l'autre LIVRE

Alimage

La revanche des personnes secondaires

La revanche des personnes secondaires

de Isabelle ZRIBI

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 04/01/2019 | 15,00 €

La vie, comme la fiction, comporte son lot de personnages secondaires. Êtres voués au silence, à l’effacement, voire au dédain et aux insultes, certains trouvent le courage de s’insurger contre leur condition. De Chicago à Fontenay-sous-Bois en passant par le Mexique, des années 50 au futur proche, domestique moderne, femme trompée, adolescent mal dans sa peau, sœur invisible, vieillard méprisé, jeune femme harcelée, ils sont déterminés à sortir de l’ombre. Qu’ils soient devenus célèbres ou non dans la vraie vie, cette série de nouvelles en douche écossaise, percutantes, corrosives, militantes, leur offre à tous une revanche.

Le pas-comme-si des choses

Le pas-comme-si des choses

de Virginie POITRASSON

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 21/08/2018 | 16,00 €

Ce récit en fragments intériorisés explore la façon dont le corps se déploie dans l’espace, s’absente, se dissout ou se disperse dans les éléments qui l’entourent, et fait l’expérience de lui-même à travers la langue. Une aventure intime conduisant à la rencontre troublante de « l’autre de soi ». Le pas-comme-si des choses aborde ces territoires où les ambiguïtés de la perception touchent à l’indicible, voire au fantastique.

Nous ne sommes pas des héros

Nous ne sommes pas des héros

de Rémi CHECCHETTO

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 14/02/2018 | 14,00 €

Lors d’une résidence d’écriture dans la Sarthe, Rémi Checchetto écrit des portraits de personnes qu’il rencontre. "Aucun roi parmi eux, nul grand de ce siècle, mais tous les autres. Ceux que l’on n’entend que très peu. Qui sont parfois évoqués par les journalistes, forment des statistiques et autres pourcentages. Les prétendus muets de naissance, les invisibles d’existence…" Soixante-dix-neuf parcours de vie, captés et transcrits en instantanés mobiles par un songeur sensible, un ensemble à facettes ponctué de réflexions sur l’écriture en situation.

Paysage zéro

Paysage zéro

de Sophie COIFFIER

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 05/12/2017 | 14,00 €

Traversant plusieurs paysages, réels ou inventés, une narratrice sur le départ tente de croire à un ailleurs, à un lendemain supposé meilleur. Paysage zéro questionne avec humour la possibilité d’habiter un monde désenchanté avec la naïveté de vouloir tout recommencer. Un foisonnement de débuts, d’instants, de retours en arrière et d’arrêts sur image essaie de contrecarrer la prédictibilité du monde, avec le sentiment d’un échec prévu. Ou comment concilier l’idée du bonheur avec le prix du beurre, le happy-end cinématographique, la météo, le Boot Camp

Colloque des télépathes & CD Post-Gradiva

Colloque des télépathes & CD Post-Gradiva

de Sandra MOUSSEMPES

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 10/07/2017 | 14,00 €

Un fait divers de l’ère victorienne se dévoile en filigrane, autour des soeurs Fox qui communiquaient avec les esprits. En parallèle à cette ambiance gothique l’auteure convoque celle tout aussi étrange des années 69-71 à Hollywood, temple des sectes hippies, des starlettes en devenir et d’une idéologie inquiétante et joyeuse qui berça aussi son enfance. Comme une auto-fiction poétique caméra au poing, le récit alterne les époques, revient sur ces femmes, héroïnes amplifiées par des états modifiés de conscience. L’album Post-Gradiva est la bande son du livre. Sandra Moussempès utilise les différentes textures de sa voix chantée qu’elle intègre à l’énonciation du poème en vocalisations narratives. Les atmosphères cinématographiques questionnent la notion de temporalité et les sensations de déjà-vu en provoquant une forme d’hypnose.

Décor Daguerre

Décor Daguerre

de Anne SAVELLI

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 17/03/2017 | 21,00 €

Suivre une femme qui crée et se déplace, explorer la notion de décor, de mouvement et d’immobilité... Ce livre n’est ni un journal, ni un essai sur un film ou un souvenir d’enfance. Découpé en 75 parties, il a subi l’influence des arbres et des rues. Parfois il marche droit, comme à longer la rue Daguerre sans faire le tour des boutiques. Parfois il bifurque, saute de branche en branche. Le documentaire Daguerréotypes d’Agnès Varda, sa carrière, les films de Jacques Demy, le Paris des années 70 et celui d’aujourd’hui, constituent les arrière-plans de cette réflexion poétique.

Laissez-passer

Laissez-passer

de Juliette MÉZENC

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 03/10/2016 | 16,00 €

Des je hétéroclites et variables passent des frontières, géopolitiques, psychiques, sensibles, empruntent des voies détournées, arpentent les territoires de la fiction, du vivant et du cosmos… Au centre, un naufrage de migrants déclenche une succession de textes étroitement liés par ces histoires de frontière et de circulation. Les points d’ancrage entre jeu vidéo et réalité ouvrent le procès des limites de ce monde en dérive.

Mémoires des failles

Mémoires des failles

de Philippe ANNOCQUE

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 22/04/2015 | 16,00 €

Comment dire la singularité au moyen d’un langage commun ? C’est dans cet élan que s’inscrit Mémoires des failles. Il y s’agit de retracer le parcours d’une vie entière (les premières notes concernant ce projet ont plus de trente ans) sans passer ni par l’autobiographie ni par la fiction traditionnelle, en faisant ressurgir les images les plus immédiates sans recourir à une construction vraiment réfléchie. Écrire ce texte n’a jamais cessé d’être une aventure. Ce sont comme des photographies intérieures dont l’auteur est le premier surpris, assis qu’il est coude à coude avec le lecteur. Ces clichés sont rassemblés en albums qui dessinent une vie entière, de l’enfance à la maturité, jusqu’à l’entrée dans l’écriture sans que jamais celui dont le nom est sur la couverture puisse jamais affirmer « J’ai vécu cela ».

Sanza lettere (road movie)

Sanza lettere (road movie)

de Marie COSNAY

Alimage (ATTENTE (L')) | Paru le 07/04/2015 | 13,00 €

Un basculement intime au moment d’un basculement politique, on a vu le temps fléchir, on ne peut pas faire autre chose qu’espérer. La narratrice prend la route, rencontre des réfugiés dans une forêt de l’Aude, un voleur de bateau en Méditerranée, une infirmière peu conforme à confondre et des squatteurs à Besançon. C’est ça : la narratrice tente de se frotter au monde, de le rencontrer – mais voilà, cela semble vain. Restent les étapes nommées, les Gertrude Stein, Dashiell Hammet, Pere Gimferrer, Jean-Patrick Manchette et Virgile.

    C’est un road movie, une fuite, une fille, la narratrice a bel et bien l’impression qu’elle fuit un crime qu’elle a commis et oublié, un corps gît au centre d’une pièce ; au bout de la course, au moment du retour, c’est elle-même la narratrice qui se retrouve allongée au sol, au centre – et si quelqu’un court encore dehors, en liberté, dans le monde bel et bien rejoint, c’est une sorte de sœur, de double : « court, sandales aux pieds traversant les territoires les muscles bandés le cœur vif et la force du taureau, une qui est sans fatigue ».

1 2