l'autre LIVRE

Récit de vie

George Sand

George Sand

de Nicole NONIN-GRAU

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 20/05/2021 | 9,40 €

Ce roman est un élan du coeur de l’auteure adressé à la très grande George Sand. Il ne faut pas chercher ici de grandes lignes conventionnelles car, dès le départ, le parti est pris d’en brosser un portrait généreux et proche du peuple. L’écriture et la politique étaient pour cette femme d’exception un tremplin pour atteindre le coeur des petites gens. Elle ne vivait pas : elle vibrait. Elle aimait jusqu’à en perdre la raison et l’amertume ne lui faisait pas perdre pied. Elle se reprenait aussi vite qu’il était possible. Elle se réfugiait à Nohant et c’est là, perdue au milieu de cette campagne, qu’elle se retrouvait. Elle y était chez elle. Elle était entourée des siens et cela lui convenait. Il n’est pas nécessaire d’en décrire davantage sur son parcours vertigineux qui a auréolé tout le 19e siècle de sa personnalité hors norme. Encore aujourd’hui, il suffit de franchir les limites du Berry et de s’approcher de son domaine pour entendre le nom de George Sand. Son aura est partout même dans l’invisible du temps. Ainsi, autant reconnue par les plus grands que par les plus humbles, elle vit encore aujourd’hui parmi nous. Ainsi, quel regard porterait-elle sur notre siècle ?

Nicole Nonin Grau

L’écriture est pour l’auteure une thérapie : oui, mais, pas seulement. Car, sans pouvoir l’expliquer son parcours a été jalonné d’une foule d’écrits, tant personnels que professionnels. Alors, elle trempe sa plume dans un vécu qu’elle romance de sa plume poétique. Éditée depuis 2013, elle a remporté le prix Maestro avec : Mon grand-père ce héros. Une dizaine d’autres ont suivi et depuis sa principale source d’inspiration est la terre creusoise.

Tita Missa Est

Tita Missa Est

de Christian DE MAUSSION

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 16/04/2021 | 11,90 €

« Vous êtes bien le fils de votre mère. » Je médite l’axiome de Tita. La vie qui me reste, l’avenir qui se contracte, est une interprétation de texte.

À la masseria San Domenico, non loin de Monopoli, au terme d’une course matinale parmi les vignes, les champs de tomates et les oliveraies, après m’être trempé dans une eau tentatrice face à la côte albanaise, je m’assieds, souffle coupé, au pied d’un petit muret délabré. Il est huit heures. Je sèche au soleil.

- Je voudrais voir où vous êtes. Racontez-moi.

- À gauche, le grand bassin d’eau de mer, lieu privilégié de nos paresses les plus voluptueuses, devant moi la rougeur explosive des tomates qui enfièvre la terre brune, et tout au loin, à l’horizon, la bande marine de l’Adriatique qui mêle au ciel azuré son bleu panique.

- Oui. Je vois tout ça, comme si j’étais avec vous. Il n’y a pas plus beau que la Méditerranée ! Je suis contente que vous soyez bien. Vous me rappelez ce soir ?

- Oui. À l’heure de l’Americano.

L’heure de l’Americano, c’est l’heure à laquelle je pense à Fred. Pour moi, c’est une heure émue, un goût amer, un recueillement solitaire, une saveur de campari qui m’exhorte à une légère ivresse, à la prière, au ressaisissement de l’esprit.

Christian de Maussion

Jadis chef d’entreprise, l’auteur a entrepris des chefs-d’oeuvre (De Gaulle, Staël). Il a publié des textes dans Le Monde, Le Figaro, La Croix, Libération, Le Quotidien de Paris, Les Echos, L’Idiot International, Les Cahiers de l’Herne. Il a participé à l’aventure emblématique de Matulu. Il rédige des chroniques pour Service Littéraire. La rubrique « Maussion de censure » lui est dévolue. L’auteur aime lire, écrire, bref ne rien faire.

