l'autre LIVRE

Baconnière

Feuilleton

Feuilleton

de Eric CHEVILLARD

Baconnière (BACONNIÈRE (LA)) | Paru le 21/08/2018 | 19,00 €

Les cartes du Boyard Kraïenski

Les cartes du Boyard Kraïenski

de André OUREDNIK

Baconnière (BACONNIÈRE (LA)) | 18,00 €

Joachim Brik est un post-doctorant qui participe à la mise en ligne d'une cartographie révisée de l'Europe, dont les confins ne sont plus très clairs. Mandaté par des pontes européens, il part scanner la monumentale collection de cartes du Boyard Kraïenski à la frontière dacène. Dès l'atterrissage, le cours des événements amorce comme un glissement de terrain.
En grand lecteur de littérature tchèque, André Ourednik plonge dans une littérature fantastique sans monstres, sans paranormal, et pourtant traversée d'une tenace aura d'étrangeté nimbée de relents post-apocalyptiques. Un roman à mi-chemin entre l'essai philosophique et le récit burlesque, servi par une écriture précise et incisive. Selon André Ourednik, son idéal d'écriture serait accompli s'il pouvait faire promener Bukowski dans un film de Tarkovski ou le père Ubu dans un roman de Quignard.

 

Né en 1978 à Prague, André Ourednik passe son enfance entre la Tchécoslovaquie, la Suisse et le Canada. Il travaille comme main d'œuvre dans un musée d'art contemporain à Zurich avant d'étudier la philosophie, la géographie et l'informatique à la Faculté des Lettres de l'Université de Lausanne. Docteur en géographie, il travaille dans la modélisation d'espaces-temps humains, entre mouvements et récits. Il est auteur d'essais, de nouvelles, de poésies et de créations numériques. Les cartes du boyard Kraïenski est son premier roman.

Espagnes

Espagnes

de Alain FREUDIGER

Baconnière (BACONNIÈRE (LA)) | 16,00 €

Treize nouvelles sur le thème, plus ou moins apparent, de la rupture et de la recomposition. On s’y immerge, pour la plupart, dans des scènes tirées du quotidien - une entraide au bureau entre collègues, une prise du pouvoir au sein d’une association, les envies d’un adolescent dans un village isolé ou une crise de colère en face d’un immeuble. Des détails symboliques, comiques ou absurdes, de plus en plus présents, malmènent pourtant la réalité. Ces petites histoires, dont témoigne un observateur scrupuleux et attentif, glissent vers des expériences altérées. 

Travaillée mais concise, l’écriture révèle des personnages exapérés, heureux, ennuyés ou encombrés, juste avant un basculement. 

Une des nouvelles du recueil, « Molly », a reçu en 2012 le Prix « Naples raconte » de la prestigieuse université de traduction, L’Orientale de Naples.

 

Alain Freudiger est né en 1977. Il a étudié l’histoire du cinéma et collaboré à la revue critique « Décadrages ». Il est également auteur de pièces sonores et travaille avec des musiciens de la scène improvisée. Auteur de deux romans, Bujard et Panchaud ou Les Faux-consommateurs (2007) et Les Places respectives (2011) chez Castagniééé, il a ensuite publié deux ouvrages, Morgarten (2015) et Plus ou moins post-moderne (2013) aux éditions Hélice Hélas.

Un vagabond à l'étranger

Un vagabond à l'étranger

de Mark TWAIN & Thierry GILLYBOEUF

Baconnière (BACONNIÈRE (LA)) | 23,00 €

Relation primesautière et enlevée d'une circumnavigation aux vrais faux-airs d'Odyssée burlesque menée ventre à terre, dans une Europe buissonnière qui se révèle progressivement sous nos yeux au fil des rencontres de hasard, des surprises et des épiphanies que la route réserve à qui sait aller à la paresseuse, ce Vagabond à l'Etranger, publié pour la première fois aux Etats-Unis en 1880 (A Tramp Abroad), ne dédaigne jamais de prendre à rebrousse-poils tous les clichés en vogue et les facilités de ce qui ne s'est pas encore universellement répandu sous le nom de "tourisme". Et nous voilà embarqués, des villes allemandes de la Souabe et du Würtemberg (Heidelberg, Mannheim, Baden-Baden), jusqu'aux pics les plus élancés des Alpes helvétiques, sans omettre le Neckar — que l'on descendra en radeau — ni les recès mystérieux de la Forêt-Noire, ni enfin, les villes italiennes (Milan, Venise, Rome) déjà réduites à l'état de chromos, à l'époque, par tous les Baedecker et leurs suites de commis-voyageurs romantiques. Du touriste que sa niaiserie rend aveugle aux cent détails du jour au voyageur ironique cachant ses mille tours dans son sac, il n'y a qu'un pas, que Mark Twain saute allègrement pour la plus grande joie du lecteur, loin, bien loin de tout esprit de sérieux. Cette édition présente pour la première fois en français l'ouvrage dans son intégralité ; elle est rehaussée d'une sélection des illustrations insérées dans l'édition originale ainsi que de toutes les esquisses prises sur le vif par l'auteur lui-même.