera les yeux fermés des Grands-Mulets au
cirque du Fer à Cheval –, le plus célèbre détective britannique réussira une
fois de plus à dénouer les intrigues, quitte à y perdre ses illusions.
Il retrouvera également sa logeuse, Miss Hudson, en séjour thérapeutique
dans la clinique expérimentale du Dr Morisoz, au plateau d’Assy.
Entre Histoire et aventures, le duo Charmoz/Lejonc s’amuse, une fois de
plus, à emmener ses lecteurs hors des sentiers battus.

Les auteurs
Pierre Laurendeau [Charmoz], né en 1953. Auteur d’une trentaine d’ouvrages
(usuels de langue, romans, recueils denouvelles…). A exercé les professions de
correcteur et d’éditeur. Sous le pseudonyme de Pierre Charmoz, il a publié des ouvrages sur l’alpinisme etla montagne, prenant parfois des libertés avec les positions admises en escalade.


Jean-Louis Lejonc est né en 1948. Professeur émérite de médecine interne à
l’Université Paris-Est-Créteil. Il consacreles loisirs que lui permet cette paisible activité au vélo, à l’escalade, à ses amis. Auteur de plusieurs romans policiers sous
pseudonyme.

Ensemble, ils ont déjà publié deux enquêtesde Sherlock Holmes dans les
Alpes : Écrins fatals ! (Guérin, 2015) et
Sherlock Holmes et le Monstre de l’Ubaye (Ginkgo, 2017).

 

Vous etiez prévenus

Vous etiez prévenus

de Yak RIVAIS

Lettres d'ici (GINKGO) | Paru le 20/04/2018 | 9,00 €

Quand la fiction devient réalité…
Parues au début des années 80 dans la presse (notamment Le Monde), ces nouvelles d’anticipation sont publiées en recueil – pour la première fois pour certaines –
à près de quarante ans de distance. L’auteur y développe des thèmes devenus notre quotidien : la vente du patrimoine aux pétro-monarchies dans « La Cathédrale de Chartres » ; les attentats dans « Joyeuses Pâques ! ». Vingt ans avant le 11 septembre 2001, Yak Rivais avait envisagé la déconstruction de l’Empire State Building dans « Le Défi ». Il dénonce les zones de non-droit dans « Le Ravitaillement ». Les risques liés à la mécanisation et à l’informatisation nourrissent « Les Herses ». « Le Monstre » anticipe sur les dangers du transhumanisme. « La Tour Eiffel » met en scène des humains au métabolisme déstabilisé par la pollution, qui se comportent comme des lemmings. Le recueil s’achève, ainsi que le monde, sur « Partie de cartes », les joueurs étant installés au sommet de la pyramide de Khéops pendant que les missiles effacent les villes…

Découvert et exposé par Alain Bosquet, publié par Raymond Queneau, Yak Rivais, né à Fougères en 1939, fut instituteur, auteur pour adultes (Aventures du général Francoquin ; Les demoiselles d’A. ; Grammaire impertinente…), auteur jeunesse (Les enfantastiques ; Les sorcières sont NRV ; Contes du miroir ; Le métro méPAStro ; Fa fuffit ; Petit Grounch ; Mouche et la sorcière ; Contes du cimetière…).
A reçu le Grand Prix de l’Humour noir pour Francoquin en 1971, et celui de l’Anticonformisme pour Les Demoiselles d’A. en 1979. A publié chez Deleatur Intrigues de Cour (1983).
Yak Rivais expose régulièrement ses oeuvres picturales ou dessinées,