Quatrain de saisons Printemps

Quatrain de saisons Printemps

de Chaouki DACHRAOUI

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 06/02/2021 | 16,20 €

Qu’est-ce qui pousse un jeune à quitter sa terre natale ? Doit-on lire l’immigration dans sa globalité, en masse, alors qu’elle se compose de plusieurs parcours individuels ? L’imagination est un échafaudage alimenté par des sentiments d’humiliation, de suffocation et de frustration. Le rêve d’une vie meilleure n’est pas interdit. L’immigration intrusive, maintes fois violente, est une porte dont personne n’a les clefs. On ne peut la résoudre par des refoulements. L’Homme est un musée exilé. Il est souverain. Sa réclusion commence dès la naissance, sans qu’il n’en prenne vraiment conscience. Ses tableaux de vies s’impriment dans sa mémoire tels des fragments d’un grand puzzle. Le temps finit par adoucir les couleurs de chaque toile personnelle. Nous sommes des galeries de souvenirs parfois fermées hermétiquement à tout public extérieur, car nous en sommes les conservateurs. Cependant, nous ne possédons pas les mêmes collections. Ce livre ouvre le musée de l’auteur qui part à la recherche d’autres vies, d’autres histoires. Son Musée exilé est aussi un miroir qui nous renvoie à notre propre image, parfois perturbée par notre égo qui détient la vérité et refuse celle des autres. Une vérité censée être unique, inique et non négociable. GANDHI avait écrit quelque part que toute vérité perche au-dessus d’une montagne, que chacun gravit de son côté…

Chaouki Dachraoui

L’auteur quitte son pays à l’âge de 21 ans avec en poche un diplôme d’ingénieur adjoint en génie civil. Il finit par s’établir en Belgique afin de continuer son cursus universitaire, chose qu’il ne pouvait accomplir en Tunisie. Il deviendra architecte, entame par la suite un troisième cycle. Il nous livre son musée personnel qu’il expose de droite à gauche et de gauche à droite.

Il fallait apprivoiser les mots pour que Lausanne me soit agréable et paisible

Il fallait apprivoiser les mots pour que Lausanne me soit agréable et paisible

de Alain TITO MABIALA

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 20/12/2020 | 16,20 €

Un ensemble de textes décrivant la vie à Lausanne, décrivant l’atmosphère dans cette ville construite sur le bord du lac Léman, les humeurs des gens, la configuration de belles terres sur lesquelles est érigée cette ville. Ces textes sont nés dans la solitude de l’exil, dans la résilience que nécessitaient l’accommodation, la préservation de ma dignité, de mon prestige, et aussi dans la bravoure d’entamer une nouvelle vie dans ces circonstances difficiles avec les contingences légales, temporelles, climatiques et sociales. Ces textes ont été un élixir pour que mon esprit ne sombre pas dans le désespoir. J’écrivais un texte par jour depuis mon bunker du Mont-sur-Lausanne pour me reposséder. Posséder le vide qu’était devenue ma vie.

Alain Tito Mabiala

Alain Tito Mabiala, journaliste et poète congolais exilé en Suisse depuis 2015. Il a animé pendant dix ans une émission littéraire intitulée « Bibliothèque Francophone » sur Canal Congo Télévision à Kinshasa. Il s’intéresse à la vie politique congolaise, la philosophie, à l’histoire et aux questions liées au racisme en Suisse comme en Europe. Il a travaillé dans une mesure d’insertion sociale à Lausanne.

Soldat Robert Leroy

Soldat Robert Leroy

de Alain DELESTRE

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 01/02/2020 | 11,90 €

Rendre hommage à ce poilu de la grande guerre, celle de 14-18, le matricule 838 le soldat Robert Leroy, n’était qu’une évidence pour son petit-fils le lieutenant-colonel Alain Delestre qui servit lui aussi dans le corps de l’infanterie. Perfectionniste dans la vie comme dans l’écriture tous les faits, dates, anecdotes qu’ils soient tirés des documents et archives des services de l’armée ou des témoignages issus de la société civile resteront l’expression même de la vérité. Le colonel nous fera découvrir à travers les différentes affectations du matricule 838 les grandes manoeuvres meurtrières de l’armée française. Afin de mieux saisir par l’esprit cette guerre ô combien dévastatrice, il nous plongera dans les entrailles de la bataille d’Aspach le bas. Alain Delestre va faire parler l’histoire, celle qui s’attache aux hommes à travers le combat du soldat Robert Leroy qui comme beaucoup de ses frères d’armes avait l’étoffe d’un héros. C’est à mon tour de rendre hommage à l’auteur de ce texte le lieutenant-colonel Alain Delestre, décédé récemment qui ne manque pas lui aussi de faits d’armes.

