l'autre LIVRE

Littérature espagnole

Naufragées

Naufragées

de Emilia PARDO BAZAN

Littérature espagnole (EDITIONS DE LA REINE BLANCHE) | Paru le 31/08/2022 | 17,00 €

Dans ses chroniques journalistiques mais aussi dans ses nouvelles, Emilia Pardo Bazán (1851-1921) visait à faire évoluer les us et coutumes, les valeurs et les normes sociales, surtout en ce qui concerne les questions familiales afférentes à la condition des femmes. Elle avait la capacité de parer avec fantaisie chaque petit fait, chaque savoir partagé ou encore, les traits les plus singuliers des uns et des autres, envoûtant ainsi un public lecteur de journaux et friand d’histoires. Bien que les projets qu’elle a menés aient été nombreux et ses centres d’intérêt multiples, sensibiliser, dénoncer, faire évoluer les mentalités à propos de la question des femmes constituèrent pour elle des objectifs fondamentaux. Convaincre les hommes du respect qu’ils doivent aux femmes et réveiller chez les femmes la conscience de leurs droits animèrent indéfectiblement son engagement et sa création et firent de sa plume une arme polémique.

Contes d'amour

Contes d'amour

de Emilia PARDO BAZAN

Littérature espagnole (EDITIONS DE LA REINE BLANCHE) | Paru le 15/10/2020 | 16,00 €

Dans la sélection du présent recueil, on retrouve la thématique amoureuse sous tous ses angles - illusions et désillusions - avec une vision très ample : amour-passion et amour-compassion, amour et désamour de jeunesse, amour et désamour conjugal, amour à tout âge, amour pour un inconnu, amour au-delà de la mort. Au milieu de contes qui mettent en évidence l’inégalité entre l’homme et la femme dans la société de l’époque, on trouve également des récits d’infidélité féminine. (…) Dans les dernières décennies de sa vie, Emilia Pardo Bazán, sans abandonner le roman, écrit un grand nombre de contes. Grâce à la presse périodique, il s’agit d’un genre au succès croissant auquel l’écrivaine réfléchit depuis longtemps. Elle sait que c’est un genre qui « requiert des dispositions spéciales » et elle reconnaît qu’elle les possède. Elle se sent à l’aise car, en ce qui concerne les thèmes et les sources, « il n’y a pas de genre plus vaste et libre que le conte. »  (Ana María Freire López)

Récits verticaux

Récits verticaux

de Luis FORONDA

Littérature espagnole (EDITIONS DE LA REINE BLANCHE) | Paru le 11/06/2018 | 21,00 €

Récits verticaux nous ouvre un monde à part, grâce à un regard plein d’humour et une grande sensibilité humaine. Quand on lit ces contes, on a l’impression qu’il existe un monde immergé qui bat sous la peau du quotidien ; de temps en temps, et par un effet d’osmose, il arrive à inonder l’ordre de la vie et à renverser les principes prévisibles. Les personnages semblent avoir conscience qu’ils vivent dans le recoin d’une réalité incomplète, mais aussi que cette réalité n’est pas un système homogène : au contraire, elle possède des fissures qui conduisent à des champs de liberté dans lesquels les gens peuvent récupérer l’innocence et la plénitude originelles. De la sorte, il arrive un moment où le récit abandonne l’ennui des habitudes et étincelle avec l’étrange vivacité de l’imprévu, des émotions, de la poésie. La réalité et son contraire, la norme et la perplexité se mêlent pour former la matière de Récits verticaux où tout est possible tant que la dérive que prennent les événements répond à la logique interne d’un principe bienfaisant qui favorise l’empathie, corrige la solitude et soigne les êtres vulnérables. (Salvador Compán)

L'Abencérage

L'Abencérage

de Antonio DE VILLEGAS

Littérature espagnole (EDITIONS DE LA REINE BLANCHE) | Paru le 18/05/2017 | 8,00 €

Ce délicieux récit, érigé en parangon du meilleur humanisme propose, au travers de la fiction, un exemple de relation entre individus professant des fois différentes mais qui, grâce au dialogue, posent sur l’échiquier un système de valeurs de portée universelle, basé sur une vertu permettant de maîtriser tout type d’affrontements, le tout dans un très grand respect de la liberté de l’autre. C’est seulement en suivant ce chemin, par le biais de la parole et de l’exemple personnel, qu’il est possible de restaurer l’harmonie entre les hommes, sans modifier violemment ou de quelque façon que ce soit leurs caractéristiques identitaires. C’est donc un texte idéaliste mais complètement engagé dans la réalité de son temps, un texte dans lequel on montre comment changer ce monde de dissensions et de différences à travers le seul chemin vraiment possible et durable : celui qui passe par la transformation du cœur de l’homme. (Eduardo Torres Corominas)