l'autre LIVRE

Antonin CRENN

Le Héros et les autres

Le Héros et les autres

de Antonin CRENN

romans (LUNATIQUE) | Paru le 22/10/2018 | 8,00 €

Fin observateur du monde qui l’entoure, Martin se pose beaucoup de questions, aussi, cherchant des explications à tout, élucubrant de savantes ratiocinations, scientifiques, mathématiques, logiques. Le monde de Martin est ainsi clair comme de l’eau de roche — cette même eau vive qui serpente dans le square, et dans laquelle se noient les beaux garçons. 

Un livre simple sur des choses compliquées.

Le Cafard hérétique n° 10

Le Cafard hérétique n° 10

de COLLECTIF

Revue (LUNATIQUE) | Paru le 16/03/2018 | 15,00 €

Ce numéro s’est élaboré sur la base d’une sélection de tableaux de Gilles Ascaso et de Saïd Mohamed. Mêlant, avec la désinvolture qui lui est désormais coutumière, genres littéraires, thèmes et écritures, Le Cafard hérétique partage ses pages entre talents confirmés – qu’il lui plaît de suivre et d’encourager – et voix nouvelles, grinçantes ou graciles.

Le Cafard hérétique n°10 ne déroge pas à la règle : couleur (peinture), saveur (écriture)... que du bonheur (lecture) !

Les Bandits

Les Bandits

de Antonin CRENN

Dos au mur (LUNATIQUE) | Paru le 10/11/2017 | 14,00 €

Un père emmène seul ses deux enfants en vacances. La maison familiale, les enfants la connaissent par coeur, ils y passent tous leurs étés. Il n’y a pas grand-chose à faire là-bas, c’est la campagne. Une année, le père a une idée : ils vont traverser la France en train pour aller au bord de la mer, comme quand il était petit. C’est le début d’une grande aventure. « Le garçon et la fille comprennent que ce sera un voyage important pour eux aussi, mais ils ne savent pas pourquoi. Ils le sauront plus tard. Le père, lui, le sait sûrement déjà : il n’a pas choisi ce moment par hasard, il sait que chaque moment compte.»

Passerage des décombres

Passerage des décombres

de Antonin CRENN

36e Deux Sous (LUNATIQUE) | Paru le 03/03/2017 | 3,00 €

La passerage des décombres prospère dans les terrains vagues et les abords des routes et des chantiers ; des coins plutôt tranquilles où jouer quand on est petit, où traîner quand on grandit, où rêver et se souvenir quand l’autre est parti.

 

Antonin Crenn vit et travaille à Paris. Il aime écrire à propos de silos à ciment, de tapisseries, de découpage administratif, de colonnes antiques et de désirs inavoués. Ses sujets de prédilection restent les châteaux forts, les ponts de chemin de fer, l’amour, et toutes les choses qui mettent plus de mille ans à disparaître.