Alain Delestre

Alain DELESTRE Lieutenant-Colonel de gendarmerie est né en 1946 et décédé en 2019.
Il est titulaire de la Légion d’Honneur. Il a un maitre mot SERVIR :
Servir sa patrie comme militaire de la gendarmerie
Servir ses administrés comme maire pendant un mandat
Servir la mémoire des morts pour la France comme délégué général du Souvenir Français
Servir l’Église catholique comme diacre permanent.
Il a écrit un livre sur le diamant en République Centrafricaine après un séjour de trois ans dans ce pays.

Maux d'amour

Maux d'amour

de Bernard MERY

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 14/12/2019 | 17,80 €

L’écriture est un questionnement permanent où les questions sont parfois plus intéressantes que les réponses. Face à la perte d’un amour, l’auteur, creuse le passé qui le retient et le harcèle. Il est celui qui s’interroge, se cherche, se trouve et qui, en tout cas, ne voudrait plus s’égarer. Des dialogues viennent heurter une solitude pour en apaiser les effets. Au travers d’une échappée due à une persécution professionnelle, pour avoir dénoncé les réseaux, créateurs d’injustices, l’avocat un temps défroqué, use des voyages pour rebondir, et tente de mettre en lumière les beautés et les laideurs de la rencontre amoureuse. Il relate la magie que procure la femme aimée, de Marie à Athéna, à Élodie... jusqu’à l’inverse d’un possible pour Christina, l’handicapée interdite d’amour, qui draine son passé au travers sa terrible souffrance et des remugles de la seconde guerre mondiale qui, pour ne pas désespérer totalement, mise sur la réincarnation. Toute rupture amoureuse, aussi douloureuse soit-elle, ne doit jamais conduire au suicide. L’auteur constate in fine la suprématie du site des rencontres sur le hasard et la constante chez l’être d’une aptitude à aimer.

Bernard Mery

Bernard Mery est né le 18 février 1942, en pleine guerre mondiale. Il exerça la profession d’avocat jusqu’en 2016. Il fut outrageusement condamné par ses pairs après avoir dénoncé l’existence des réseaux au sein de la justice française, ceux-ci le radièrent du barreau de Paris, mais un an plus tard, la Cour de cassation le rétablit totalement au grand damne des bâtonniers. Il est l’auteur de quatre livres.

Histoire d'une vie

Histoire d'une vie

de Axel WAECKERLE

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 24/09/2019 | 11,90 €

Lors d’un magnifique voyage en famille lors de l’été 2007, entre les Etats-Unis et le Canada, je ressentis ces premiers maux de tête. J’ai d’abord pensé que c’était à cause de mes lunettes, moi qui suis myope, astigmate et hypermétrope.

Le voyage s’achève et la rentrée se passe, mais chaque jour je souffre un peu plus. Arriveront rapidement les premiers malaises, et la perte de ma mémoire. J’avais seize ans, et j’allais embarquer pour cette périlleuse aventure d’environ trois ans. Un chemin fait de survie, de rêve et de reconstruction. 

J’ai eu besoin d’écrire ce récit il y a environ cinq ans, afin de réussir à prendre de la distance avec tout ce vécu. J’ai donc tout posé noir sur blanc, ce récit que vous tenez aujourd’hui dans vos mains. Ce fut donc d’abord une réelle thérapie personnelle dont j’avais besoin pour me reconstruire. 

J’ai cependant découvert ces dernières années la puissance de ces mots, de ce message plein de vie que je partage ici. Quelle est la mission de ce récit aujourd’hui ? Simplement vous donner l’envie de vous ressentir vivre, de savourer un peu plus chaque instant, ou simplement de vous dire que la vie est belle.

Axel Waeckerle

Axel est formel, il ne serait jamais devenu ce qu'il est aujourd'hui sans le drame qui a bouleversé sa vie mais qui lui a donné le goût de vivre. On dit souvent que la vie commence quand on comprend que l'on en a qu'une. Axel l'a compris bien trop tôt. Un mal pour un bien ? C’est ce périple de vie qu’il nous offre ici…

Ailleurs Loin très loin de chez soi

Ailleurs Loin très loin de chez soi

de Alain TITO MABIALA

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 28/05/2019 | 12,90 €

 

