l'autre LIVRE

Le Café est brûlant

de Pedro CARMONA

D’une certaine façon, cet ancien kiosquier bordelais, perpétue la discrète tradition des poètes du peuple, celle qu’Alphonse Viollet, dans un ouvrage éponyme édité en 1846 (Librairie Française et Étrangère, Paris, Place de la Made-leine), se proposait d’illustrer. Il forçait alors la postérité de Lebreton Théodore (ouvrier imprimeur), de Beuzeville (potier d’étain), de Poney Louis-Charles (maçon), de Lapointe  Savinien (cordonnier), de Germigny Paul (tonnelier), de Jasmin Jacques (coiffeur), ou de Pélabon Louis (ouvrier voilier).
Tous auraient pu être ses pairs. Ils auront, tout au moins, rempli cette fonction psychanalytique du père qui est de lire le monde, d’en rendre la complexité accessible à ses légataires.
Beaucoup auraient pu être de ses amis, car Pedro Carmona s’abandonne opportunément à la tentation de la rencontre. Elle n’est jamais fortuite, parce qu’elle est de celle qui compte. Et il en rend compte...

 

Pedro CARMONA (Bordeaux, 1952)
Poète bordelais, fils de réfugiés républicains espagnols, il a commencé par collaborer à diverses revues de poésie francophone. Par la suite, il a publié une quinzaine de plaquettes en auto-édition, puis trois recueils chez L'Harmattan.

Mots-clés :

Fiche technique

Prix éditeur : 14,00 €


Collection : ABORDO

Éditeur : ABORDO

EAN : 9791092965223

ISBN : 979-10-92965-22-3

Parution :

Façonnage : carré/collé

Poids : 95g

Pagination : 70 pages