Ce recueil de nouvelles lève les rideaux sur l’immigration dans ses as­pects psychosociaux, les frustrations et les inspirations qui naissent à travers le phénomène tel qu’il se déploie, les effets qui prennent quar­tier dans les esprits face à l’homme d’ailleurs, comment le discours poli­tique génère et conditionne le rejet de l’étranger par la facilité qu’octroie l’accès à l’information bonne ou mauvaise, mais aussi comment entre immigrés semble exister comme une stratification née des préjugés que colportent les uns sur les autres. Cet ensemble de textes est aussi tout ce qui peut naître de la rencontre entre les hommes de différents horizons avec des valeurs qui peuvent ou ne pas se marier créant des zones de frictions. Ce recueil est aussi le rapport qu’entretiennent les administra­tions chargées d’immigration avec l’homme d’ailleurs en Europe, cette dépersonnalisation qui ouvre la voie à des abus portant atteinte à la dignité humaine au lieu de la protection recherchée. L’écriture est fluide avec une pointe d’humour qui lénifie les drames sans leur enlever toute l’angoisse que peuvent ressentir les âmes sensibles.

Alain Tito Mabiala

Alain Tito Mabiala, journaliste et écrivain congolais en exil depuis 2015 en Suisse, il a animé pendant dix ans sur Canal Congo Télévision, à Kinshasa, le programme intitulé « Bibliothèque Francophone » où il recevait les auteurs de son pays. Actuellement, il travaille dans une mesure d’insertion sociale à Lausanne.

De Moscou à Valbonne, la vie d'Olga Tome 2

De Moscou à Valbonne, la vie d'Olga Tome 2

de Patrick CHERBÉ

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 28/05/2019 | 17,00 €

 

Olga, russe d’origine, vit avec sa famille dans un petit village du sud de la France. Son mari Piotr, homme d’affaires, s’écroule au retour d’un de ses fréquents voyages d’affaires entre Nice et Moscou. Il décède subitement, Olga se retrouve seule avec ses quatre enfants. Sans ressources, démunie, ne parlant pas bien français, elle risque l’expulsion du territoire à tout moment, elle n’a toujours pas reçu son titre de séjour. Ses enfants âgés de 4 à 18 ans sont tous scolarisés, elle souhaite rester en France. Pour subsister elle fait des petits boulots. Elle décide de prendre des cours de français pour faciliter son intégration. Jacqueline, une prof de philo à la retraite lui donne des cours. Olga est instruite, diplômée de l’enseignement supérieur et apprend vite. Les deux femmes deviennent très vite amies et les cours débordent rapidement sur des discussions passionnées portant sur des thèmes aussi variés que la littérature, la philosophie, la politique, la linguistique, le sexe et les problèmes sociétaux en France et en Russie, etc. A travers cet échange régulier, Olga et Jacqueline découvrent tour à tour un pays, des mœurs dont elles ignoraient tout. Tandis que la mort de Piotr demeure une énigme, Olga mène son enquête policière à distance…

Patrick Cherbé

Chef d’entreprise retraité. Ancien traducteur-interprète à l’ambassade de France à Moscou (URSS). Enseignant de français à l’Institut du Commerce Extérieur de Shanghai. Retour forcé en France à la suite de la naissance de sa première fille handicapée. Carrière en France et à l’étranger dans le do­maine de la parfumerie à Grasse. Son premier roman, Olga est tiré d’une histoire vraie.

Protégez-moi des vents contraires

Protégez-moi des vents contraires

de Elisa VALENCE

Récit de vie (5 SENS) | Paru le 12/04/2019 | 22,10 €

Y a-t-il une fatalité qui oblige à reproduire ce que l’on a soi-même vécu, et peut-on préserver une nouvelle génération du fardeau de la précédente ? Une toute petite fille de trois ans subit une violente déchirure, et sa vie part en lambeaux. Au-dessus de son lit s’affrontent bonnes et mauvaises fées incapables de s’accorder sur les choix à faire pour lui offrir un avenir. Ce roman qui nous entraîne dans le labyrinthe de la protection de l’enfance entremêle, sur plus de vingt ans, de l’enfance à l’âge adulte, les étapes de deux vies que tout oppose. Les destins parallèles de Sophia et de Sophie se construisent sous l’influence d’autres personnages, heureux ou malheureux, bienveillants ou funestes : Isabelle et Nathalie, Philippe et Julien, Tom, Madeleine, Manon et d’autres encore. Une question sensible entre toutes est posée avec brutalité : qu’est-ce que l’intérêt supérieur de l’enfant ? Comment protéger un enfant des vents contraires ?

Elisa Valence

Après une enfance et une adolescence en Franche-Comté, Elisa Valence vit aujourd’hui en région parisienne. Elle connaît bien les ressorts de la protection de l’enfance.

1 2 3